Jours Pâles : Interview avec Asphodèle, et à propos de Malenuit - Audrey Sylvain



Avec "Jours Pâles" Asphodèle ont sorti un album marquant l'année 2019 de son empreinte. Audrey, chanteuse dans le duo et également génitrice de Malenuit, n'est pas une inconnue, pusique vous retrouverez facilement les groupes dont elle a fait partie dans le passé et qu'elle ne souhaite pas évoquer ici. Numéro 18 de mon TOP 50 (et quelques) de l'année 2019, "Jours Pâles" est vraiment un bel album, a la fois authentique et foutrement original. Audrey évoque aussi pour nous son projet Malenuit, tout aussi recommandable. Venez vous perdre dans la fausse douceur qu'Audrey distille pour mieux vous emprisonner...





Entretien avec AUDREY SYLVAIN

Bonjour Audrey ! Merci de répondre a mes questions. Tu viens juste de sortir le premier album de ton nouveau groupe Asphodèle, que je trouve absolument splendide ! Peux tu nous en parler un peu ?

Bonjour ! Asphodèle est un projet duo incluant Spellbound (Aorlhac) et moi (Malenuit). Nous nous étions déjà brièvement croisés il y a de cela plusieurs années lors d’une soirée à Clermont Ferrand. Un jour, j’ai vu qu’il avait partagé sur sa page un morceau de Malenuit, donc je l’en ai remercié et nous avons commencé à discuter. Vu qu’on avait pas mal de points en commun, l’idée de commencer une collaboration ensemble nous est naturellement venue. Nous avons commencé par enregistrer une maquette à distance à partir de chez nous, avec les moyens du bord, puis nous l’avons envoyée au label LADLO, qui a été d’accord pour nous produire.

Audrey Sylvain - Asphodèle - Malenuit

Tu as toi-même un pedigree costaud, mais en plus tu t'es entourée de sacrés morceaux pour cet album (Stefan Bayle d'Au champ des morts, Christian Larrson ex-Shining et Apati, Willheim d'Au Champ des morts et Spellbound d'Aorlhac) ! Comment as-tu réuni tout ce beau monde ?

C’est Spellbound qui les a contactés, je me sens très honorée qu’ils aient contribué à enrichir cet album, d’autant plus que ce sont des artistes que j’apprécie beaucoup.

Asphodèle Jours Pâles Interview Le Scribe du Rock


Ton chant caractéristique est mélodique et d'une douceur enchanteresse et se marie bien avec celui plus torturé de Spellbound. Je trouve que cela donne à votre album une couleur unique. Qu'en penses tu ?

Je pense que nos deux voix se complètent sur ce projet et arrivent à rester dans un équilibre. Nous avons ressenti quasiment les mêmes émotions sur chaque morceau, et nous l’avons exprimé chacun à notre manière.


Vous êtes au confluent d'un Black Metal “à la française”, mais aussi d'un Post-Black Metal parfois pas si loin d'Alcest avec des influences de Black Dépressif. C'est, je crois, un assortiment plutôt unique ? Peux tu nous parler des influences qui t'ont conduite à mélanger ces “sous-genres” ?

Alors concernant Alcest, je ne suis qu’à moitié d’accord. Dans Alcest, justement, je ne retrouve pas ce côté sombre et désespéré : je vois plutôt de la nostalgie, de la tristesse aussi parfois, mais ça reste lumineux, assez “sage” (d’un point de vue non péjoratif) + l’univers féerique qui va avec.
Asphodèle, c’est plutôt l’inverse : on aborde des thèmes plus violents, plus terre à terre aussi sur certains titres, c’est très pessimiste, mais à 100% sincère.
Concernant mes influences, elles sont assez diverses : ça va du BM à la new wave, en passant par le trip hop, la musique classique, gothique, pop, dark folk. Très peu de metal, finalement, hormis quand il est extrème.

Cet album peut séduire aussi bien les fans de BM que ceux de Metal gothique, c'est une chance, non ?

Ca fait l’effet inverse aussi !


Parlons un peu d'un des tes autres groupes, Malenuit. C'est un peu ton bébé non ?

Malenuit c’est le projet de ma vie ainsi que le fruit d’une longue amitié avec Thibault S, le compositeur principal.  C’est beaucoup plus intimiste, j’évacue toutes les merdes de ma vie dedans, en essayant d’en faire quelque chose de beau, donc mes pensées/idées sont prioritairement dirigées vers ce projet. Disons que dès que quelque chose m’inspire, que ce soit dans mes lectures, musique, quand je promène mon clebs, quand je suis bourrée, triste : je note ça dans un cahier, sur mon telephone, un bout de pq, n’importe quoi  pour m’en souvenir, le relire plus tard et voir si je peux en faire quelque chose ou pas. C’est aussi le projet dans lequel je compose le plus, donc j’y suis forcément plus attachée.

Audrey Sylvain - Malenuit

Je trouve “incandescente” absolument remarquable, notamment de par le fait que ton chant, parfois aux confins de la chanson française, permet a l'ensemble encore une fois de sonner de façon très personnelle. On retrouve ici des moments goth, rock, Black et Indus. C'est un mélange parfait ! Comment t'y es tu prise pour composer ce disque ?

Merci ! Tu viens de résumer tout ce que j’aime, musicalement parlant. Donc je n’ai rien à expliquer, si ce n’est que cet ep aura mis très (trop) longtemps à voir le jour (plus de 4 ans !). Cela s’explique de par le fait que c’est mon premier projet et que j’étais dans une période très difficile de ma vie, peu propice à terminer ce qui était commencé. Ce n’est que lorsque j’ai déménagé et trouvé une vraie stabilité et l’équillibre qui me manquait que j’ai pu me reconcentrer sur cet ep, et enfin le terminer.

Malenuit

Si je te dis que ta musique a vraiment une dimension “féminine” que je trouve vraiment unique. Tu es d'accord ? Je veux dire, ça ne ressemble jamais à la musique d'une chanteuse qui joue avec des mecs. Je suis fan des vieux Mylène Farmer par exemple, et certains passages m'y renvoient. Qu'en penses tu ?

Merci ! Je n’aime pas du tout ce que fait Mylène maintenant, mais je suis fan de ce qu’elle faisait avant. Avant, il y avait un univers, une aura de malade, ne serait-ce que dans les clips, les paroles, tout…  La vieillesse est un naufrage. Tant mieux si je me démarque des mecs avec qui je joue, je n’aime pas les potiches, de toutes façons.

Audrey Sylvain - Asphodèle - Malenuit

C'est quoi la suite pour tes projets ? Du live avec Asphodèle ?

Il n’y aura ni live ni suite avec Asphodèle. J’ai donné tout ce que j’avais à donner pour ce projet, je suis très contente du résultat obtenu et ça a été une experience géniale mais j’ai également d’autres projets en cours, différents, et surtout Malenuit. Et mon temps n’est malheureusement pas illimité, faut aussi que je bosse (rires).

De plus, je pense que la scène, c’est vraiment pas mon truc. J’ai déjà du mal à aller dans des fests and co parce qu’il y a trop de monde et que je me sens mal à l’aise, alors….
Après il y a live et live : m’imaginer dans un gros fest sur une scène à midi en  plein soleil devant des mecs bourrés ou déguisés en Spiderman, c’est pas mon truc.
Mais on verra, je ne suis pas totalement fermée à l’idée de faire un ou deux lives par ci par là concernant Malenuit, si c’est dans de bonnes conditions, dans un lieu sympa et un éclairage intimiste.
Pour la suite de mes projets, il y aura encore et toujours Malenuit, et pour le reste, vous verrez.

Audrey Sylvain

Tes 20 albums préférés de tous les temps dans tous les styles ?

Sans vouloir te manquer de respect je ne vais pas répondre à ta question. Déjà mon top 20 peut changer d’un jour à l’autre, soit il y en aurait trop, soit pas assez. Je préfère te donner le top 20 des musiques que j’écoute en ce moment ou en boucle depuis des années.


1 Giles Corey “No one is ever going to want me”
2 Véhémence “Par le sang versé”
3 Klauss Nomi “Cold song”
4 Sopor aeternus “Tales from the inverted womb”
5 Forbidden Site “Aurélia”
6 Tove Lo “Habbits”
7 Urfaust “Geist Ist Teufel”
8 Lebanon Hanover “Gallowdance”
9 In My Rosary “The rose of the world” 
10 Baise Ma Hache “F.E.R.T”
11 Diapsiquir “Seul”
12 Mylène Farmer “Jardin de Vienne”
13 Malicorne “Les tristes noces”
14 Gris “Le gala des gens heureux”
15 Spiritual Front “Eternally Yours”
16 Anthem “Art et dictature”
17 IC3PEAK “Make you cry”
18 Grylle “Gothique Anjevin”.
19 Spiritual Front “Love though Vaseline”
20 Rome “To die among strangers”


Ajoutes ce que tu voudras :

Merci pour tes questions et ton soutien, merci aux lecteurs, merci au Baron de Lestac.


Asphodèle Jours Pâles Interview Le Scribe du Rock

With "Jours Pâles" Asphodèle released an album that would leave its mark on 2019. Audrey, singer in the duet and also the genitor of Malenuit, is not a stranger, you will easily find the bands she was part of in the past and that she doesn't want to mention here. Number 18 of my TOP 50 (and a few) of the year 2019, "Jours Pâles" is really a beautiful album, both authentic and damn original. Audrey also evokes for us her Malenuit project, just as recommendable. Come and lose yourself in the false sweetness that Audrey distils to better imprison you...

Hello Audrey! Thank you for answering my questions. You've just released the first album of your new band Asphodèle, which I think is absolutely splendid! Can you tell us a little bit about it?

Hello !  Asphodèle is a duo project including Spellbound (Aorlhac) and me (Malenuit). We had already briefly crossed paths several years ago at a party in Clermont Ferrand. One day, I saw that he had shared a Malenuit song on his page, so I thanked him for that and we started talking. As we had a lot of things in common, the idea of starting a collaboration together came naturally to us. We started by recording a demo remotely from home, with the means at hand, then we sent it to the LADLO label, who agreed to produce us.

Audrey Sylvain - Asphodèle - Malenuit

You have a strong pedigree yourself, but on top of that you've surrounded yourself with some great tracks for this album (Stefan Bayle from Au champ des morts, Christian Larrson ex-Shining and Apati, Willheim from Au Champ des morts and Spellbound from Aorlhac)! How did you gather all these beautiful people?

It was Spellbound who contacted them, I feel very honored that they contributed to enrich this album, especially since they are artists that I appreciate very much.

Your characteristic singing is melodic and enchantingly sweet and goes well with Spellbound's more tortured vocals. I think this gives your album a unique colour. What do you think about it ?

I think our two voices complement each other on this project and manage to stay in balance. We felt almost the same emotions on each track, and we expressed it each in our own way.

You are at the confluence of a "French style" Black Metal, but also a Post-Black Metal sometimes not so far from Alcest with influences of Black Depressive. It's, I think, a rather unique assortment? Can you tell us about the influences that led you to mix these "sub-genres"?

Well, as far as Alcest goes, I only half agree. In Alcest, precisely, I don't find this dark and desperate side: I rather see nostalgia, sadness too sometimes, but it remains luminous, quite "wise" (from a non pejorative point of view) + the fairy universe that goes with it.

Asphodèle, it's rather the opposite: we tackle more violent themes, more down-to-earth too on some tracks, it's very pessimistic, but 100% sincere.

As far as my influences are concerned, they're quite diverse: it goes from BM to new wave, trip hop, classical, gothic, pop, dark folk music. Very little metal, in the end, except when it's extreme.

This album can appeal to BM fans as well as Gothic Metal fans, isn't it lucky?


It has the opposite effect too!


Let's talk about one of your other bands, Malenuit. It's kind of your baby, isn't it ?

Malenuit is the project of my life and the fruit of a long friendship with Thibault S, the main composer.  It's much more intimate, I'm getting rid of all the shit in my life in it, trying to make something beautiful out of it, so my thoughts/ideas are primarily directed towards this project. Let's say that whenever something inspires me, whether it's in my reading, music, when I'm walking my dog, when I'm drunk, sad: I write it down in a notebook, on my phone, a piece of pq, anything to remember it, read it again later and see if I can do something with it or not. It's also the project in which I compose the most, so I'm necessarily more attached to it.

Audrey Sylvain - Malenuit

I find "incandescent" absolutely remarkable, especially because your singing, sometimes on the fringes of French chanson, makes the whole thing sound very personal again. We find here goth, rock, Black and Indus moments. It's a perfect mix! How did you go about composing this record?

Thanks a lot! You've just summed up everything I like, musically speaking. So I don't have anything to explain, except that this ep took a very (too) long time to be released (more than 4 years!). That's because it's my first project and I was in a very difficult period of my life, not very conducive to finish what I started. It's only when I moved and found a real stability and the balance I was missing that I was able to refocus on this ep, and finally finish it.

Malenuit


If I tell you that your music really has a "feminine" dimension that I find really unique. Do you agree? I mean, it never sounds like the music of a singer playing with guys. I'm a big fan of old Mylène Farmer, for instance, and some of the songs I play in it refer to her. What do you think about it?

Thank you! I don't like at all what Mylène is doing now, but I'm a fan of what she used to do. Before, there was a universe, a sick aura, if only in the clips, the lyrics, everything... Old age is a shipwreck. It's a good thing if I stand out from the guys I play with, I don't like the potiches anyway.


Audrey Sylvain - Asphodèle - Malenuit


What's next for your projects ? Live with Asphodel?

There will be no live and no sequel with Asphodel. I gave everything I had to give for this project, I'm very happy with the result and it's been a great experience, but I also have other projects going on, different projects, and especially Malenuit. And unfortunately my time is not unlimited, I also have to work (laughs).

Besides, I think the stage is really not my thing. I already find it hard to go to fests and co because it's too crowded and I feel uncomfortable, so...

Then there's live and live: imagining myself in a big party on a stage at noon in the sun in front of drunk guys or guys dressed as Spiderman, it's not my thing.

But we'll see, I'm not totally closed to the idea of doing one or two lives here and there about Malenuit, if it's in good conditions, in a nice place and intimate lighting.

For the rest of my projects, there will always be Malenuit, and for the rest, you'll see. 

Audrey Sylvain

Your 20 favourite albums of all time in all styles ?

No disrespect, but I'm not going to answer your question. Already my top 20 can change from one day to the next, either there are too many or not enough. I'd rather give you the top 20 of the music I'm listening to right now or have been listening to for years.

1 Giles Corey “No one is ever going to want me”

2 Véhémence “Par le sang versé”

3 Klauss Nomi “Cold song”

4 Sopor aeternus “Tales from the inverted womb”

5 Forbidden Site “Aurélia”

6 Tove Lo “Habbits”

7 Urfaust “Geist Ist Teufel”

8 Lebanon Hanover “Gallowdance”

9 In My Rosary “The rose of the world” 

10 Baise Ma Hache “F.E.R.T”

11 Diapsiquir “Seul”

12 Mylène Farmer “Jardin de Vienne”

13 Malicorne “Les tristes noces”

14 Gris “Le gala des gens heureux”

15 Spiritual Front “Eternally Yours”

16 Anthem “Art et dictature”

17 IC3PEAK “Make you cry”

18 Grylle “Gothique Anjevin”.

19 Spiritual Front “Love though Vaseline”

20 Rome “To die among strangers”

Add whatever you want:

Thank you for your questions and your support, thank you to the readers, thank you to the Baron de Lestac.











LES ACTEURS DE L'OMBRE PRODUCTIONS

ANTIQ LABEL


LES PLUS LUS