Accéder au contenu principal

Sélection

Review - Demande A La Poussière - Quiétude Hostile - French + English Text - My Kingdom Music - 2021 - Agence Singularités

QUIETUDE HOSTILE by Demande à la poussière   DEMANDE A LA POUSSIERE Quiétude Hostile 2021 My Kingdom Music Blackened Sludge/Post-Metal Demande A La Poussière...Si vous suivez le Scribe depuis un moment vous avez sans doute lu ma chronique du premier album du groupe et les deux interviews qu'ils ont eu la gentillesse de m'accorder. Non ? Vous retrouverez tous les liens en bas de page ! Avec Quiétude Hostile , le groupe, qui m'avait déjà plus qu'impressionné avec son premier album de doom/sludge suffocant, met les bouchées doubles en matière de noirceur, de malaise, de lourdeur...Bref, pas un disque qui met de bonne humeur, loin de là, un monstre musical ténébreux et malsain, tellement idéal comme bande son de notre époque ! Figurez-vous que la bande de DALP (Christophe "Krys" Denhez (chant + guitare), Edgar Chevalier (guitare + drones), Neil Leveugle a la basse et Vincent Baglin ont décidé d'aggraver leur cas en rajoutant une bonne louche de black metal a

Industrial Holocaust : Interview avec/with HORSKH - French & English Text - Electro/Industrial/Metal - Agence Singularités



Horskh remet les pendules a l'heure : son metal electro/indus symbolise la rencontre chaotique et le fracas métallique des machines percutant les guitares. Bref, Horskh, avec l'excellent Wire (voir ma chronique ici : https://bit.ly/372voai) nous rappelle que le metal indus peut être VRAIMENT méchant et n'a rien a envier aux genres les plus extrêmes en matière de percussivité, tout en démontrant un sens musical des plus aigus. Allez, on en discute avec eux !

horskh

HORSKH : INDUSTRIAL HOLOCAUST !

"L’Art est ce qui rend la vie

 

plus intéressante que l’Art"

 

Bonjour Horskh ! Merci de répondre a mes questions ! Vous sortez avec Wire votre deuxième album...Pouvez vous vous présenter a mes lecteurs ?

On est Horskh, on vient de Besançon. 

3 membres:

Brioux: batterie

Jordan: guitare, machines

Bastien: chant, machine, guitare (membre fondateur)  

Votre musique est un concentré d'énergie brute qui emprunte sa violence au metal et à l'électro/industriel son côté incisif et dansant a la fois. Il m'est arrivé en vous écoutant de penser à Ministry,avec qui vous avez partagé l'affiche, les Revolting Cocks ou Marilyn Manson. Pouvez vous nous parler des artistes fondateurs pour Horskh.

On vient du Rock et du metal des années 90 et grandement influencé par le grunge. Puis on a découvert l’indus de Nine inch nails ou les 1ers albums de Marilyn Manson. Ça a marqué un tournant puisque la violence était aussi produite par des machines! 

Horskh vient donc de là mais il y a toute sortes d’influences qui ressortent aujourd’hui. Certains groupes totalement différents de Horskh peuvent aussi être inspirants!

Votre nom sonne comme une onomatopée qui illustre bien la virulence de votre musique, a t'il un sens autre ?

Oui, le mot HORSKH a pour but de directement illustrer notre musique. L’idée est d’avoir une sonorité impactante à l’image de nos compositions. Il n’a pas de sens pré établi, il existe par la musique que l’on fait.

J'ai été bluffé par la qualité de la prod de l'album, vraiment puissante ! Avec qui avez vous travaillé pour le mix de ce disque et comment vous y êtes vous pris ?

Merci! Le mix a été fait avec la même personne que l’album précédent. C’est Samuel Munnier, qui habite proche de Besançon d’où l’on vient. Ça nous permet de travailler en binôme (Bastien et lui) et d’aller le plus loin possible dans la recherche sonore. On a passé énormément de temps à élaborer le son pour avoir un équilibre entre la distorsion et l’efficacité.

Le mastering a été fait par Thibault Chaumont du Deviant lab studio. On s’est rencontré sur une tournée qu’on a fait avec Perturbator en Angleterre. Il faisait le son live de Perturbator à cette époque. Aujourd’hui il fait exclusivement du studio. Il travaille notamment avec Igorrr, Mass Hysteria, Trepalium, Carpenter Brut etc..

HORSKH WIRE


L'écoute de Wire est aussi pour un mec de ma génération l'occasion de se replonger dans ces 90's que j'ai tant aimé, mais avec un point de vue et un son actuel. Ça vous convient ?

C’est exactement ça!!! On a voulu vraiment assumer ces influences 90’s, tout en gardant une identité sonore moderne, à l’image de ce que l’on écoute.

J'imagine que vous devez vous languir d'aller de nouveau bruler les planches, comme vous l'avez déjà fait avec Ministry, Igorrr, Punish Yourself, Perturbator ou Carpenter Brut. On se languit de voir ça ! Des projets particuliers pour la scène ?

Pour l’instant, tout est flou à cause de la crise sanitaire!! 

On a des reports de dates initialement prévues en 2020 comme le Wave gotik treffen en Allemagne, le Resistanz festival en Angleterre etc… Mais on est sûr de rien.. 

On espère reprendre les lives au plus vite!

Question « thématique » : pouvez vous nous dire un mot des textes et des thématiques qui traversent l'album ?

Ça parle de liens, de réseau, d’attachement. Le sens de WIRE est assez large puisqu’il évoque à la fois les connections que l’on peut avoir au sein de notre groupe, que les liens qu’on établi lorsque l’on crée des choses, les liens amicaux, familiaux etc.. Mais aussi l’interconnectivité liée à l’abondance d’information de nos jours. Ce thème est une base pour évoquer des sentiments assez variés.

Si Horskh devait être un proverbe ou une citation ça donnerait quoi ?

L’Art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’Art

On a le sentiment que le metal/indus revient en force en ce moment. Avez vous la même impression, et pouvez vous nous parler de jeunes groupes que vous auriez repéré dans ce genre ?

Ce n’est pas forcément des « jeunes » groupes mais on peut parler de Moaan Exis, de 3 Teeth, Rein, Kanga, Shaârghot qui sont des groupes très intéressant en ce moment dans la scène Metal indus. 

Allez, je vous laisse les mots de la fin : 

On sort un clip le 15 Janvier issu de notre album qui lui sort le 22 Janvier.

On espère que ça vous plaira! 

Merci Horskh

horskh.bandcamp.com

www.facebook.com/Horskh

www.instagram.com/horskh.official/

www.facebook.com/Agence.Singularites/

agencesingularites.fr


Horskh sets the record straight: his electro/indus metal symbolises the chaotic meeting and the metallic clash of machines hitting the guitars. In short, Horskh, with the excellent Wire (see my review here: https://bit.ly/372voai) reminds us that industrial metal can be REALLY mean and has nothing to envy the most extreme genres in terms of percussiveness, while demonstrating a very high musical sense. Come on, let's discuss it with them!

horskh


HORSKH : INDUSTRIAL HOLOCAUST

"Art is what makes life more interesting than art"

Hello Horskh! Thank you for answering my questions! You are releasing your second album with Wire...Can you introduce yourself to my readers?

We are Horskh, we come from Besançon. 

3 members:

Brioux: drums

Jordan: guitar, machines

Bastien: vocals, machine, guitar (founding member)  

Your music is a concentrate of raw energy that borrows its violence from metal and electro/industrial its incisive and dancing side at the same time. As I listened to you, I thought of Ministry, with whom you shared the poster, Revolting Cocks or Marilyn Manson. Can you tell us about the founding artists for Horskh.

We come from the rock and metal of the 90's and greatly influenced by grunge. Then we discovered the Nine inch nails indus or the first albums of Marilyn Manson. It was a turning point because violence was also produced by machines! 

So Horskh comes from there but there are all sorts of influences that come out today. Some bands that are totally different from Horskh can also be inspiring!

Your name sounds like an onomatopoeia that illustrates the virulence of your music, does it have a different meaning?

Yes, the word HORSKH is meant to directly illustrate our music. The idea is to have an impacting sound in the image of our compositions. It has no pre-established meaning, it exists through the music we make.

I was surprised by the quality of the album's production, really powerful! Who did you work with for the mix of this record and how did you go about it?

Thanks a lot! The mix was done with the same person as the previous album. It's Samuel Munnier, who lives near Besançon where we come from. It allows us to work in pairs (Bastien and him) and to go as far as possible in the sound research. We spent a lot of time working out the sound to have a balance between distortion and efficiency.

The mastering was done by Thibault Chaumont from the Deviant lab studio. We met on a tour we did with Perturbator in England. He was doing Perturbator's live sound at that time. Today he exclusively does studio work. He works in particular with Igorrr, Mass Hysteria, Trepalium, Carpenter Brut etc...

HORSKH WIRE

Listening to Wire is also for a guy of my generation the opportunity to go back to those 90's that I loved so much, but with a point of view and a current sound. Does it suit you?

That's exactly what it is!!! We really wanted to assume these 90's influences, while keeping a modern sound identity, just like what we listen to.

I imagine you must be longing to go out and burn the boards again, as you've already done with Ministry, Igorrr, Punish Yourself, Perturbator or Carpenter Brut. We're looking forward to it! Any special projects for the stage?

For the moment, everything is blurred because of the health crisis!! 

We have some postponements of dates initially planned in 2020 like the Wave gotik treffen in Germany, the Resistanz festival in England etc... But we're sure of nothing... 

We hope to resume the live shows as soon as possible!

" thematic " question : can you tell us a word about the lyrics and the themes that run through the album ?

It's about links, network and attachment. The meaning of WIRE is quite broad since it evokes both the connections that we can have within our group, and the links that we establish when we create things, the friendly, family links etc... But also the interconnectivity linked to the abundance of information nowadays. This theme is a basis for evoking quite varied feelings.

If Horskh were to be a proverb or a quotation, what would it be?

Art is what makes life more interesting than art.

There is a feeling that metal/indus is making a strong comeback at the moment. Do you have the same impression, and can you tell us about young bands you would have spotted in this genre ?

It's not necessarily "young" bands but we can talk about Moaan Exis, 3 Teeth, Rein, Kanga, Shaârghot which are very interesting bands at the moment in the metal/indus scene. 

Come on, I'll leave you the last words: 

We're releasing a video clip on January 15th from our album which will be released on January 22nd.

We hope you'll like it! 

Thanks Horskh

horskh.bandcamp.com

www.facebook.com/Horskh

www.instagram.com/horskh.official/

www.facebook.com/Agence.Singularites/

agencesingularites.fr


Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés