Accéder au contenu principal

Sélection

Interview avec/with Sarkasm / French + English Text / Black Metal - Le Scribe Du Rock

Vous aimez le black metal des années 90 mais vous trouvez que peu de groupes aujourd'hui parviennent à en restituer la magie ? Vous n'êtes pas seuls à le penser ! Mais rassurez-vous tout de même, les exceptions existent...A l'instar de Suicide Circle, Morguiliath ou KFR, Sarkasm, venus de Rennes, arrivent à redonner des lettres de noblesse au son de cette époque tout en étant totalement authentiques et personnels...Cela valait bien une interview pour le Scribe ! Pierre " Ce qui n'est pas déchirant est superflu, en musique tout au moins"  Ce n'est pas de moi, c'est de Cioran. Mais je n'ai pas trouvé mieux..   Les Affres du Néant by SARKASM Salut Sarkasm ! Vous venez de Rennes et vous jouez du Black metal. Pouvez vous nous en dire un peu plus ? CB: Salut, je suis musicien depuis plus de vingt ans, j'ai appris à jouer de la batterie sur le tas en autodidacte dans des groupes amateurs. Je n'ai pour ma part pas commencé par jouer du black mais l

Existentialisme du néant : Interview avec NEANT - Pagvader - FRENCH + ENGLISH TEXT - Raw Black Metal

NEANT black metal

"(La société actuelle) est un tas de merde. Pourtant j’y suis inséré, et comme chacun, j’essaie de survivre au nihilisme de l’Age de Fer. A mon avis, ce sera de pire en pire ; les fondations ayant été sapées à dessein."


Entretien avec Pagvader, Août 2020

Salut Pagvader et merci de répondre a mes questions! Peux tu nous présenter Néant ? Je crois savoir que ça ne date pas d'hier ?

Bonjour Pierre, merci à toi pour l’entrevue. Effectivement, j’ai créé NEANT fin 2006 en enregistrant un premier morceau, perdu depuis longtemps maintenant. Je me suis ensuite mis à composer trois titres les deux premiers mois de l’année suivante, sur lesquels je n’ai ajouté ma voix qu’un an plus tard à la même période – ce qui nous amène à Février 2008. J’ai ensuite distribué en ligne les MP3 de cette démo intitulée « Au Commencement… » à plusieurs contacts de l’époque, puis j’ai acheté quelques cassettes afin d’avoir un support digne de ce nom, mais elles n’ont jamais été distribuées.

NEANT black metal au commencement


Tu as une actu puisque tu as sorti du nouveau son avec Néant cette année ! Peux tu nous parler de cette « résurrection » ?

Cette semi-reprise d’activités a pour ainsi dire commencé en 2016 où j’ai trituré sur plusieurs mois les pistes de la démo de 2008, que j’avais conservées depuis l’époque, afin d’en proposer une nouvelle version ; mais je n’étais pas satisfait. Ce n’est que trois ans plus tard que j’ai décidé d’enfin la sortir professionnellement, sans autre retouche qu’une égalisation entre les titres, et en l’agrémentant d’une quatrième piste au piano composée à l’Automne 2019. Je me suis chargé de l’aspect graphique puis ai fait presser cet EP éponyme dans la foulée. Le 12 Novembre, j’avais reçu mes copies.

En ce qui concerne le single paru le 1er mai 2020, c’est en réalité un morceau enregistré en 2011 que j’ai artificiellement pourri par un nouveau mixage, pour cause d’un son initial beaucoup trop intelligible à mon goût. Il est dédié à Emil Cioran.

Qu'est ce qui t'a amené au Raw Black Metal ? Des influences ?

Ma première influence – cliché au possible – fut BURZUM. Je ne me suis jamais vraiment posé la question quant au style de Black Metal exercé, mais le tout étant spontané, bancal et artisanal, je me suis toujours senti proche de projets tels qu’AKITSA, MÜTIILATION ou SPEAR OF LONGINUS. Dans un registre plus « produit » (ce qui n’est évidemment pas un jugement de valeur), citons également HORNA, DRUDKH et LURKER OF CHALICE. Sans être spécifiquement « raw », ces groupes/OMB, ont proposé des ambiances - bien qu’assez disparates - qui m’ont toujours semblé coïncider avec ce que je recherchais dans le Black Metal.

Ce qui est génial avec Néant c'est que le son, avec le temps, est de plus en plus crade et raw, nécro ! J'ai adoré récemment le single « Sur les cimes du Désespoir » en ce sens c'est du charbon pur ! Comment travailles tu ?

Merci pour le compliment. Comme suggéré précédemment, pour ce titre en particulier, j’ai décidé de retoucher la piste dans son ensemble, avec l’objectif d’obtenir un rendu plombant et suffoquant, quasiment aquatique ; là où les instruments sur les premiers morceaux de NEANT étaient nourris d’effets dès la prise de son. Il n’y a pas de volonté propre de faire souffrir l’auditeur, simplement j’aime l’aspect maladif qui ressort des projets cités plus haut, et il m’est plutôt instinctif quand j’enregistre, de vouloir reproduire quelque chose de poisseux, de rampant.

Le one man band ça fait pas trop de solitude ?

Non, c’est parfait. J’ai toujours enregistré et composé des morceaux de mon côté, y compris lorsque j’officiais dans des groupes (plutôt axés Death Metal). Je le fais encore dans une moindre mesure avec WITHERSHINS, mon récent projet Black/Doom, bien qu’un ami (ex-SKEPTIKON) m’assiste pour les guitares et l’enregistrement. Je vais à mon rythme car je suis incapable de me forcer à créer – bien qu’il m’arrive d’avoir d’intenses périodes de composition en rapport avec un projet de Death Metal sur lequel je travaille depuis des années. Par expérience, il est assez difficile de se mettre d’accord lorsque l’on est plus de deux dans une formation, quand bien même les membres partageraient une vision commune. Et de toute façon, en ce qui concerne NEANT, je fréquente assez peu de personnes versées dans le Black Metal, donc niet.

Tu sors ton nouvel Ep dans les jours qui viennent (il sort le 21 août et nous sommes le 9, ce qui veut dire qu'il sera sorti quand vous lirez ces lignes)...Je n'ai pas pu l'écouter mais peux tu nous en toucher un mot ?

La dernière production de NEANT est une démo deux-titres nommée « Existentialisme ». Le projet trempant dans l’Ambient et le Drone depuis le départ, ces influences n’ont jamais été aussi claires qu’aujourd’hui : la deuxième piste en témoigne. Pour ce qui est du premier morceau, j’ai voulu expérimenter à partir de collages (je procède souvent comme ça), cette fois « synthétiques », sur lesquels j’ai ajouté une guitare en son clair aux motifs dissonants (chromatismes, tritons), qui devient centrale passée la première minute. Ma voix sur la majeure partie du morceau n’est pas éraillée, mais parlée au travers d’une légère distortion (cf. « Filosofem »), avec pour support textuel un extrait de l’essai « Le mauvais démiurge » du philosophe à qui j’ai dédié mon précédent single. La pochette a été réalisée par Tedd de WYRMS (Tedd Luger Artworks).

NEANT EXISTENTIALISME


Tu joues un BM très noir et très lent, comment ce choix s'est il opéré ? Peut être n'est ce pas un choix mais le grand bouc noir qui t'a obligé a faire ça comme ça ?

Ce n’est pas un choix à proprement parler. Bien qu’étant amateur de Black Metal racé à la KATHARSIS, mes compositions pour NEANT ont toujours favorisé une ambiance plus facilement retranscrite par le mid-tempo. L’accablement ressenti par l’écoute prolongée des premiers BURZUM m’a certainement marqué à jamais.

Comment présenterais tu Néant à quelqu'un qui ne le connait pas ?

Question difficile. Comme on peut le constater en quatorze ans de quasi-absence de publicité, je ne suis pas un as de la promotion. J’évoquerais probablement certaines influences musicales et littéraires, et l’abattement qui caractérise le processus de création.

Tes groupes préférés de tous les temps ?

Il y a beaucoup de groupes ayant sorti des albums qui comptent énormément pour moi, mais si je ne devais citer que ceux dont je révère l’entière discographie, alors je dirais (sans ordre particulier) KICKBACK, CRAFT, DEAD CONGREGATION, MERRIMACK, CENTURIAN/NOX, ARKHON INFAUSTUS, DISSECTION, NONSTOP, MORTICIAN et CRYSTAL CASTLES.

Tu penses quoi de la société actuelle ?

C’est un tas de merde. Pourtant j’y suis inséré, et comme chacun, j’essaie de survivre au nihilisme de l’Age de Fer. A mon avis, ce sera de pire en pire ; les fondations ayant été sapées à dessein.

Pour ne parler que de la France, nous sommes de plus en plus nombreux à réaliser que le pays dans lequel nous avons grandi est devenu une gigantesque flaque d’essence, et que le jour où le Dieu de la République fera tomber sa torche, tout s’embrasera. La guerre civile approche. On en vient même à se demander pourquoi n’a-t-elle pas encore éclaté, mais sans être prophète j’ai la sensation que c’est pour bientôt (sans compter la crise économique galopante et la mascarade du COVID-19). Nos maîtres ne nous aideront pas – ils nous considèrent comme du bétail à visage humain. Le seul conseil : armez-vous et protégez les vôtres (si l’Education nationale ne vous a pas encore arraché à votre famille).

Comment vois tu le paysage Black Metal actuel en france ?

Je trouve la scène Black Metal française très bonne, et ce n’est, à mon sens, pas étranger à ce que nous venons d’évoquer. D’excellentes choses ont été produites ces quinze dernières années, peut-être aussi en raison de l’atmosphère nationale qui aurait tendance à pousser dans leurs retranchements les artistes bénéficiant de cette sensibilité musicale. Pour ne pas citer le trio de tête DSO/BAN/KPN, qui met tout le monde d’accord, je suis assez amateur des sorties de VI, BLACKLODGE, VORTEX OF END, ARS MORIENDI ou ALIEN DEVIANT CIRCUS. J’accueille également avec un grand enthousiasme la volonté de certains projets de s’orienter vers un catholicisme de combat (celui de l’Inquisition, pas la forme dévoyée et « philanthrope » promue par le Vatican sodomite), ne serait-ce que thématiquement parlant, dans un premier temps.

A toi de conclure :

Merci à toi Pierre de t’être penché sur NEANT et mes autres projets musicaux, et de laisser la parole à la scène Black Metal souterraine française. J’ai découvert beaucoup de projets intéressants en te lisant.

Merci Pagvader !


"(The actual society) is a piece of shit. Yet I'm in it, and like everyone else, I'm trying to survive the nihilism of the Iron Age. In my opinion, it's going to get worse and worse; the foundations have been purposely undermined."

NEANT black metal

Hi Pagvader and thank you for answering my questions! Can you introduce us to Néant? I understand it's not from yesterday?

Hello Pierre, thank you for the interview. Indeed, I created NEANT at the end of 2006 by recording a first piece, which has been lost for a long time now. I then started composing three tracks in the first two months of the following year, on which I only added my voice a year later at the same time - which brings us to February 2008. I then distributed the MP3s of this demo entitled "Au Commencement..." online to several contacts at the time, and then bought a few tapes in order to have a decent support, but they were never distributed.

NEANT black metal au commencement


You're in the news since you released a new sound with Néant this year! Can you tell us about this "resurrection"?

This semi-resurrection began in 2016, so to speak, when I worked over several months on the tracks from the 2008 demo, which I had kept since then, in order to offer a new version; but I was not satisfied. It was only three years later that I decided to finally release it professionally, with no other retouching than an equalization between the tracks, and by adding a fourth piano track composed in Fall 2019. I took care of the graphical aspect and then had this eponymous EP pressed in the process. On November 12th, I received my copies.

Regarding the single released on May 1st, 2020, it is actually a track recorded in 2011 that I artificially rotted by a new mix, because of an initial sound much too intelligible to my taste. It is dedicated to Emil Cioran.

What brought you to Raw Black Metal? Any influences?

My first influence - cliché if possible - was BURZUM. I never really wondered about the style of Black Metal practiced, but being spontaneous, wobbly and artisanal, I always felt close to projects such as AKITSA, MÜTIILATION or SPEAR OF LONGINUS. In a more "product" register (which is obviously not a value judgement), let's also mention HORNA, DRUDKH and LURKER OF CHALICE. Without being specifically "raw", these bands/OMB, have proposed atmospheres - although quite disparate - that always seemed to me to coincide with what I was looking for in Black Metal.

What's great about Néant is that the sound, over time, is more and more dirty and raw, necro! I recently loved the single "Sur les cimes du Désespoir" in that it's pure charcoal! How do you work ?

Thanks for the compliment. As suggested before, for this track in particular, I decided to retouch the whole track, with the objective to obtain a leaden and suffocating, almost aquatic rendering; where the instruments on the first tracks of NEANT were fed with effects as soon as the sound was taken. There is no will of its own to make the listener suffer, I just like the sickly aspect that comes out of the projects mentioned above, and it is rather instinctive for me when I record, to want to reproduce something sticky, crawling.

Isn't the one man band too much loneliness ?

No, it's perfect. I've always recorded and composed songs on my own, even when I was in bands (more Death Metal oriented). I still do it to a lesser extent with WITHERSHINS, my recent Black/Doom project, although a friend (ex-SKEPTIKON) helps me with the guitars and the recording. I go at my own pace because I can't force myself to create - although I do sometimes have intense periods of composition related to a Death Metal project I've been working on for years. In my experience, it's quite difficult to agree when there are more than two people in a band, even if the members share a common vision. And anyway, as far as NEANT is concerned, I don't meet many people who are well versed in Black Metal, so niet.

You're releasing your new Ep in the next few days (it comes out on August 21st and we're on the 9th, which means it will be out when you read this)...I couldn't listen to it but can you tell us about it ?

The latest production of NEANT is a two-title demo called "Existentialisme". The project has been steeped in Ambient and Drone since the beginning, these influences have never been as clear as they are today: the second track is a testimony to this. As for the first track, I wanted to experiment with collages (I often proceed like this), this time "synthetic", on which I added a guitar in clear sound with dissonant patterns (chromatisms, tritons), which becomes central after the first minute. My voice on the major part of the piece is not hoarse, but spoken through a slight distortion (cf. "Filosofem"), with for textual support an extract of the essay "Le mauvais démiurge" by the philosopher to whom I dedicated my previous single. The cover was made by Tedd of WYRMS (Tedd Luger Artworks).

NEANT EXISTENTIALISME

You play a very black and very slow BM, how did this choice come about ? Maybe it's not a choice but the big black goat that forced you to do it this way ?

It's not a choice strictly speaking. Although I'm a fan of Black Metal racy à la KATHARSIS, my compositions for NEANT have always favoured an atmosphere more easily transcribed by mid-tempo. The overwhelming feeling I got from listening to the first BURZUM's for a long time certainly marked me forever.

How would you present NEANT to someone who doesn't know it ?

Difficult question. As you can see from fourteen years of almost no publicity, I am not an ace at promotion. I would probably mention certain musical and literary influences, and the despondency that characterizes the creative process.

Your favorite bands of all time ?

There are many bands that have released albums that mean a lot to me, but if I had to name only those whose entire discography I revere, then I would say (in no particular order) KICKBACK, CRAFT, DEAD CONGREGATION, MERRIMACK, CENTURIAN/NOX, ARKHON INFAUSTUS, DISSECTION, NONSTOP, MORTICIAN and CRYSTAL CASTLES.

What do you think of today's society?

It's a piece of shit. Yet I'm in it, and like everyone else, I'm trying to survive the nihilism of the Iron Age. In my opinion, it's going to get worse and worse; the foundations have been purposely undermined.

To speak only of France, more and more of us are realizing that the country we grew up in has become a gigantic puddle of gasoline, and that the day the God of the Republic will drop his torch, everything will be set ablaze. The civil war is approaching. One even comes to wonder why it hasn't broken out yet, but without being a prophet I have the feeling that it is coming soon (not to mention the galloping economic crisis and the masquerade of COVID-19). Our masters won't help us - they see us as cattle with a human face. The only advice: arm yourself and protect your own (if the National Education has not yet taken you away from your family).

How do you see the current Black Metal landscape in France?

I think the French Black Metal scene is very good, and it's not, in my opinion, foreign to what we've just talked about. Some excellent things have been produced in the last fifteen years, maybe also because of the national atmosphere that would tend to push artists with this musical sensibility into their entrenchment. Not to mention the leading trio DSO/BAN/KPN, which puts everyone in agreement, I am quite fond of the releases of VI, BLACKLODGE, VORTEX OF END, ARS MORIENDI or ALIEN DEVIANT CIRCUS. I also welcome with great enthusiasm the willingness of certain projects to move towards a fighting Catholicism (that of the Inquisition, not the devious and "philanthropic" form promoted by the Sodomite Vatican), if only thematically speaking, at first.

It's up to you to conclude:

Thanks to you Pierre for looking into NEANT and my other musical projects, and for giving the floor to the French underground Black Metal scene. I discovered many interesting projects while reading you.

Thank you Pagvader !


www.facebook.com/surlescimesdudesespoir/

pagvader.bandcamp.com/album/existentialisme



Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

E-mail *

Message *