REVIEW - FR + ENGLISH - A L’ORÉE DE NOS FORETS SÉCULAIRES - SPLIT WINDHELM/GEVAUDAN/AD VITAM AD MORTEM - 2020 BLACK SHADOW LEGIONS - BLACK METAL UNDERGROUND



Dire que j'apprécie beaucoup Windhelm et Gévaudan et par extension les sorties de ce petit (mais costaud) label qu'est Black Shadow Legions est un euphémisme. Je ne connaissais pas encore Ad Vitam Ad Mortem, eh bien les splits sont toujours l'occasion de belles découvertes !

Commençons donc par présenter le "concept" de ce split, qui a l'intelligence de ne pas se contenter de compiler des titres de manière plus ou moins aléatoire. Ici chaque groupe évoque les forêts, sujet O Combien Black Metal. La forêt, c'est à la fois ce lieu familier et mystérieux, cet endroit où l'on se ressource et où l'on côtoie l'inquiétude voire la noirceur. La forêt dont les esprits nous protègent, mais auxquels nous devons le respect...

Gévaudan ouvre le bal avec trois titres enregistrés entre mai 2019 et Juin 2020. On retrouve, pour celles et ceux qui connaissent l'excellent album "Viles Contrées", ce Black Metal à la fois rapide, noir et mélodieux, gorgé de mélancolie et de cette nostalgie qui habite celles et ceux qui ont tant de mal à se retrouver en notre époque inintelligible et inintéressante sur bien des points. Les samples nous situent au coeur de la forêt magique et dangereuse à la fois, pour un voyage immobile des plus réussis. J'avoue avoir davantage accroché au titre "Le Bois des Pendus", bien Old School et furieux, qu'au suivant "Sur Les Pas d'un Chevreuil", plus versé dans le Black Atmosphérique plus moderne, et je trouve que ça colle moins avec Gévaudan (mais ce n'est qu'un avis parcellaire, il faudrait voir ce que ça peut donner sur la longueur). 

A l'orée de nos forêts séculaires



Vient ensuite le "tour" de Ad Vitam Ad Mortem. On pourrait dire qu'il s'agit de la partie "DSBM" de l'oeuvre d'Ombre Noire (alias Black Shadow) qui se trouve être aussi l'homme derrière le label Black Shadow Legions et le groupe de Black Old School Black Holocaust. Ombre Noire avait déjà sorti un album avec ce projet, mais j'avoue ne pas l'avoir écouté. Pour ce qui est des trois titres présents sur ce split, on reconnait immédiatement le chant particulier et nasillard d'Ombre Noire, qui fait déjà le charme de Black Holocaust. Le premier titre "Fontainebleau", démarre avec le chant et une guitare acoustique, avant que les déclamations du sieur nous emmène en territoire plus électrique pour un BM mid-tempo aux guitares très 90's. C'est aussi en mid-tempo que surgit "Dans la Bière" le deuxième titre d'AVAM... On y retrouve un peu de cette saveur Punk qui avait fait ma joie sur les premiers Black Holocaust. Par contre, j'avoue ne pas avoir bien compris en quoi on classe ce projet dans le DSBM, tant pour moi il semble davantage s'inscrire dans un Black Metal certes mélancolique mais très éloigné des standards du genre DS..."Dans La Bière" m'a séduit par cet esprit Punk que j'évoquais, et par des vrais riffs, qui possèdent un certain groove. Aldric de Windhelm est présent à la basse sur ces titres. Le troisième titre d'AVAM commence par une riffaille certes plus triste, avec un tempo ralenti qui le rapproche davantage du DSBM. Bon, après tout, le DSBM c'est plus un état d'esprit qu'un style précis, même si à notre époque les groupes ont tendance à se pomper les uns les autres. En tous cas, BM ou DSBM peu importe, AVAM m'a convaincu.
Parlons maintenant de Windhelm. Je vais commencer par m'auto-citer, car je suis un horrible prétentieux ! :  "Il y a, de plus, dans le Black Metal de Windhelm, une résignation mélancolique qui a tout de contemporain, et le place dans le champ le plus contemplatif du Black Metal. Encore une fois Aldric a fait mouche : le message est fort simple : vous aimez le Black Metal ? Vous NE POUVEZ PAS PASSER A COTE DE CE DISQUE ! C'est simple, non ?" voici ce que je disais de l'album La Mort de L'Hiver du sieur Aldric avec Windhelm. Bref, vous vous doutez bien que j'ai écouté les titres de Windhelm sur ce split sans aucune appréhension. Alors je sais qu'il y en a parmi les fanzineux qui n'aiment pas Windhelm, qui trouvent ça mou et peu original. Je ne peux pas ne pas être moins d'accord ! Aldric a de la personnalité, et s'il reconnait ses influences (en gros Burzum et le Black Norvégien et le Black français des 90's), il en fait quelque chose de personnel. Toujours plus atmosphérique que violent, son Black Metal dégage un truc quasiment Rock dans le groove qui moi me séduit complètement. Il alterne mid-tempo et accélérations en Blast-Beat sans que ça devienne jamais ultra-violent : les mélodies sont toujours de la partie. Quatre titres pour Windhelm, toujours avec cette touche particulière : des riffs presque Punk, une voix lasse et désabusée, et un son légèrement cotonneux qui met en valeur les parti-pris du bonhomme. Une fois de plus, je suis séduit !
Bref, un split bien sympa qui donne à entendre trois groupes de la même génération mais qui malgré tout divergent pas mal en termes de style, ce qui est très bien. Les forêts, séculaires ou plutôt millénaires (ou milliardaires, mais ça ne se dit pas pour le nombre d'années, LOL) en sont ravies, et nos oreilles aussi ! 








To say that I really appreciate Windhelm and Gévaudan and by extension the releases of this small (but strong) label that is Black Shadow Legions is an understatement. I didn't know Ad Vitam Ad Mortem yet, well splits are always the occasion of great discoveries!


So let's start by presenting the "concept" of this split, which has the intelligence to not only compile tracks in a more or less random way. Here each band evokes forests, subject O Combien Black Metal. The forest is at the same time a familiar and mysterious place, a place where we can find our resources and where we can find anxiety and even darkness. The forest whose spirits protect us, but to whom we owe respect...

Gévaudan opens the ball with three tracks recorded between May 2019 and June 2020. For those who know the excellent album "Viles Contrées", we find this Black Metal, at the same time fast, black and melodious, full of melancholy and nostalgia that inhabits those who have so much trouble to find themselves in our unintelligible and uninteresting era on many points. The samples place us in the heart of the magical and dangerous forest, for a most successful still journey. I confess that I was more hooked on the track "Le Bois des Pendus", which is quite Old School and furious, than on the next one "Sur Les Pas d'un Chevreuil", more versed in the more modern Black Atmosphere, and I think it doesn't fit with Gévaudan (but it's only a piecemeal opinion, we'll have to see what it can give on the length). 

A l'orée de nos forêts séculaires
Then comes the "tour" of Ad Vitam Ad Mortem. One could say that this is the "DSBM" part of the work of Ombre Noire (aka Black Shadow) who also happens to be the man behind the Black Shadow Legions label and the Black Old School band Black Holocaust. Ombre Noire had already released an album with this project, but I confess I didn't listen to it. As for the three tracks present on this split, we immediately recognize the particular and nasal voice of Ombre Noire, which already makes the charm of Black Holocaust. The first track, "Fontainebleau", starts with the vocals and an acoustic guitar, before the sieur's declamations take us into more electric territory for a mid-tempo BM with very 90's guitars. It is also in mid-tempo that "Dans la Bière", the second AVAM track, appears... We find there a little bit of this Punk flavour which had made my joy on the first Black Holocaust. On the other hand, I confess that I didn't really understand how this project is classified in the DSBM, as for me it seems to be more in line with a Black Metal that's certainly melancholic but very far from the DS standards... "Dans La Bière" seduced me by this Punk spirit that I was evoking, and by the real riffs, which have a certain groove. Aldric de Windhelm is present on bass on these tracks. AVAM's third track starts with a sadder riff, with a slower tempo that brings it closer to DSBM. Well, after all, the DSBM is more a state of mind than a precise style, even if in our time bands tend to pump each other. In any case, BM or DSBM doesn't matter, AVAM convinced me.

Let's now talk about Windhelm. I'm going to start by quoting myself, because I'm a horrible pretender! He says : "There is, moreover, in Windhelm's Black Metal, a melancholic resignation that has everything contemporary, and places him in the most contemplative field of Black Metal. Once again Aldric hit the nail on the head: the message is very simple: do you like Black Metal? You CANNOT GO BY THIS DISC! It's simple, isn't it?" this is what I was saying about Aldric's album La Mort de L'Hiver with Windhelm. Anyway, you can imagine that I listened to Windhelm's tracks on this split without any apprehension. So I know that there are some fanzines who don't like Windhelm, who find it soft and not very original. I can't disagree! Aldric has personality, and if he acknowledges his influences (basically Burzum and the Norwegian Black and the French Black of the 90's), he makes it personal. Always more atmospheric than violent, his Black Metal exudes an almost Rock-like thing in the groove that completely seduces me. He alternates mid-tempo and accelerations in Blast-Beat without it ever becoming ultra-violent: the melodies are always there. Four tracks for Windhelm, always with this particular touch: almost Punk riffs, a weary and disillusioned voice, and a slightly fluffy sound that highlights the man's bias. Once again, I'm seduced!

In short, a very nice split that gives you to hear three bands of the same generation but which nevertheless diverge quite a bit in terms of style, which is very good. The forests, secular or rather millenarian (or billionaires, but it's not said for the number of years, LOL) are delighted with it, and our ears too! 




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)

ULTIME ECLAT : GLACIATION - Entretien avec Hreidmarr et Arnhwald - Français/English