Accéder au contenu principal

Sélection

Review - Scour - Black - EP - 2020 - Nuclear Blast - Grinding and thrashing black metal - French and English Text

Black EP by Scour   SCOUR  BLACK 2020 NUCLEAR BLAST Grinding and Thrashing Black Metal Sortie le 27 Novembre 2020 On connait depuis longtemps la passion que Phil Anselmo porte au black metal. Il s'était déjà illustré dans le passé avec Christ Inversion ou Viking Crown (avec son pote Killjoy (RIP) de Necrophagia), la fondation de Scour en 2015 ne fut donc pas une réelle surprise. Pourtant, a l'occasion de la sortie de ce troisième EP du groupe, le sobrement nommé "black" on va voir qu'il serait réducteur de ne voir que du black metal dans la musique de ces terroristes sonores. Si les premières sorties du combo (a commencer par le premier EP "Grey") donnaient   a entendre un black metal primitif et brutal, cette fois l'ami Phil y adjoint des influences plus grindcore (jolis cris de porcinet et morceaux très courts) ou Thrash (les riffs lorgnent souvent de ce côté là). Six titres en moins de seize minutes, pour une rasade de violence musicale sans aucu

Fr/Eng : Tenebrae In Perpetuum Anorexia Osbcura Review


Experimental Tortured Black Metal

Anorexia Obscura, quatrième album du groupe italien Tenebrae In Perpetuum en bientôt vingt ans d'existence, marque un tournant dans la production de ces derniers. Si l'on avait déjà décelé chez eux un goût pour la perversité et le Black Metal malsain, ces éléments sont ici portés à incandescence, avec une volonté expérimentale avérée. Ce disque culotté met en scène le chant psychiatrique d'Atatrus, âme damnée de TIP. Dès la découverte du premier titre "dissonanze mentali" le décor est posé : nous sommes dans un hôpital psychiatrique sans doute situé en enfer, et le mélange sur ce titre d'un Black Metal "classique" avec des claviers electro très modernes et le chant particulièrement torturé et effrayant d'Atatrus font mouche. L'usage de l'italien ajoute un plus à la théâtralité psychotique du groupe (comme sur le titre atmosphérique "Anorexia Osbcura" qui semble nous plonger dans la tête malade du leader). Ce black metal obscur et mystique est réellement envoûtant et la production (claire sans être hollywoodienne non plus) renforce l'atmosphère. Le côté méphitique et satanique du groupe est bien réel, et nous sommes ici en présence de bêtes venues pour l'apocalypse, au service de Lucifer, bien évidemment.

tenebrae in perpetuum black metal italie

Debemur Morti nous ont, de longue date, habitués à produire de la qualité, mais aussi à choisir des groupes qui sortent du lot, qui savent éviter les influences trop évidentes et les comparaisons éculées. 
Un des points importants de cet album est l'utilisation des claviers et de l'électronique, loin des bontempi du BM sympho de supérette, le travail de mappage sonore du groupe portant ici réellement ses fruits.
Pour en savoir plus sur ces italiens fous et talentueux, je vous propose de vous reporter à l'interview toute récente que j'ai faite avec eux : 

👇👇👇👇👇👇

INTERVIEW TENEBRAE IN PERPETUUM LE SCRIBE DU ROCK 

☝☝☝☝☝☝☝

Si vous aimez le Black Metal, le vrai, celui qui fait froid dans le dos et met mal à l'aise, mais que vous n'avez rien contre un peu d'aventure musicale vous pouvez vous ruer les yeux fermés et les oreilles ouvertes sur cet album splendide :


Anorexia Obscura, the fourth album of the Italian group Tenebrae In Perpetuum in its nearly twenty-year history, marks a turning point in the production of the latter. If we had already detected in them a taste for perversity and unhealthy Black Metal, these elements are here brought to incandescence, with a proven experimental will. This cheeky album features the psychiatric song of Atatrus, TIP's damned soul. As soon as the first track "dissonanze mentali" was discovered, the scene was set: we were in a psychiatric hospital, probably located in hell, and the mixture of a "classic" Black Metal on this track with very modern electro keyboards and Atatrus' particularly tortured and frightening singing hit the mark. The use of Italian adds a plus to the group's psychotic theatricality (as on the atmospheric title "Anorexia Osbcura" which seems to plunge us into the leader's sick head). This dark and mystical black metal is really captivating and the production (clear without being Hollywood either) reinforces the atmosphere. The mephitic and satanic side of the group is very real, and we are here in the presence of beasts who came for the apocalypse, in the service of Lucifer, of course. 

tenebrae in perpetuum black metal

Debemur Morti have long been accustomed to producing quality, but also to choosing groups that stand out from the crowd, that know how to avoid obvious influences and outdated comparisons. 

One of the important points of this album is the use of keyboards and electronics, far from the bontempi of the BM sympho de mini-market, the sound mapping work of the band really bearing fruit here.

To learn more about these crazy and talented Italians, I suggest you refer to the most recent interview I did with them: 

👇👇👇👇👇👇👇👇
👆👆👆👆👆👆👆👆👆

TENEBRAE IN PERPETUUM SUR BANDCAMP


TENEBRAE IN PERPETUUM SUR FACEBOOK 

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés