Review - Blut Aus Nord - Disharmonium - Undreamable Abysses - 2022 - Debemur Morti Productions - Avant-Garde Black Metal - French / English Text

Image
  BLUT AUS NORD Disharmonium Unbreakable Abysses 2022 Debemur Morti Productions Avant-Garde Black Metal  Le silence après du Mozart, c'est toujours du Mozart...Voici venir le retour tant attendu des théoriciens de l'esthétisme dément, les dieux vivants de l'univers hallucinogénique...Blut Aus Nord...Le Silence après Blut Aus Nord c'est toujours du Blut Aus Nord... Disharmonium - Undreamable Abysses by Blut Aus Nord Vindsval et ses acolytes continuent leur oeuvre de déconstruction radicale du black metal tout en restant l'une des formations primordiale du genre. Après un Hallucinogen pêtri de rock progressif et un retour à la noirceur au travers du projet Forhist, BAN revient à son talent fou pour l'atonalité, les guitares dissonantes, les voix fantômatiques dans le mix (plus fantômatiques que jamais d'ailleurs), des blast beats fulgurants à de longs moments ambient futuristes dignes d'une BO de Tarkovski. BAN fait de la musique, pas simplement du black m

Jack & The Bearded Fishermen : Interview avec/with Le Scribe Du Rock - Français/English - Noise Rock/Hardcore/Metal/Atmosphérique - Agence Singularités

 Les cases et catégories inventées par la presse pour vendre des disques sont de plus en plus battues en brêche par la production des artistes eux-mêmes, car ces derniers ne s'intéressent plus au style de musique qu'ils aiment, mais se contentent de l'aimer, ce qui au final est la seule chose qui compte...Jack & The Bearded Fishermen est bien représentatif de cette nouvelle scène française qui brasse les genres, se fait et nous fait plaisir ! Vu le bonheur que j'ai eu à chroniquer leur excellent album Playful Winds (voir chronique dans les liens en bas de page) il était bien logique que cette interview ait lieu ! Merci à Thomas et Hervé et le reste du groupe d'avoir joué le jeu de cet échange, et à Romain Richez de l'Agence Singularités d'avoir permis qu'il existe ! Si vous aimez la musique, qu'elle soit heavy rock, atmosphérique, metal ou hardcore, venez comme les fées vous pencher sur le berceau de Jack & The Bearded Fishermen, vous ne le regretterez pas ! 

Pierre


jack and the bearded fishermen interview le scribe du rock
jack and the bearded fishermen logo interview le scribe du rock

Interview par Pierre Avril Aka Le Scribe Du Rock



Réponses par Thomas (Basse) et Hervé (Guitare, Chant)

"C’est assez peu de dire qu’on vit dans un moment sombre de l’histoire. On est assez attentif à tout ce qui se passe autour de nous et donc très touché par la détresse sociale, écologique et humanitaire du monde dans lequel on vit"

Bonjour JATBF, vous existez depuis 2005 et vous proposez un mix de noise rock, rock indé avec du heavy rock et du post Hardcore ...Pouvez vous nous parler de votre aventure musicale ?


Thomas : C’est une longue aventure entre amis, que j’ai suivi depuis le début même si j’ai rejoint le groupe qu’en 2007. Ça débute sur les bancs de la fac de Lyon, entre Hervé et Peete (deux guitaristes) qui décide de faire un groupe plutôt rock/garage/indie avec un batteur. Pour combler le manque de bassiste ils décident de s’accorder plus bas, une marque du groupe qui restera encore aujourd’hui malgré l’ajout d’une troisième guitare et d’une basse. 17 ans après, Hervé et Peete sont toujours là, et depuis 2010 on a (hors remplacements ponctuels) un line up stable avec Boris à la batterie, Bastien à la guitare/chant et moi à la basse.
Après une petite pause entre 2015 et 2020, on est très heureux de rejouer ensemble, on se connait tous très bien depuis très longtemps (depuis le collège pour certains), on vient de sortir notre 4eme album en début d’année et on a pris un grand plaisir à refaire quelques concerts.


Playful Winds, votre dernier album en date, qui a vu le jour cette année est un superbe condensé de rock atmosphérique avec des lourdeurs metal et Hardcore, une touche metal moderne et onirique. C'est un véritable voyage auditif, comment avez vous travaillé dessus ?


Thomas : On a travaillé dessus différemment des précédents albums. Cet album est un peu arrivé par accident suite à la situation générée par le covid. On avait pas prévu de faire un nouvel album, mais il a bien fallu s’occuper pendant la période où on ne pouvait pas jouer ! On a donc composé 5 morceaux qu’on a décidé d’enregistrer rapidement (en mai 2021) pour pouvoir passer à autre chose et se focaliser sur la suite de l’album. On a donc recomposé 4 nouveaux morceaux avec la pression d’être dans les temps car nous avions booké une deuxième session de studio en Novembre 2021. Tout s’est donc passé de manière assez spontanée, sans qu’on sache vraiment où tout ça allait nous mener, mais on voulait garder une certaine fraicheur et on espère que ça se ressent dans les morceaux !


jack and the bearded fishermen interview le scribe du rock playful winds 2022


Vous revendiquez comme références Impure Whilelmina, Torche, Failure, les Melvins ou Quicksand.. Pouvez vous nous parler de vos autres influences ?


Thomas : On écoute tous des choses très différentes, que ce soit dans le Punk Hardcore, le Metal, le Jazz, l’Electro, l’Indus etc… On est cinq avec des gouts bien affirmés donc ça fait pas mal d’influences différentes à canaliser. Chacun y met un peu de ses influences personnelles mais on se retrouve sur un terrain de jeu commun qui est une musique lourde, mélodique, mélancolique et énergique, dont les groupes cités plus haut sont des bons représentants !


Cet album charrie une mélancolie de fond mais sans tomber dans la noirceur non plus, il y a même un côté éthéré du fait des guitares et mélodies vocales, ça vous vient d'où ?


Thomas : La mélancolie est un sentiment qu’on cherche à mettre en valeur dans notre musique donc c’est clairement une volonté de notre part, mais en misant sur son côté plus « lumineux ». On ne cherche pas à accentuer le côté dark de cette musique (même si on le fait quand même par moment), on a plutôt envie de se tirer vers le haut que de s’enfoncer !
Même si on s’habille majoritairement en noir, on est plutôt des gens positifs et on est particulièrement heureux de jouer ensemble depuis tout ce temps, donc ça doit forcément se ressentir un peu dans notre musique !


Si JATBF était un proverbe ou une citation ça donnerait quoi ?


Hervé : « C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs soupes… » Une petite métaphore culinaire pour illustrer l’idée qu’on est attaché à l’idée d’un parcours artistique à long terme. Il en faut du temps pour construire un univers riche, identifié, cohérent. On a beaucoup d’attachement pour les groupes / musiciens qui ont construit petit à petit, au fil des années voir des décennies leur monde musical et qui continue à nous emmener dans le leur. C’est ce qu’on cherche modestement à faire avec ce groupe.


Pour le côté scène, pouvez-vous nous parler de vos prochaines dates, et à quoi s'attendre en allant vous voir ?


Thomas : Pour le moment, depuis la reprise on est resté dans notre région, on espère aller un peu plus loin d’ici la fin de l’année. On a quelques dates prévues encore dans notre région à la rentrée.
Pour ce qui est des concerts, on travaille depuis très longtemps avec Jean Camilleri, un ami technicien lumière, qui fait un super travail et qui est super impliqué dans le groupe depuis les débuts. Nous ça nous aide sur scène, mais on n’a pas forcément conscience du résultat, mais les retours qu’on a sur son travail sont vraiment excellents, il semblerait que ça apporte vraiment quelque chose à nos concerts ! Depuis la reprise des concerts, Flavien Van Landuyt qui a enregistré tout l’album nous suit aussi en tant que technicien son en live, ce qui est un énorme plus aussi !


Quelle est votre vision du monde dans lequel nous vivons, et impacte t'il votre musique ? Et si oui, comment ?


Hervé : Le monde qui nous entoure a forcément un impact sur notre musique… C’est assez peu de dire qu’on vit dans un moment sombre de l’histoire. On est assez attentif à tout ce qui se passe autour de nous et donc très touché par la détresse sociale, écologique et humanitaire du monde dans lequel on vit. Quand on écrit des morceaux on a forcément ce contexte dans nos pensées, mais on essaye tout de même de garder la tête haute, de ne pas sombrer dans le glauque et de conserver dans cette noirceur de la lumière, de l’espoir. C’est un équilibre qu’on essaie de trouver dans notre musique, on passe notre temps à jouer et naviguer sur cette crête entre le mineur et le majeur.


Des auteurs, des films qui ont une influence sur votre musique ?

Hervé : Sur ce disque, les emprunts, les clins d’œil, les influences sont assez diverses. On y retrouve autant Hitchcock que Colin Thompson un auteur de littérature jeunesse, un témoignage d’Adèle Haenel autant que Lars Von Trier ou Zabriskie Point.

zabsriskie point film le scribe du rock


Le mot de la fin pour les lecteurs du Scribe Du Rock ?


Merci à toi pour ton intérêt et tes questions, en espérant se croiser sur la route un de ces jours !


jackandthebeardedfishermen.bandcamp.com/album/playful-winds

www.jackandthebeardedfishermen.org/

www.agencesingularites.fr

www.webzinelescribedurock.com/2022/04/review-jack-bearded-fishermen-playful.html

agence singularités le scribe du rock interview jack and the bearded fishermen



Please Welcome...THE ENGLISH VERSION !!!

 The boxes and categories invented by the press to sell records are more and more beaten by the production of the artists themselves, because the latter are no longer interested in the style of music they like, but are content to like it, which in the end is the only thing that counts... Jack & The Bearded Fishermen are well representative of this new French scene which mixes genres, makes itself and us happy! Considering the happiness I had to review their excellent album Playful Winds (see review in the links at the bottom of the page) it was quite logical that this interview took place! Thanks to Thomas and Hervé and the rest of the band for having played the game of this exchange, and to Romain Richez from Agence Singularités for having allowed it to exist! If you like music, whether it's heavy rock, atmospheric, metal or hardcore, come like the fairies and lean over the cradle of Jack & The Bearded Fishermen, you won't regret it! 


Pierre

jack and the bearded fishermen interview le scribe du rock


jack and the bearded fishermen logo interview le scribe du rock


Interview by Pierre Avril Aka Le Scribe Du Rock


Answers by Thomas (Bass) and Hervé (Guitar, Vocals)

"It's an understatement to say that we live in a dark moment in history. We are quite attentive to everything that happens around us and therefore very touched by the social, ecological and humanitarian distress of the world we live in"

Hello JATBF, you exist since 2005 and you propose a mix of noise rock, indie rock with heavy rock and post hardcore ...Can you tell us about your musical adventure ?


Thomas : It's a long adventure between friends, that I followed since the beginning even if I joined the band in 2007. It all started at the university in Lyon, between Hervé and Peete (two guitarists) who decided to form a rock/garage/indie band with a drummer. To make up for the lack of a bass player they decided to tune lower, a trademark of the band that will remain to this day despite the addition of a third guitar and a bass. 17 years later, Hervé and Peete are still there, and since 2010 we have (apart from occasional replacements) a stable line up with Boris on drums, Bastien on guitar/vocals and me on bass.

After a short break between 2015 and 2020, we are very happy to play together again, we all know each other very well for a long time (since college for some of us), we just released our 4th album at the beginning of the year and we had a great pleasure to play some more shows.


Playful Winds, your latest album, released this year, is a superb mix of atmospheric rock with metal and hardcore heaviness, a modern and dreamy metal touch. It's a real auditory journey, how did you work on it?


Thomas: We worked on it differently from the previous albums. This album happened by accident because of the situation generated by the covid. We didn't plan to make a new album, but we had to keep ourselves busy during the time we couldn't play! So we composed 5 songs that we decided to record quickly (in May 2021) to be able to move on and focus on the next album. So we re-composed 4 new songs with the pressure to be on time as we had booked a second studio session in November 2021. So everything happened quite spontaneously, without us really knowing where it was all going to lead us, but we wanted to keep a certain freshness and we hope that this is felt in the tracks!

jack and the bearded fishermen interview le scribe du rock playful winds 2022


You claim as references Impure Whilelmina, Torche, Failure, the Melvins or Quicksand. Can you tell us about your other influences?

Thomas : We all listen to very different things, whether it's hardcore punk, metal, jazz, electro, indus etc... There are five of us with very distinct tastes so there are quite a few different influences to channel. Each one of us puts a little bit of his personal influences in it but we find ourselves on a common playground which is a heavy, melodic, melancholic and energetic music, of which the bands mentioned above are good representatives!

This album carries a melancholy background but without falling into darkness either, there is even an ethereal side due to the guitars and vocal melodies, where does it come from?


Thomas: Melancholy is a feeling that we try to emphasize in our music, so it's clearly a will on our part, but we want to emphasize its "bright" side. We don't try to accentuate the dark side of this music (even if we do it at times), we rather want to pull ourselves up than to sink!

Even if we mostly dress in black, we're pretty positive people and we've been particularly happy to play together for all this time, so it must be reflected in our music!


If JATBF was a proverb or a quote, what would it be?


Hervé: "The best soup is made in old pots...". A little culinary metaphor to illustrate the idea that we are attached to the idea of a long-term artistic journey. It takes time to build a rich, identified, coherent universe. We are very attached to bands/musicians who have built their musical world little by little, over the years or even decades, and who continue to take us into theirs. That's what we are modestly trying to do with this band.


On the live side, can you tell us about your next dates, and what to expect when you go to see you?


Thomas : For the moment, since the resumption we have stayed in our region, we hope to go a little further by the end of the year. We have a few more dates planned in our region in the autumn.

As far as the concerts are concerned, we have been working for a long time with Jean Camilleri, a friend of ours who is a lighting technician, who does a great job and who has been very involved in the band since the beginning. It helps us on stage, but we're not necessarily aware of the result, but the feedback we get on his work is really excellent, it seems that it really brings something to our concerts! Since we started playing live again, Flavien Van Landuyt who recorded the whole album is also following us as a live sound technician, which is a huge plus too!


What is your vision of the world we live in, and does it impact your music? And if so, how?


Hervé : The world around us has an impact on our music... It's an understatement to say that we live in a dark moment in history. We are quite attentive to everything that happens around us and therefore very touched by the social, ecological and humanitarian distress of the world we live in. When we write songs, we inevitably have this context in our thoughts, but we still try to keep our heads up, not to sink into the gloom and to keep some light and hope in this darkness. It's a balance that we try to find in our music, we spend our time playing and navigating on this ridge between the minor and the major.



Any authors or films that have influenced your music?

Hervé : On this record, the borrowings, the winks, the influences are quite diverse. We find Hitchcock as much as Colin Thompson, a writer of youth literature, a testimony of Adèle Haenel as much as Lars Von Trier or Zabriskie Point.

zabsriskie point film le scribe du rock



The last word to the readers of the Scribe Du Rock?


Thanks to you for your interest and your questions, and we hope to meet on the road one of these days!

jackandthebeardedfishermen.bandcamp.com/album/playful-winds

www.jackandthebeardedfishermen.org/

www.agencesingularites.fr

www.webzinelescribedurock.com/2022/04/review-jack-bearded-fishermen-playful.html

agence singularités le scribe du rock interview jack and the bearded fishermen


 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW WITH VINDSVAL : THE LAST ONE - FR + ENGLISH TEXT - BLUT AUS NORD/YERUSELEM

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

Review - Dhärnürgh - Apocalyptic Vision - 2021 - Feu Follet Productions & Acid Vicious - Black Metal industriel - French + English Text