Accéder au contenu principal

Sélection

Review - Sarkasm - Les Affres du Néant - French + English Text - 2021 - Epictural Production - Black Metal

  SARKASM Les Affres Du Néant 2021 Epictural Production Black Metal Les Affres du Néant by SARKASM Sarkasm, trio rennais, a beau être de fondation fort récente, il base son black metal sur des influences old-school, typiquement 90's, tout en arrivant à dégager suffisamment d'originalité pour éviter la pâle copie. Et quelle qualité ! A l'écoute de cet album, Les Affres du Néant, on est agréablement surpris d'entendre un nouveau groupe sonner de manière aussi torturée, obscure, malsaine. Loin de l'édulcoration prônée par quelques gauchos qui n'ont pas compris ce qu'était le BM, Sarkasm place ses pas dans la grande tradition, celle des norvégiens, bien sûr, mais aussi du BM français des années 90. Mais cela ne m'aurait pas suffit pour remarquer cet album au milieu du lot des sorties incessantes. Ce qui prime ici c'est la qualité des titres, brillamment composés et exécutés, avec de vrais riffs incisifs et qui vous perforent le fond de l'âme.  A l

BOISSON DIVINE : INTERVIEW FOLK METAL CHEZ LES GASCONS - FR + ENGLISH

"Nous, nous ne sommes pas des vikings, nous ne sommes pas des pirates, encore moins des elfes ou des nains... à proprement parler, nous sommes des aquitains"


Si vous avez encore quelque hésitation a vous jeter dans le grand bain du folk metal parce que vous trouvez ça gnagnan ou bisounours, essayez voir nos gascons de Boisson Divine ! Leur folk se combine avec un heavy/speed metal bien burné loin des standards que vous craignez ! Si vous voulez tester du vrai metal mixé avec du vrai folk avec une vraie identité : c'est par là ! Entretien avec Florent, à la quatre cordes  


boisson divine folk metal 


Entretien avec Florent, bassiste 

Salut à vous, divines boissons ! Bienvenue chez Le Scribe !

Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs qui n'auraient pas encore la chance de vous connaitre ? BOISSON DIVINE est le maillon d'un chaîne qui relie la tradition à la modernité. De manière concrète, c'est un groupe de folk metal gascon, où la saturation heavy des guitares côtoie les sonorités chaudes et rustiques de la boha (cornemuse landaise), de la flabuta (flûte à 3 trous), et encore bien d'autres instruments traditionnels. L'art ancestral rupestre (on retrouve des flûtes datant d'environ -35000 dans des grottes du paléolithique) côtoie le transistor. Le chant, entièrement en langue gasconne (hormis quelques écarts ça et là), s'intègre également dans une tradition polyphonique pyrénéenne. Voilà, le maillon d'une chaîne : il y a quelque chose avant, il y aura quelque chose après. 

Depuis 2005 vous pratiquez un folk metal du meilleur aloi, chanté en Gascon, votre langue régionale ! Comment vous est venue l'idée ? Était-ce lors d'une soirée arrosée ? 

Le groupe s'est créé sur les banc du collège, de manière informelle et effectivement, lors de soirées arrosées. Adrian et Baptiste, les deux fondateurs du groupe, jouaient ensemble au rugby dans l'équipe du village. Et si la victoire sportive pouvait être aléatoire, la 3ème mi-temps en revanche était à chaque fois remportée haut la main. L'un était batteur, l'autre guitariste. Le groupe s'est formé ainsi, dans ce contexte villageois, sur un territoire Gersois aux confins de l'Armagnac, de la Bigorre, du Béarn et des Landes, sur un fond d'Iron Maiden (groupe apprécié par la totalité du groupe) et sur une culture locale chantée en gascon par le groupe Nadau. C'est cet amalgame inconscient qui a donné son identité au groupe. D'abord en français, car la langue n'était plus trop usitée dans cette partie de la Gascogne, puis en gascon, appris sur le tard, comme une redécouverte d'identité. Il faut aussi dire que les sonorités de cette langue et sa malléabilité étaient un medium parfaitement adapté au chant, et à la polyphonie en particulier.

La Halha, votre nouvel album, est sorti fin mai 2020. C'est une superbe compilation de pépites de heavy/speed/power metal combiné avec du folk en Gascon ! Vous en êtes fiers ? 

Oui, tout à fait car nous y avons mis du cœur à l'ouvrage et avons essayé de bien faire les choses. Et pour cela, nous avons enfin compris qu'il fallait écouter les conseils de notre mentor/gourou/ingé son, Patric «Darkhyrys» G du WSL STUDIO, qui en plus d'être un passionné du son, partage l'esprit du groupe. Le choix des chansons s'est fait de manière collégiale, en puisant dans un important réservoir de titres. Effectivement, Baptiste, qui compose la totalité de la musique, est souvent pris d'une logorrhée créatrice, et est capable de pondre un nouveau titre par semaine voire plus parfois ! Il faut dire qu'il n'a rien d'autre à foutre que de chanter dans ses vignes (le Monsieur est vigneron). 

boisson divine la halha folk metal

La halha, on se doute bien qu'il n'y a pas de rapport avec un certain dieu venu d'orient...C'est quoi du coup ? Une Boisson Divine ? 

Il s'agit du nom d'une vallée dans le Couserans, le val halha... Sérieusement la Halha est un mot gascon pour désigner un grand feu de solstice (la halha de nadau, la halha de la Sent Jan), un grand brasier, représentation symbolique de l'astre solaire. D'ailleurs, si on peut régler la prononciation du titre de l'album auprès de tes lecteurs, ce sera déjà ça : "la halha" se prononce "la hhhaille", avec ce "h" fortement aspiré. Ce problème récurrent de prononciation vient surtout de la graphie utilisée, qui nous vient du moyen-âge, qui a ses forces et aussi admettons-le, ses faiblesses. 

Les groupes qui vous ont influencé au départ ? 

Au départ, on va retrouver trois branches essentielles. En tout premier lieu, les classiques Heavy Metal comme Iron Maiden, Helloween, Running Wild, Blind Guardian, Saxon, Manowar... Ensuite la musique traditionnelle gasconne, avec ses instruments du pays, et sa polyphonie gasconne. Ce sont des groupes comme Nadau, Lous de l'Ouzoum, Los Pagalhos, Vox Bigerri... Puis également l'énergie du Punk-Rock, que pourrait représenter Dropkick Murphys ou bien même Motorhead dans une certaine mesure. 

boisson divine folk metal

Un dieu solaire sur la pochette de votre dernier album...seriez vous de vilains petits païens ? Et pouvez vous nous parler de ce dieu et pourquoi l'avoir choisi pour cette cover ? 

Elle représente effectivement la croix de Beliou (Abelion—-> Beliou), le dieu du soleil du panthéon antique pyrénéen, que l’on trouve toujours au sommet d’une montagne bigourdane. À la base, cette croix n’en était pas une, car pré-chrétienne, elle était discoïdale, témoignant de ses attributs solaires. Sous l’ère chrétienne, cette pierre a été enlevée, mais les pluies torrentielles qui s’en suivirent pendant 40 jours, poussèrent les ecclésiastiques à la remettre en place, en subissant néanmoins un sérieux lifting.
Et sous celle-ci la légende raconte que Milharis y est enterré.
Le mythe de Milharis, pâtre de 999 ans, gardien d’un âge d’or est également le sujet d’une chanson éponyme de cet album.
Et ces deux personnages vont former le dyptique mythologique de « la Halha ». 
Cette pierre/croix se trouve au sommet d'une marche en partant de Lesponne, juste au dessus de Bagnères de Bigorre, qui doit au mythe de Milharis la légende de sa fondation. Tel un pèlerinage, tous les membres du groupes s'y sont rendus, d'abord individuellement, puis de manière commune pour y tourner le vidéoclip "Libertat".
Si vous vous y rendez, n'oubliez pas d'y déposer une pierre noire de la vallée.

On vous compare de temps a autre à Korpiklaani ou Elvenking, Eluveitie...Vous en pensez quoi de ces groupes ?

Globalement, on va dire que c'est flatteur, ensuite on doit avouer qu'on en écoute pas trop. On écoute plus de folk/trad et du metal que du folk-metal. On comprend qu'il puisse y avoir une analogie avec nous, dans ce côté accessible, dansant parfois, positif dans l'énergie avec l’adjonction d'instruments trads (enfin, quand c'est pas des samples dans la plupart des cas). Mais ensuite, toutes ces appellations "metal à boire" nous débectent. C'est vrai que notre nom de groupe, Boisson Divine (nom également choisi sur les bancs du collège), ne nous aide pas, mais on ne renie pas son passé. Et il nous semble aussi que le groupe dépasse un peu le concept seul de pochtronnade. 
On tient d'ailleurs à signaler que l'intégralité des paroles (et bien sûr leurs traductions en français et anglais) de tous les titres sortis à ce jour (en écoute complète sur ce même site) se trouve ici : https://boissondivine.bandcamp.com/
Pareil sur Youtube.
On a toujours eu du mal avec ceux qui se prennent pour ce qui ne sont pas. Nous, nous ne sommes pas des vikings, nous ne sommes pas des pirates, encore moins des elfes ou des nains... à proprement parler, nous sommes des aquitains. Et dans ce terroir là existent mille monstres, mille légendes, mille mythes, mille faits historiques aussi qui constituent pour nous une inspiration sans fin.
On préfère donc être plus enraciné.


Quel est votre opinion sur les groupes purement festifs de folk metal Pirate comme Alestorm ? Moi j'avoue avoir adoré leur dernier bébé...

Les gars d'Alestorm ont l'air d'être de chics types et on rigolerait bien ensemble.
Pour le reste, relire la réponse précédente (rire).

D'ailleurs il y a un point commun entre leur dernier album et le vôtre : des influences pop punk façon années 90...Vous êtes d'accord ?

Non, pas du tout. Tu avais bu combien de rhum avant d'écrire cette question ? (NdS : le pire c'est que je ne bois même pas !! Lol)
Plus sérieusement, c'est possible. Avec les influences diverses évoquées plus haut, ce que nous pondons peut osciller entre plusieurs genres. Il peut même y avoir du black parfois....ou du reggae...ah non pas de reggae, impossible!

C'est quoi le folk metal en 2020 ?

Un groupe appartenant à une tradition qui est cohérent avec ce qu'il raconte. On revient au maillon de la chaîne de ta première question.

boisson divine folk metal

Vos albums favoris de tous les temps ?

Je vais parler pour moi, vu que le reste du groupe a commis l'irresponsabilité de me laisser les rênes de cette interview, et je dirais Hammerheart de Bathory. Pour cette question de cohérence à laquelle je faisais référence. Inventeur du black metal et inventeur du viking metal, le tout dans une même personne, ça c'est sévèrement burné!

Votre boisson divine favorite ?

Allez, je vais faire un consensus au nom du groupe.
Il faut un travail sur le raisin, sinon le patron/chanteur/guitariste/compositeur/vigneron va me menacer avec son sécateur et me donner un coup de botte Aigle au cul.
Une boisson qui a le mordant de la plus vieille eau de vie du monde.
Un breuvage qui a la rondeur d'une fleur pour qu'Ayla, la seule demoiselle du groupe, puisse en apprécier la saveur et en reprendre à outrance.
Et enfin, un terroir, une provenance, une terre, un savoir-faire.
Donc ce sera le Floc de Gascogne !

Un gascon se caractérise par....à vous de compléter !

Par ne pas faire ce qu'on lui...


Présentez La Halha a quelqu'un qui ne vous connait pas, sachant que mon webzine attire beaucoup de vilains garnements fans de black metal ! 


La Halha, c'est un combat à main nue avec un protège-dent en pétale de fleur, c'est un pétéram luchonnais mangé par un végétarien, c'est Aphrodite avec un tête de lamproie, une cacahuète de souston retrouvée dans une dent creuse, c'est mettre une chaussette en angora avec un ongle retourné, c'est une bar mitzvah avec un planche de noir de bigorre, c'est La Hire en liquette dentelle !


boisson divine folk metal


A vous de conclure, en gascon si vous voulez : 

Montaigne disait :"que le gascon y arrive si le français n'y peut aller" et pour les "vilains garnements fan de black metal" : A pas bist toute la merde que pot cagua lou Diablé ! (Il n'a pas vu toute la merde que peut chier le Diable). Merci !



Interview with Florent, bass player 

"We, we are not Vikings, we are not pirates, even less elves or dwarves... strictly speaking, we are Aquitanians"


If you still have some hesitation to throw yourself into the great bath of folk metal because you find it gnagnan or bisounours, try to see our gascons of Divine Drink! Their folk is combined with a heavy/speed metal far from the standards you fear! If you want to test real metal mixed with real folk metal with a real identity : it's this way ! Interview with Florent, on the four strings  


boisson divine folk metal

Hello to you, divine drinks! Welcome to The Scribe!

Can you introduce yourself to our readers who would not have the chance to know you yet? BOISSON DIVINE is the link in a chain linking tradition to modernity. Concretely, it is a Gascon folk metal band, where the heavy saturation of the guitars rubs shoulders with the warm and rustic sounds of the boha (Landes bagpipes), the flabuta (3 hole flute), and many other traditional instruments. The ancestral rock art (we find flutes dating from about -35000 in caves of the paleolithic) is next to the transistor. The singing, entirely in Gascon language (apart from a few discrepancies here and there), is also part of a Pyrenean polyphonic tradition. Here it is, the link in a chain: there is something before, there will be something after. 

Since 2005 you have been practicing the best folk metal, sung in Gascony, your regional language! How did you come up with the idea? Was it during a drunken evening? 

The band was created on the benches of the college, informally and effectively, during a drunken evening. Adrian and Baptiste, the two founders of the group, played rugby together in the village team. And if the sporting victory could be random, the 3rd half, on the other hand, was always won hands down. One was drummer, the other guitarist. The group was formed thus, in this village context, on a Gers territory at the borders of Armagnac, Bigorre, Béarn and the Landes, on a background of Iron Maiden (group appreciated by the whole of the group) and on a local culture sung in Gascony by the group Nadau. It is this unconscious amalgam which gave its identity to the group. First in French, because the language was no longer much used in this part of Gascony, then in Gascon, learned late, as a rediscovery of identity. It must also be said that the sonorities of this language and its malleability were a medium perfectly adapted to singing, and to polyphony in particular.

La Halha, your new album, was released at the end of May 2020. It's a superb compilation of heavy/speed/power metal nuggets combined with folk in Gascony! Are you proud of it? 

Yes, absolutely, because we put our heart into it and tried to do it right. And for that, we finally understood that we had to listen to the advice of our mentor/guru/sound engineer, Patric "Darkhyrys" G of the WSL STUDIO, who in addition to being a sound enthusiast, shares the spirit of the band. The choice of songs was made in a collegial manner, drawing from a large pool of titles. Indeed, Baptiste, who composes all the music, is often taken by a creative logorrhoea, and is able to come up with a new title per week or even more sometimes! It must be said that he has nothing else to do but sing in his vineyards (the man is a winemaker). 

boisson divine la halha folk metal

La halha, we can imagine that there is no relation with a certain god from the East... What's that all about ? A Divine Drink

It is the name of a valley in the Couserans, the val halha... Seriously the Halha is a Gascon word to designate a great fire of solstice (the halha of nadau, the halha of the Sent Jan), a great blaze, symbolic representation of the solar star. Moreover, if we can adjust the pronunciation of the title of the album to your readers, it will already be that: "la halha" is pronounced "la hhhaille", with this strongly aspirated "h". This recurring problem of pronunciation comes mainly from the spelling used, which comes from the Middle Ages, which has its strengths and also, let's admit it, its weaknesses. 

The groups that influenced you in the first place? 

At the beginning, we will find three essential branches. First of all, Heavy Metal classics like Iron Maiden, Helloween, Running Wild, Blind Guardian, Saxon, Manowar... Then the traditional Gascon music, with its local instruments, and its Gascon polyphony. These are bands like Nadau, Lous de l'Ouzoum, Los Pagalhos, Vox Bigerri... Then also the energy of Punk-Rock, which could represent Dropkick Murphys or even Motorhead to some extent. 

boisson divine folk metal

A solar god on the cover of your last album...are you naughty little heathens ?

And can you tell us about this god and why did you choose him for this cover ? It actually represents the cross of Beliou (Abelion--> Beliou), the sun god of the ancient Pyrenean pantheon, which is still found at the top of a bigourdane mountain. At the base, this cross was not a cross, because pre-Christian, it was discoid, testifying to its solar attributes. During the Christian era, this stone was removed, but the torrential rains that followed for 40 days forced the clergymen to put it back in place, undergoing nevertheless a serious facelift.
And underneath it the legend tells that Milharis is buried there.
The myth of Milharis, 999-year-old shepherd, guardian of a golden age is also the subject of an eponymous song on this album.
And these two characters will form the mythological dyptic of "la Halha". 
This stone/cross is at the top of a step starting from Lesponne, just above Bagnères de Bigorre, which owes the legend of its foundation to the myth of Milharis. Like a pilgrimage, all the members of the group went there, first individually, then together to shoot the video clip "Libertat".
If you go there, don't forget to put down a black stone from the valley.

From time to time you are compared to Korpiklaani or Elvenking, Eluveitie... What do you think about these groups?

Globally, we are going to say that it is flattering, then we must admit that we do not listen to too many of them. We listen to more folk/trad and metal than folk-metal. We understand that there can be an analogy with us, in this accessible side, dancing sometimes, positive in the energy with the addition of trads instruments (well, when it's not samples in most cases). But then, all these "metal to drink" names debect us. It's true that our band name, Boisson Divine (name also chosen on the benches of the college), doesn't help us, but we don't deny its past. And it also seems to us that the band goes a bit beyond the concept of pochtronnade alone. 
We would like to point out that all the lyrics (and of course their translations in French and English) of all the tracks released so far (in complete listening on this same site) can be found here : https://boissondivine.bandcamp.com/
Same on Youtube.
We've always had a hard time with those who think they're something they're not. We, we are not Vikings, we are not pirates, even less elves or dwarves... strictly speaking, we are Aquitanians. And in this land there are a thousand monsters, a thousand legends, a thousand myths, a thousand historical facts that constitute for us an endless inspiration.
So we prefer to be more rooted.

What's your opinion about purely festive pirate folk metal bands like Alestorm ? I confess that I loved their last baby...

The guys from Alestorm seem like nice guys and we would have a lot of fun together.
For the rest, read the previous answer again (laughs).

Besides, there is a common point between their last album and yours: 90s style pop punk influences... Do you agree?

No, not at all. How much rum had you drunk before writing this question? (NdS: the worst thing is that I don't even drink !! Lol)
More seriously, it is possible. With the diverse influences mentioned above, what we lay can oscillate between several genres. There can even be black sometimes...or reggae...ah no reggae, impossible!

What is folk metal in 2020?

A band belonging to a tradition that is consistent with what it says. We come back to the link in the chain of your first question.

boisson divine folk metal

Your favorite albums of all time?

I'll speak for myself, since the rest of the band did the irresponsible thing of leaving me in charge of this interview, and I would say Hammerheart from Bathory. For this question of coherence to which I was referring. Inventor of black metal and inventor of viking metal, all in one person, that's severely nuts!

Your favorite divine drink?

Come on, I'll make a consensus on behalf of the group.
We have to work on the grapes, otherwise the boss/singer/guitarist/composer/winemaker will threaten me with his pruning shears and kick Eagle's boot up my ass.
A drink that has the bite of the oldest brandy in the world.
A drink that has the roundness of a flower so that Ayla, the only young lady of the group, can appreciate its flavor and take it to excess.
And finally, a terroir, a provenance, a land, a know-how.
So it will be the Floc de Gascogne!

A Gascony is characterized by... it's up to you to complete! 

By not doing what you do to it ...


Introduce La Halha to someone who doesn't know you, knowing that my webzine attracts a lot of naughty black metal fans! 


La Halha, it's a bare-handed fight with a flower petal mouthguard, it's a Luchon peteram eaten by a vegetarian, it's Aphrodite with a lamprey head, a souston peanut found in a hollow tooth, it's putting on an angora sock with an upturned nail, it's a bar mitzvah with a plank of bigorre black, it's La Hire in a lace shirt!

boisson divine folk metal


It's up to you to conclude, in Gascony if you want: 

Montaigne used to say: "that the Gascon can do it if the French can't go there" and for the "naughty boys fan of black metal": "A pas bist toute la merde que pot cagua lou Diablé ! (He didn't see all the shit the Devil can shit). Thank you!

Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

E-mail *

Message *

Articles les plus consultés