Accéder au contenu principal

Sélection

Melancholy & Black Metal : interview with(avec) MORTIFERA - French & English text - Black Metal France

MORTIFERA : IV - Sanctii Tristhess by Apparitia Recordings "C'est un mouvement musical qui commence à avoir de la bouteille mais qui a su évoluer. Certains acteurs de cette scène sont encore là aujourd'hui, toujours actifs et fidèles à l'esprit de ce mouvement contestataire." A notre époque de fake news et de fake bands, il est plus important que jamais de remettre quelques pendules a l'heure. J'ai pu m'entretenir avec Mortifera, représentant depuis une vingtaine d'années d'un black metal authentique, à la fois fidèle à ses racines mais également doté d'une vraie personnalité, et notamment d'un sens mélodique très puissant. Merci a eux de revenir de temps a autre nous rappeler ce qu'est le black metal, et l'actualité chargée de Mortifera va nous délivrer des groupes en carton : un cinquième album en passe de sortir, et un sixième dont la musique est d'ores et déjà enregistrée ! Merci a eux ! Noktu, Spektor, bienvenue dans

NEW REVIEW - ATMAN DREI - III - KALEIDARKNESS - 2019




Tape - Black Metal chaotique expérimental et ambient

Atman Drei III

Les fins connaisseurs se reconnaissent toujours facilement. Non pas a cause d'un sourire béat que leur face blafarde confinée afficherait, non, ils se reconnaissent de par leur vénération absolue lorsqu'il est question de musiciens qui ont  définitivement marqué et changé la face du Black Metal. Atman Drei, projet fondé en 2017, réunit Vordb Na R.iidr, génie issu de la société secrète connue sous le nom de Black Legions (ou Les Légions Noires si vous êtes né-e après 1990), fondateur et grand prêtre de Bèlkètre, membre des historiques Torgeist ou Black Murder, créateur du monstre Brenoritvrezorkre, Moévöt et autres Norzvgorobtre entre autres créatures démoniaques, mais aussi sa consoeur Laimnambre (également présent au sein de Norzvgorobtre) au chant et Ur Emdr Oervn, le japonais, membre de combos oscurs du pays du soleil levant, parmi lesquels Avsotulized et leur Black Metal dépressif et schizoïde, qui ici s'occupe de la batterie et du chant. III est la... troisième démo d'Atman Drei à ce jour.

Fidèle à une certaine vision incarnée par Vordb au sein des Legions faite de Black Metal improvisé et chaotique, déchiré de moments d'ambient malsains, avec un son typé démo des années 90, bref, que du bonheur pourvu que vous soyez quelque peu initié au Black Metal le plus exigeant, celui qui ne se soucie pas de vous séduire avec quelque jolie fanfreluche musicale et une production adéquate. Non, Atman Drei c'est de la musique improvisée, presque Jazz dans sa conception, mêlant claviers sombres, batterie ayant perdu la boule, cris et hurlements glauques. Cette troisième démo est composée de trois titres (et se nomme III, ce qui est des plus cohérents).  Le premier, "L'hymne à Iblis", rend hommage à Iblis, ou Eblis, le Satan de la tradition coranique, chassé du paradis pour avoir refusé de s'agenouiller devant Adam, le premier homme. Le deuxième, "L'hymne a Incubus", évoque ce démon mâle, l'incube, qui prend possession des femmes sexuellement. Le troisième, "L'hymne a Ipos" nous narre les "aventures" du démon Ipos, prince et compte de l'enfer, mentionné dans les croyances en lien avec la goétie. L'ensemble peut s'écouter comme un seul titre de 15 minutes, dérangeant, dérangé, hors de toute influence, de toute époque musicale, loin des modes musicales fugaces. Comme toujours dans le cas des projets musicaux impliquant Vordb, nous voici projetés dans un monde où le diable est palpable, sa présence n'a rien de rassurant, et l'objet ici ne trouve sa beauté que sous une couche de crasse, d'immondices et de ténèbres.  Encore une fois une pièce maîtresse si votre esprit vous le permet, et que vous n'avez pas peur des malédictions, tant cette musique hantée peut être dangereuse.

Avec cette troisième démo Atman Drei continue de régner sur son territoire fait de créatures malfaisantes et démoniaques, d'une subtilité musicale qui n'a d'égale que la folie absolue qui s'en dégage. A conseiller aux amateurs de sensations réelles, les autres peuvent retourner écouter leurs groupes en plastique. 



Tape - Chaotic Ambient Black Metal

Atman Drei III

Fine connoisseurs are always easy to recognize. Not because of a blissful smile that their confined pale face would display, no, they recognize themselves by their absolute veneration when it comes to musicians who have definitively marked and changed the face of Black Metal. Atman Drei, a project founded in 2017, brings together Vordb Na R. iidr, a genius from the secret society known as the Black Legions (or Les Légions Noires if you were born after 1990), founder and high priest of Bèlkètre, member of the historic Torgeist or Black Murder, co-creator of the monster Brenoritvrezorkre, Moévöt and other Norzvgorobtre among other demonic creatures, but also his comrade Laimnambre (also present in Norzvgorobtre) on vocals and Ur Emdr Oervn, the Japanese, member of Oscar combos from the land of the rising sun, among which Avsotulized and their depressive and schizoid Black Metal, who here takes care of the drums and vocals. III is the... third Atman Drei demo to date.

Faithful to a certain vision embodied by Vordb within the Legions made of improvised and chaotic Black Metal, torn by unhealthy ambient moments, with a 90's demo sound, in short, only happiness as long as you are somewhat initiated to the most demanding Black Metal, the one that doesn't care to seduce you with some nice musical frills and an adequate production. No, Atman Drei is improvised music, almost Jazz in its conception, mixing dark keyboards, drums that have lost their marbles, screams and creepy screams. This third demo is composed of three tracks (and is called III, which is the most coherent).  The first one, "L'hymne à Iblis", pays homage to Iblis, or Eblis, the Satan of the Koranic tradition, chased out of paradise for refusing to kneel before Adam, the first man. The second, "The Hymn to Incubus", evokes this male demon, the Incubus, who takes possession of women sexually. The third, "The Hymn a Ipos" tells us about the "adventures" of the demon Ipos, prince and count of hell, mentioned in beliefs related to the gullible. The whole can be listened to as a single 15-minute track, disturbing, disturbed, out of any influence, out of any musical period, far from fleeting musical fashions. As always in the case of musical projects involving Vordb, here we are projected into a world where the devil is palpable, his presence is not reassuring, and the object here finds its beauty only under a layer of filth, filth and darkness.  Once again a masterpiece if your mind allows it, and you are not afraid of curses, as this haunted music can be so dangerous.

With this third demo, Atman Drei continues to reign over its territory made of evil and demonic creatures, with a musical subtlety that is only equalled by the absolute madness that emanates from it. To be advised to the amateurs of real sensations, the others can go back to listen to their plastic bands. 



Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés