INTERVIEW MALEMENTE - LES RUDIMENTS DU MAL - FR/ENGLISH


"Y'a des gens qui pensent que la Terre est plate. Des gens qui croient qu'un dieu va les sauver. Des gens qui se tuent pour un regard ou une clope. Et au sujet de la musique, quand j'allume la radio ça me fout la gerbe." (Malementé)
Malementé


Il est des disques, comme ça, qui vous prennent aux tripes. Malementé m'a parlé dès la première écoute, avec ce mélange chaotique de Black Metal psychiatrique et de Dark Ambient, avec des relents DSBM. Première sortie donc, et projet plus que prometteur. Malementé a rejoint à la batterie le groupe Sentier Des Morts en 2019. Espérons pour autant que cela ne signifie pas la fin de ce projet solo... Le Scribe

Malementé - Photo

Bonjour Malementé, peux tu présenter ton projet à nos lecteurs ?

Bonjour ! Malementé… pour faire court, c'est un projet que j'ai créé sans ambition particulière, qui me servait juste à balancer 3 riffs ensemble et voir comment ça rend. De base, je suis batteur, pas guitariste, alors j'avais envie de faire "comme si je jouais avec quelqu'un", "pour voir". Donc j'enregistrais avec mon vieux téléphone, puis je mixais sur Audacity, et je faisais une batterie avec Tuxguitar, puisque j'ai jamais pu avoir de batterie. Puis je me suis dit qu'il faudrait mettre un nom sur toutes ces chansons , et ça a fini par devenir Malementé. Du "black" dépressif, avec de l’expérimental parfois, au gré de mes envies. C'était un exutoire puis une nécessité.

En vieux français Malementé signifiait “tourmenté”. Est ce là le sentiment qui domine dans ta musique, la tourmente ? Ton âme tourmentée trouve t'elle un exutoire dans la musique ?

À la toute base oui, c'était ça. Mais ça risque de prendre un autre tournant quand je reprendrai sérieusement.


Ta première démo “les rudiments du mal” est sortie cette année chez Black Shadow Legions. Peux tu nous parler de la genèse de cette démo et de ta rencontre avec le label de Black Shadow ?

Cette démo avait été créée comme indiqué plus haut : sans aucune prétention, des titres juste comme ça, pour moi, pour les copains, pour sortir une sorte de truc qui me faisait chier, enfoui en moi.
La rencontre avec Black Shadow, je me souviens pas vraiment. Si je dis pas de conneries, on faisait plus ou moins partie des mêmes gens qui avaient un projet de Black assez récent, (Furfur, Black Holocaust, Unseen Abyss…) et on a du échanger par rapport à ça, jusqu'à ce qu'il m'explique qu'il lançait son label et que ça lui disait bien de me produire. Il devait produire l'album qui suivait la démo, mais j'avais été contacté par un plus gros label pour ça, alors je lui ai dit que je lui laissais la démo. Je crois que c'est ça.

malementé les rudiments du mal

Ton Black Metal est particulièrement noir et intense, crû et violent. Il sonne comme la revanche d'un style qui aurait tendance à devenir un peu “poli”. Comment en es-tu venu à jouer de cette façon ? Qu'essaies-tu d'exprimer ?

Hé bien j'en sais trop rien, comme je joue ce qu'il me vient, ça dépendait vraiment de mon humeur du moment, puis y'a que je jouais beaucoup en trémolo et que j'aimais gratter vite, à l'époque de cette démo.
Je suppose que je m'exprimais sans volontairement chercher à retranscrire quoi que ce soit par les riffs.
Toutefois, maintenant, c'est un peu différent.

Il semble y avoir un renouveau du BM français depuis quelques temps avec de jeunes gens comme Furfur, Black Holocaust, Unseen Abyss ou Gevaudan. Que penses tu de cette nouvelle “vague” et de ces groupes ?

J'en pense trop rien, c'est pas trop ce qui me plaît à vrai dire. Puis j'écoute pas vraiment non plus, donc je peux pas trop donner d'avis. Mis à part Gévaudan, j'avais accroché dès le premier aperçu qu'il m'avait envoyé lorsque nous discutions musique, j'aime beaucoup.

Ta vision du monde dans lequel nous vivons ? Notre futur ?

De la bonne grosse merde, J'sais pas si c'est décadent, en tous cas c'est bien pourri. Quand je regarde dans la rue en bas de chez moi, j'me demande où est passée notre Belle France. Y'a des gens qui pensent que la Terre est plate. Des gens qui croient qu'un dieu va les sauver. Des gens qui se tuent pour un regard ou une clope. Et au sujet de la musique, quand j'allume la radio ça me fout la gerbe.
Notre futur ? Y'a qu'à voir les actualités politiques et le neo-féminisme, tout bonnement ridicule. On court à un truc étrange, qui me fout autant la gerbe que quand j'allume la radio.

Peux tu nous lister tes 20 albums préférés de tous les temps dans tous les styles ?

J'ai pas d'album préféré, mais j'en balance quelques uns qui me plaisent :
Alpha Voyage (Sad),
Absence of Light (Alene Misantropi),
Cosmic Autumn (Cosmic Automn)
Carelian Satanist Madness (Satanic Warmaster)
Il était une forêt… (Gris)
Lunaris (Arkona)
J'aime beaucoup Belphegor, Nargaroth, Sale Freux, également.
En dehors du Black, je me laisse surprendre par Nujabes et autres Lo-fi, ou par du blues et du jazz, j'aime bien "Machin - Lettre au Pape", aussi.


Si Malementé était une citation ?

Aucune idée !

Tes principales influences ?

Houla! Adolescent, j'écoutais du folk du Death, du Black et du pagan black. Temnozor, Kroda, Belphegor, Burzum, Drakum, Furor Gallico, Cattle Decapitation… je suppose qu'il y a un peu de tout ça.


La suite pour Malementé ?

Finir la dizaine de compo que j'ai en attente, déjà… entre les non-achevées, les non-mixées, et celles à reprendre car je me suis désaccordé pendant l'enregistrement…
Puis j'ai un album à faire, que j'ai entamé avec "Le Cimetière". Il m'est inspiré d'une promenade dans le vieux village en haut d'une de nos collines.  Le Vieux Cannet, entre Le Luc en Provence et Le Cannet des Maures. On était avec ma copine et on a croisé un vieux monsieur qui était inquiet lorsque nous sommes rentrés dans le cimetière et qu'on a passé des barrières "interdit". Après qu'il nous ait réprimandés, on a discuté avec lui, et il nous racontait l'ancien temps, le village d'autrefois, le cimetière avant qu'il soit ravagé, la raison du "passage interdit"... Donc je me suis dit qu'il faut retranscrire ou du moins s'inspirer des récits de nos Anciens, avant qu'il ne soit trop tard. L'album sera donc en lien avec ça.

Espace libre : ajoute ce que tu veux !

Rien de spécial à ajouter… Si ce n'est que les futurs albums et titres auront des paroles un peu moins cucul que les précédents, haha !

Merci M. !

Pas de quoi, merci d'avoir lu.


THE ENGLISH VERSION


There are records, like that, that go to your gut. Malementé spoke to me from the first listening, with this chaotic mix of psychiatric Black Metal and Dark Ambient, with DSBM hints. First release then, and a more than promising project. Malementé joined the band Sentier Des Morts on drums in 2019. Let's hope that this doesn't mean the end of this solo project... The Scribe





Hello Malementé, can you present your project to our readers?

Hello! Malementé... to make a long story short, it's a project I created without any particular ambition, I just used it to throw 3 riffs together and see how it sounds. Basically, I'm a drummer, not a guitarist, so I wanted to do "like I'm playing with someone", "just to see". So I would record with my old phone, then I would mix on Audacity, and I would do a drum set with Tuxguitar, since I never had a drum set. Then I thought I should put a name on all these songs, and it ended up becoming Malementé. It's a depressive "black" song, with some experimental stuff sometimes, as I feel like it. It was an outlet then a necessity.

Malementé

In Old French Malementé meant "tormented". Is this the dominant feeling in your music, the torment ? Does your tormented soul find an outlet in music?

Basically yes, that was it. But it might take a different turn when I get serious again.

Malementé - Photo

Your first demo "Les Rudiments du Mal" was released last year by Black Shadow Legions. Can you tell us about the genesis of this demo and your meeting with Black Shadow label?

This demo was created as mentioned above: without any pretention, just songs like that, for me, for my friends, to release some kind of stuff that pissed me off, buried inside me.

The meeting with Black Shadow, I don't really remember. If I'm not bullshitting, we were more or less part of the same people who had a fairly recent Black project (Furfur, Black Holocaust, Unseen Abyss...) and we had to talk about it, until he explained to me that he was launching his own label and that he wanted to produce me. He was supposed to produce the album that followed the demo, but I'd been contacted by a bigger label for that, so I told him I'd let him have the demo. I think that's it.

malementé les rudiments du mal

Your Black Metal is particularly Dark and intense, raw and violent. It sounds like the revenge of a style that tends to become a bit "polished". How did you come to play this way ? What are you trying to express ?

Well, I don't know, I just play what comes to me, it really depended on my mood at the time, and then I played a lot of tremolo and I liked to scratch fast, at the time of this demo.

I guess I was expressing myself without trying to express myself through riffs.

However, now it's a bit different.

There seems to be a revival of the French BM lately with young people like Furfur, Black Holocaust, Unseen Abyss or Gevaudan. What do you think about this new "wave" and these bands ?

I don't think too much about them, I don't really like them. Then I don't really listen either, so I can't really give an opinion. Apart from Gévaudan, I was hooked from the first glimpse he sent me when we were discussing music, I like it a lot.

Your vision of the world we live in ? Our future ?

Good big shit, I don't know if it's decadent, but it's really rotten. When I look down the street from my house, I wonder where our Belle France has gone. Some people think the Earth is flat. People who believe that a god will save them. People who kill themselves for a look or a smoke. And as for music, when I turn on the radio it makes me puke.

Our future? Just look at the political news and neo-feminism, just ridiculous. We're running into something weird, that makes me puke as much as when I turn on the radio.

Can you list your 20 favorite albums of all time in all styles ?

I don't have a favorite album, but I'm throwing out a few that I like:

Alpha Voyage (Sad),

Absence of Light (Alene Misantropi),

Cosmic Autumn (Cosmic Automn)

Carelian Satanist Madness (Satanic Warmaster)

He was a forest... (Gray)

Lunaris (Arkona)

I like Belphegor, Nargaroth, Dirty Freaks, too.

Apart from Black, I let myself be surprised by Nujabes and other Lo-fi, or by blues and jazz, I like "Machin - Lettre au Pape", too.

If Malementé was a quote?

No idea!

Your main influences?

Wow! As a teenager, I listened to Death, Black and pagan black folk. Temnozor, Kroda, Belphegor, Burzum, Drakum, Furor Gallico, Cattle Decapitation... I guess there's a little bit of all that.


What's next for Malementé?

Finish the ten or so compositions I have on hold, already... between the unfinished ones, the unmixed ones, and the ones to be taken over because I detuned during the recording...

Then I have an album to do, which I started with "Le Cimetière". It was inspired by a walk in the old village on top of one of our hills.  Le Vieux Cannet, between Le Luc en Provence and Le Cannet des Maures. We were with my girlfriend and we came across an old man who was worried when we entered the cemetery and passed "forbidden" barriers. After he reprimanded us, we talked with him, and he told us about the old days, the village in the old days, the cemetery before it was ravaged, the reason for the "forbidden passage" ... So I figured we have to transcribe or at least take inspiration from the stories of our Elders, before it's too late. So the album will be linked to that.

Free space: add whatever you want!

Nothing special to add... Except that future albums and titles will have lyrics a little less corny than the previous ones, haha!

Thanks M. !

You're welcome, thanks for reading.





Articles les plus consultés