ETHMEBB La Quête du Saint Grind (chronique)

ETHMEBB La Quête du Saint Grind (2017 Autoproduction)

Grind/Death Metal /Power Metal/Progressif rigolo


Ne vous fiez pas au titre trompeur de cet album !  les parisiens farfelus de Ethmebb sont largement plus proches d'une certaine scène "nawak" (clin d'oeil appuyé à Cyril Glaume et Arno Strobl) brassant une myriade de styles dans une fusion barrée mais tellement bien fichue qu'elle évite la soupe de fèves. Ici tout commence avec une introduction symphonique digne des meilleures musiques de films ("Tathor l'echalote de ses morts", tout un programme !) pour enchaîner sur un premier morceau fascinant reposant sur un instru très Power/Heavy et une grosse voix Death ("Lost My Grind") dont je ne résiste pas au plaisir de dévoiler ici une partie des paroles :

"Qui c'est qui m'a volé mon Grind je suis pas content
Si j'le retrouve ce maroufle je lui péterai les dents - en route pour l'aventure

Au début il faisait du Grindcore d'une qualité médiocre avec des faux accords
Sa musique était vraiment pourrie mais toutes les nanas finissaient dans son lit"

Comme vous pouvez le constater ça se la joue très sérieux chez Ethmebb ! Pas loin d'un Ultra Vomit qui aurait choisi des sonorités plus homogènes, le groupe produit un Metal parodique largement valorisé par la qualité de ses compos, particulièrement chiadées ! 

ethmebb fusion nawak metal

Tout au long des 7 titres de cet album absolument délirant on aura droit a ce mix de Metal extrême et de Power Metal digne d'un Rhapsody sous acides avec des textes hilarants et des plans funky absolument savoureux !
Bourré de références et autres clins d'oeil cet album fera passer un bon moment à tout métalleux pas allergique au rigolo mais qui reste exigeant sur la qualité musicale. 
Car ça joue super bien, et les titres sont bien construits. 

ethmebb fusion metal

Pas que je sois toujours un grand fan de Metal rigolo, mais quand c'est aussi bien fait et que la fusion musicale prend si bien, je ne peux que m'incliner, pas vous ?
il faut noter pour finir que le groupe existe depuis 2006 et qu'il possède parmi ses protagonistes un certain Rémi Molette au chant et à la guitare, qui est aujourd'hui le Rémi chanteur/guitariste des très bons doomsters de Monolithe !


ETHMEBB SUR BANDCAMP


ETHMEBB SUR FACEBOOK 



Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)

ULTIME ECLAT : GLACIATION - Entretien avec Hreidmarr et Arnhwald - Français/English