Eng/Rev SIGILLUM DIABOLICUM Monotheisme + Ordo Repugnant / Black Metal

SIGILLUM DIABOLICUM - Monotheisme : le grand culte mortifère (2014 HASS WEG PRODUCTIONS)

Diabolicum Black Metal 

"Ceci est mon corps, ceci est mon sang, allez vous faire foutre"


With Sigillum Diabolicum, the evil Auvergne congregation composed of Vk, Brk and Lkt, monotheistic cults only have to behave: their days are numbered!

This album/manifesto solemnly begins with Handel's sublime saraband while a bloody fundamentalist imam shuts himself off on poor women, while a Christian preacher strives to prove to us the benefits of submission. Not better on the Jewish side, of course. This introduction introduces a tragic notion at the beginning of this album, which will inevitably lead us to question ourselves. 

The three assassins of monotheism present here then sent their own music, inspired by Peste Noire (especially the song) and the French Black of the 90's (Lord Voland) without these references ever being heavy. Musically we stay in a dirty and raw Black Metal, not very polite. The riffs whistle in our ears while Lkt's voice seems more schizophrenic every minute. With these 7 titles full of hatred towards abrahamic cults, Sigillum Diabolicum reminds us, if necessary, what Black Metal can be most useful for: especially nowadays! Thus, instead of a purely political discourse, we find here the necessary criticism of these pathetic and primitive religions which every day destroy us all a little more. The war is not over between us and these crevices, but thanks to Sigillum Diabolicum we have been revived!


sigillum diabolicum black metal

Avec Sigillum Diabolicum, congrégation auvergnate malfaisante composée de Vk, Brk et Lkt, les cultes monothéistes n'ont qu'à bien se tenir : leurs jours sont comptés !
Cet album/manifeste commence solennellement avec la sublime sarabande de Haendel tandis qu'un foutu imam intégriste s'égosille sur les pauvres femmes, qu'un prêcheur chrétien s’évertue a nous prouver les bienfaits de la soumission. Pas mieux du côté du judaïsme bien sûr. Cette introduction introduit une notion tragique dès le début de ce disque, qui va forcément nous faire nous interroger. 
Les trois assassins du monothéisme ici présents envoient ensuite leur propre musique, inspirée de Peste Noire (notamment le chant) et du Black français des 90's (Seigneur Voland) sans que ces références soient jamais pesantes. Musicalement on reste dans un Black Metal crade et cru, peu enclin à la politesse. Les riffs sifflent à nos oreilles tandis que la voix de Lkt semble plus schizophrène de minute en minute. Avec ces 7 titres emplis de haine envers les cultes abrahamiques, Sigillum Diabolicum nous rappelle, si besoin, à quoi le Black Metal peut être le plus utile : notamment de nos jours ! Ainsi, au lieu d'un discours purement politicien retrouve t'on ici la nécessaire critique de ces religions minables et primitives qui chaque jour nous détruisent tous un peu plus. La guerre n'est pas finie qui nous oppose à ces crevures, mais grâce à Sigillum Diabolicum nous voila ragaillardis !

Sigillum Diabolicum - Photo


SIGILLUM DIABOLICUM ON BANDCAMP

SIGILLUM DIABOLICUM ON HASS WEG PRODUCTIONS 

Morts, Mort, Finale, Fin, Se Terminant, Inscription

SIGILLUM DIABOLICUM - Ordo Repugnant : les maux du monde moderne (2019 HASS WEG PRODUCTIONS)

Black Metal Magistral

"Ceux qui s'encrassent dans l'aberration matérialiste"


Come on, we're going to stay a little longer with Sigillum Diabolicum for this third and last album released this year, five years after Monotheisme. And what a progress! If I loved their second album (check above), what about it! Where the purpose of the previous one was based on the legitimate denunciation of the three deadly monotheisms that poison us every day, here it is indeed the greatest of the modern gods who is Mammon, the all powerful MONEY ! This is a subject that challenged me: here SD denounce the powers of money in their different incarnations, and, in my opinion, they are right! When will this stupid world finally understand that the only problem is the inequality of wealth? 

Musically SD have taken another step forward here: mixing dirt and bewitching melodies (the riffs are splendid!) to produce an album halfway between madness and refined musicality. Like Diapsiquir was sleeping with Kainsmal! Because here beauty is not denied or relegated to the background, it is very present, and sometimes deliciously damaged by the ugly and therefore fundamentally Black Metal intentions of the protagonists. I don't know if you've listened to this album, but it's undoubtedly one of the jewels of this year's French underground. So, if it's not done, rush to this nugget that will bring together lovers of sulfur and beautiful music! Sigillum Diabolicum, with this album, really go from band to band to follow with hope converted from French Black Metal!


SIGILLUM DIABOLICUM BLACK METAL


Allez, on va rester encore un peu chez Sigillum Diabolicum pour ce troisième et dernier album sorti cette année, soit cinq ans après Monotheisme. Et quelle progression ! Si j'ai adoré leur deuxième album (vérifiez ci-dessus), que dire de ce dernier ! Là où le propos du précédent s'articulait sur la dénonciation légitime des trois monothéismes mortifères qui chaque jour nous empoisonnent, ici c'est bien le plus grand des dieux modernes qui est Mammon, le tout puissant ARGENT ! Voila un propos qui m'a interpellé : ici SD dénonçent les puissances de l'argent dans leurs différentes incarnations, et , à mon sens, ils frappent juste ! Quand ce monde idiot comprendra t'il enfin que le seul problème est l'inégalité des richesses ? 
Musicalement SD ont ici franchi encore un cap : mêlant crasse et mélodies envoûtantes (les riffs sont splendides !) pour produire un album a mi-chemin entre folie déglinguée et musicalité affinée. Comme si Diapsiquir couchaient avec Kainsmal ! Car ici la beauté n'est pas niée ou reléguée au second plan, elle est bien présente, et parfois délicieusement mise a mal par les intentions laides et donc fondamentalement Black Metal des protagonistes. Je ne sais pas si vous avez écouté cet album, mais il s'agit sans aucun doute d'un des joyaux de l'underground français de cette année. Alors, si ce n'est pas fait, précipitez vous sur cette pépite qui réunira les amateurs de souffre et de belle musique ! Sigillum Diabolicum, avec cet album, passent de groupe vraiment à suivre à espoir converti du Black Metal français !


Les plus lus / the most read

Opus Luciferi in Concilium : Interview des légendaires BLESSED IN SIN

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

(Fr/Eng) Un Sacrifice Expiatoire pour le Black Metal : Interview avec Sühnopfer

Violence et raffinement : interview avec Plebeian Grandstand

FR/ENG INTERVIEW : ALICIA FIORUCCI : punk rockeuse, Journaliste, égérie, voix de radio : une femme qui en a !

FR/ENG REVIEW - SETH - LES BLESSURES DE L'AME XX ANS DE BLASPHEME

Anthropologie, Metal Chinois, Atmosphère dans le Black Metal ? INTERVIEW DE WILLIAM SPOK (SCHOLOMANCE WEBZINE)

FR/ENG INTERVIEW : L'art de la Fugue en mode Black Metal : MOONREICH /The art of the fugue in Black Metal : MOONREICH

FR/ENG EXTREME METAL REVIEWS : LES CROCS DU SCRIBE 32 : AKSAYA/BOVARY/OAK/MADRYAL/MORTUARY/MITHRIDATIC/NUMEN/MAIEUTISTE