Eng / Fr Review ARMAGGEDON SH 666 True Elitist Black Metal

ARMAGGEDON - SH 666 (The Awakening Of The Baphomet's Einzatgruppen) (2013 HASS WEG PRODUCTIONS)

True Elitist Black Metal 

We will close this special edition in ugliness with a particularly uncompromising, antisocial and elitist group, like their Malsaint label mates: the Armagedon demons.

Here any lover of political correctness will soon feel a rigor mortis that will never leave him. Rigor Mortis.

Armaggedon are among those "infrequent" that we will not see in specialized magazines because their sulphur aura is so great. This Auvergne duo composed of Ssatan and Grimvald makes the purity of its black metal a real weapon of war. And it is not this fifth album (a 6th having been released in 2018) that will see them soften their comments. These assumed radicals offer here a good summary of what Black Metal can be in its most "raw", "evil" and "Trve" definition: black and throbbing riffs, a drum set alternating spasms in blast-beats and mid-tempo and a song screamed at death, whose vocal cords must not come out unscathed. After all, isn't spitting blood the prerogative of a Black Metal vocalist? There is early Mayhem in these sounds and, of course, reminiscences of the Black Legions (Mutiilation) or a cult group like The Arrival Of Satan. Like Malsaint, Aramggedon flirt with the banks of the NSBM without putting swastikas everywhere (for which we are grateful). Here everything is only a shadow, created by shadow craftsmen who refuse any social contact other than the act of buying their music. We think of another fabulous combo from Quebec, Maëstro Cröque Mört, for the intransigence and tyranny deployed even if the fact that the Quebecois sings in French and Armaggedon in English makes the two projects very different all the same. In short, a black metal up to auboutist, raw, without frills and fleeing all light and beauty (although their radical purity has its own beauty in itself). To be reserved for an informed audience, of age for a long time, and ready to be attacked by this uncomfortable Black Metal, like the former 90's, but its purpose is not to entertain you. 

Armaggedon - Sieg Heil 666 (The Awakening of the Baphomet's Einsatzgruppen)

Nous allons clore ce hors série en laideur avec un groupe particulièrement intransigeant, antisocial et élitiste, à l'instar de leurs camarades de label de Malsaint : les démons Armaggedon.
Ici tout amateur de politiquement correct va vite ressentir une rigidité cadavérique qui ne le quittera plus. Rigor Mortis.
Armaggedon font partie de ces "infréquentables" que l'on ne verra pas dans les magazines spécialisés tant leur aura de sulfure est grande. Ce duo auvergnat composé de Ssatan et Grimvald fait de la pureté de son black metal une véritable arme de guerre. Et ce n'est pas ce cinquième album (un 6ème étant sorti en 2018) qui les verra adoucir leur propos. Ces radicaux assumés proposent ici un bon résumé de ce que peut être un Black Metal dans sa définition la plus "brute", "evil" et "Trve" : des riffs noirs et lancinants, une batterie alternant spasmes en blast-beats et mid-tempo et un chant hurlé à la mort, dont les cordes vocales ne doivent pas sortir indemnes. Après tout, cracher du sang n'est-il pas l'apanage d'un vocaliste Black Metal ? Il y a du Mayhem première époque dans ces sonorités et, bien sûr, des réminiscences des Légions Noires (Mutiilation) ou d'un groupe culte comme The Arrival Of Satan. Comme Malsaint, Aramggedon flirtent avec les rives du NSBM sans pour autant foutre des croix gammées partout (on leur en sait gré). Ici tout n'est qu'ombre, réalisée par des artisans de l'ombre, qui refusent tout contact social autre que l'acte d'acheter leur musique. On pense à un autre combo fabuleux venu du Québec, Maëstro Cröque Mört, pour l'intransigeance et la tyrannie déployée même si le fait que le québecois chante en français et Armaggedon en anglais rend les deux projets fort différents tout de même. Bref, un black metal jusqu'auboutiste, raw, sans fioriture et fuyant toute lumière et toute beauté (encore que leur pureté radicale possède en elle même sa propre beauté). A réserver à un public averti, majeur depuis longtemps, et prêt à subir les assauts de ce Black Metal qui met mal à l'aise, à l'instar des anciens des 90's, mais son but n'est pas de vous divertir. 

ARMAGGEDON ON HASS WEG PRODUCTIONS


Crâne À Cornes, Monstre, Crâne, Mal, Diable, Horreur


HASS WEG PRODUCTIONS BLACK METAL UNDERGROUND LABEL

Les plus lus / the most read

Opus Luciferi in Concilium : Interview des légendaires BLESSED IN SIN

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

(Fr/Eng) Un Sacrifice Expiatoire pour le Black Metal : Interview avec Sühnopfer

Violence et raffinement : interview avec Plebeian Grandstand

FR/ENG INTERVIEW : ALICIA FIORUCCI : punk rockeuse, Journaliste, égérie, voix de radio : une femme qui en a !

FR/ENG REVIEW - SETH - LES BLESSURES DE L'AME XX ANS DE BLASPHEME

Anthropologie, Metal Chinois, Atmosphère dans le Black Metal ? INTERVIEW DE WILLIAM SPOK (SCHOLOMANCE WEBZINE)

FR/ENG INTERVIEW : L'art de la Fugue en mode Black Metal : MOONREICH /The art of the fugue in Black Metal : MOONREICH

Eng/Rev SIGILLUM DIABOLICUM Monotheisme + Ordo Repugnant / Black Metal

FR/ENG EXTREME METAL REVIEWS : LES CROCS DU SCRIBE 32 : AKSAYA/BOVARY/OAK/MADRYAL/MORTUARY/MITHRIDATIC/NUMEN/MAIEUTISTE