Accéder au contenu principal

Sélection

Mémoires des Vikings ...et plus ...Entretien avec SKALD - Pierrick Valence & Justine Galmiche - Octobre 2020 - Skype

Entretien via Skype avec Pierrick Valence et Justine Galmiche...
"En ce moment j'ai l'impression qu'on vit une forme de Ragnarok, on arrive a la fin d'un modèle, la fin d'une civilisation" (Pierrick Valence)

Skald, notre prétendant français au trône du groupe de néofolk d'inspiration nordique sort avec Viking Memories un deuxième album fort attendu après le succès de leur premier,  le Chant des Vikings...Plus intimiste, mais aussi plus ouvert sur différentes cultures et réflexions en miroir avec notre réalité contemporaine, ce nouvel album risque fort de séduire les fans de Wardruna ou autres Danheim. J'ai eu la chance de m'entretenir avec Pierrick et Justine, deux des trois voix de ce projet hors du temps qui fait tant de bien en cette période sombre et anxiogène? je vous invite en voyage au pays des vikings mais pas seulement car, vous le verrez, le groupe a élargi ses horizons. Un entretien passionnant et pédagogique avec deux passionnés.


Bonj…

From The Dark Past Forever : Interview avec/with Azgarath - black metal - french and english text - france d'oil productions



AZGARATH BLACK METAL


AZGARATH BLACK METAL

"Le Black Metal est un catharsis dans lequel s'exprime nos pulsions les plus noires et dégueulasses, Echoes From The Past sent la mort, le sang et les ruines."

C'est bien dans le grand Nord scandinave et dans l'ère maudite des années 90 qu'Azgarath, duo de black metal français puise son inspiration. Signé sur l'excellent label France d'Oil Productions (oui, le label de Dunkel) le groupe vient a nous avec un double album gorgé de noirceur sous le bras. Le Scribe a voulu en savoir plus sur ces entités démoniaques à la musique ancrée dans l'authenticité. Voici donc l'entretien que nous avons eu dans le Scriborium le mois dernier...Attendez vous, avec leur massif album Echoes From The Past, a un black metal lugubre et primitif, respectueux de ses aînés et toujours porteur d'une flamme noire au danger intact...


Bonjour Azgarath, et bienvenue dans le Scribe ! Pouvez vous vous présenter, nous dire d'où vous venez et comment le groupe est né ?

NB : Le groupe est composé de Maeror (Vocaux/Guitare rythmique) et Cryptic (Batterie).

Bonjour ami Scribe et merci de ton intérêt pour notre groupe. 

Azgarath est né au début de l'été 2017 lors de notre rencontre dans une salle de sport à Malemort-sur-Corrèze, à côté de Brive-la-Gaillarde, c'est lors de ce premier échange que nous avons décidé de monter un groupe ensemble.

Il n'y a pas eu de débats, de longs palabres, nos influences étaient les mêmes et nous voulions tous deux exercer un Black Metal primitif, froid, sombre, funeste et sans concession. 

Cryptic avait à ce moment-là quelques compos déjà entamées depuis des années, à l'instar de Possessed by the Moon.

Suite à cela, nous avons entamé la composition de notre démo puis avons été rejoints par Ghoul (ex-Guitar Lead) et Dvoeraarthr (ex-basse) et tout s'est mis en place.

En août 2018, nous avons tous emménagé sous le même toit à Brive, notre démo est sortie en décembre de la même année.

Après maintes péripéties, nos routes se sont séparées de celles de Ghoul et Dvoeraarthr et nous avons donc enregistré Echoes From The Past à deux, avec la précieuse aide de notre ami Mathieu Tomas(mix/mastering). 

EFTP est un double album qui sortira le 31 octobre 2020 sous le label France d'Oïl Productions.

Azgarath Echoes From The Past


Quand on écoute votre première démo Possessed By The Moon sortie en 2018, on entend un jeune groupe fortement ancré dans le black metal à la norvégienne des années 90. La tradition, quoi ! Quels sont les groupes qui ont influencé la création de Azgarath ?

Bathory, Mayhem, Darkthrone, Burzum, Satyricon, Emperor, Dissection, Marduk, Morbid, Dark Funeral, Immortal, Old Morgul, etc.

Nos influences proviennent effectivement du BM scandinave.

Azgarath Possessed By The Moon

Après une seule démo, vous vous lancez dans un projet très ambitieux, un double album ! Plus de 80 minutes de musique ! Je crois savoir que cela a représenté deux ans de travail ! Vous pouvez nous en parler ?

Nous avons commencé à travailler sur Echoes From The Past en février 2019. Au départ, notre intention n'était pas de faire un double album mais ce choix s'est imposé au fur et à mesure que nos compositions prenaient formes. 

À un moment, nous nous sommes simplement rendu compte que ça ne tenait plus sur un CD. Nous avons pensé à supprimer des musiques, à en garder pour un éventuel split, à sortir deux albums séparés mais aucune de ces solutions ne nous convenait.

Ces titres marquent une époque et tout devait sortir en un seul bloc, il contient toutes les idées emmagasinées depuis des années, marque la fin d'une ère et est une étape dans nos vies. Nous sommes dorénavant tournés vers l'avenir.

L'album sortira chez France d'Oil, le label de Dunkel (Sale Freux, Drakonhail). Excellente référence ! Comment êtes vous rentrés en contact avec lui ?

Nous avions enregistré un seul morceau avant la sortie de la démo qui a été mis en ligne par une tierce personne vers début 2018.

Dvoeraarthr, notre ancien bassiste, était en contact avec Dunkel et lui a fait écouter, ce dernier a alors proposé de nous produire.



J'ai eu la chance d'écouter le double album Echoes From The Past en avant-première (merci à vous!). Il s'inscrit bien dans ce bm des années fondatrices. Souhaitez vous raviver la flamme noire des anciens Satyricon, Emperor, Mayhem ou Darkthrone ?

Si EFTP permet de raviver la flamme noire du BM des années 90 dans l'âme d'un auditeur, cela est tant mieux, cet album en est un humble hommage. Si EFTP n'a pas la prétention d'être une révélation, nous espérons qu'il sera un acteur de la résistance et du retour de l'ancestrale noirceur dans le Black Metal moderne.

Vous n'êtes pas attirés par les nouvelles formes du bm ? (black metal experimental, post bm...)

Cryptic : Non, et hormis peut-être quelques exceptions, cela ne m'intéresse pas.

Maeror : Mon style de prédilection reste le Black Metal pur et dur, cependant je pense qu'on peut trouver des perles rares dans tous les styles. 

Pour en être convaincu, il suffit d'écouter les mélodies aériennes et majestueuses d'Alcest, les hurlements déchirants de Graf dans Psychonaut 4, la douce voix d'Audrey Sylvain rencontrant celle torturée et rauque de Spellbound sous un fond de guitares éthérées dans Asphodèle, ou encore les envolées hallucinantes du dernier Blut Aus Nord, je pourrais citer beaucoup d'exemples.

Je ne me verrais cependant pas faire ce type de musique car j'aime la simplicité, la spontanéité et la violence pure teintée de noirceur exprimée dans le Black Metal originel, ce côté Punk absolument brut et sale. 

Comment avez vous obtenu ce son à la fois clair et franchement old-school ? 

Pour la démo, nous avons disposé un micro zoom au milieu de la salle de répet', un micro vers la batterie, un autre vers les amplis puis nous avons joué les morceaux d'une traite (batterie + deux guitares). La basse et les vocaux ont été enregistrés séparément.

Pour EFTP, cela a nécessité beaucoup plus de travail et d'investissement mais nous garderons le procédé pour nous.

Prévoyez vous de faire des concerts ou, pour être plus dans la lignée « true black », de rester un projet studio ?

Nous avons déjà fait deux concerts.

Notre premier était au local des BloodySkulls MC à Limoges, malheureusement fermé à ce jour, et le second au Grillen de Colmar avec Sale Freux et Karne.

Nous aurions pu en faire d'autres mais nous avons préféré nous concentrer sur EFTP tranquillement, nous avons ensuite reçu des propositions mais notre line-up incomplet ne nous permettait pas d'y répondre favorablement.

Quoiqu'il en soit, c'est bel et bien sur scène qu'Azgarath est le plus apte à dévoiler sa véritable essence.

Comment vous êtes vous retrouvés avec un double album ? Ça ne vous fait pas peur de balancer autant de matière a un public abreuvé au zapping youtube ou bandcamp ? Pour ma part, en tant qu'ancien, je suis attaché au format album et les double albums font partie de ma culture, mais je ne suis pas sûr pour la jeune génération ?

Cryptic : Je n'ai ni Soundcloud, ni Deezer, ni rien. Une bonne collection de CD et YouTube qui dépanne quelques fois.

Nous avons simplement opté pour un double album lorsque nous avons constaté que nos idées ne tenaient pas sur un seul CD. Nous devions tourner la page sur ces titres pour nous concentrer sur de futurs travaux, cela n'a pas pour but d'attiser la moindre prétention.

Maeror : Tout ça devait sortir en un seul bloc.

Comme nous le disions, c'est la fin d'une époque et nous ne pouvions séparer ces morceaux. 

Nous avons d'abord fait cet album pour nous, nous ne nous sommes pas posé toutes ces questions, en toute honnêteté, les gens écouteront s'ils en ont envie, ça ne changera rien à nos vies.

On ne fera jamais un centime avec un groupe de Black Metal de toute façon, du moins s'il reste authentique.

Si l'on devait vous faire un compliment, lequel aimeriez vous entendre ?

Maeror : Que nous sommes sincères dans notre démarche, ça sera bien suffisant. 

Cryptic : Pour l'instant, que nous soyons reconnus dans nos influences, nous voulons rappeler la marque des anciens.

Pouvez vous nous parler des textes de l'album ? De quoi traitent ils ?

Nos musiques et nos textes se veulent authentiques, profonds et brutaux. Azgarath est inspiré par la noirceur et les peurs humaines et puise sa source dans les profondeurs du temps et des ténèbres.

Chaque morceau a son thème, EFTP n'est pas un concept album.

On y trouve donc une métaphore de la noirceur, du côté sombre des humains qui les emmène à faire des choses atroces, on y retrouve une description de ce que l'on pourrait ressentir en étant enterré vivant, du vieux folklore européen, une personnification de la dépression, le développement d'une forme de nihilisme, la nostalgie d'un passé primitif, fantasmé mais inconnu, du blasphème, de la putréfaction, de la folie, de la mort.

Le Black Metal est un catharsis dans lequel s'exprime nos pulsions les plus noires et dégueulasses, EFTP sent la mort, le sang et les ruines.

Un p'tit mot pour les lecteurs du Scribe ?

EFTP n'est pas la seule sortie de prévue.

Incessamment sous peu, une réédition de notre démo sortira en format cassette avec sur la Face B, notre premier concert enregistré en intégralité.

Nous profitons de cette dernière réponse pour remercier Dunkel de France d'Oïl Productions pour tout ce qu'il a fait pour nous. 

Par ailleurs, Strix a récemment rejoint le groupe au poste de bassiste mais nous recherchons activement un guitariste lead, en tant que session uniquement pour les concerts ou membre permanent pour participer aux futurs compositions.

Vous pouvez nous contacter à cette adresse : azgarath@outlook.fr

Merci aux lecteurs et à toi.

Merci !


AZGARATH BLACK METAL


AZGARATH BLACK METAL


"Black Metal is a catharsis in which our darkest and most disgusting impulses are expressed. EFTP smells of death, blood and ruins."

It is indeed in the Scandinavian North and in the cursed era of the 90s that Azgarath, French black metal duo draws its inspiration. Signed on the excellent French label France d'Oil Productions (yes, Dunkel's label) the band comes to us with a double album full of darkness under their arm. The Scribe wanted to know more about these demonic entities with music rooted in authenticity. So here's the interview we had in the Scriborium last month... Wait for you, with their massive album Echoes From The Past, has a lugubrious and primitive black metal, respectful of its elders and always carrying a black flame with intact danger.

Hello Azgarath, and welcome to the Scribe! Can you please introduce yourself, tell us where you come from and how the group was born?

NB: The band is composed of Maeror (Vocal/Rhythm guitar) and Cryptic (Drums).

Hello friend Scribe and thank you for your interest in our band. 

Azgarath was born at the beginning of summer 2017 when we met in a sports hall in Malemort-sur-Corrèze, near Brive-la-Gaillarde. It was during this first exchange that we decided to start a band together.

There were no debates, long palaver, our influences were the same and we both wanted to exercise a primitive Black Metal, cold, dark, fatal and without concession. 

Cryptic had at that time some compositions already started for years, like Possessed by the Moon.

After that, we started composing our demo and were then joined by Ghoul (ex-Guitar Lead) and Dvoeraarthr (ex-Bass) and everything fell into place.

In August 2018, we all moved under the same roof in Brive, our demo was released in December of the same year.

After many adventures, our roads separated from those of Ghoul and Dvoeraarthr and so we recorded Echoes From The Past together, with the precious help of our friend Mathieu Tomas (mix/mastering). 

EFTP is a double album that will be released on October 31, 2020 under the label France d'Oïl Productions.

Azgarath Echoes From The Past

When we listen to your first demo Possessed By The Moon released in 2018, we hear a young band strongly anchored in the Norwegian black metal style of the 90s. Tradition, what! Which bands influenced the creation of Azgarath ?

Bathory, Mayhem, Darkthrone, Burzum, Satyricon, Emperor, Dissection, Marduk, Morbid, Dark Funeral, Immortal, Old Morgul, etc..

Our influences do indeed come from the Scandinavian BM.

Azgarath Possessed By The Moon

After only one demo, you launch into a very ambitious project, a double album! More than 80 minutes of music ! I understand it was two years of work! Can you tell us about it ?

We started working on Echoes From The Past in February 2019. At the beginning, our intention was not to make a double album, but this choice became clear as our compositions took shape. 

At a certain point, we just realized that it just didn't fit on a CD anymore. We thought about deleting some music, keeping some for a possible split, releasing two separate albums, but none of these solutions suited us.

These tracks mark an era and everything had to come out in one block, it contains all the ideas we've been storing up for years, marks the end of an era and is a milestone in our lives. We are now looking to the future.

The album will be released by France d'Oil, Dunkel's label (Sale Freux, Drakonhail). Excellent reference! How did you get in touch with him ?

We had recorded only one song before the release of the demo which was put online by a third person around the beginning of 2018.

Dvoeraarthr, our former bassist, was in contact with Dunkel and made him listen to it, the latter then offered to produce us.

I had the chance to listen to the double album Echoes From The Past in preview (thanks to you!). It fits in well with the bm of the founding years. Would you like to rekindle the black flame of the old Satyricon, Emperor, Mayhem or Darkthrone?

If EFTP can rekindle the black flame of the BM of the 90s in the soul of a listener, so much the better, this album is a humble tribute to it. If EFTP does not claim to be a revelation, we hope that it will be an actor of resistance and the return of the ancestral darkness in modern Black Metal.

You are not attracted by the new forms of bm? (experimental black metal, post bm...)

Cryptic: No, and apart from perhaps a few exceptions, I'm not interested.

Maeror: My favorite style is still pure Black Metal, however I think you can find rare gems in all styles. 

To be convinced of this, just listen to the airy and majestic melodies of Alcest, the heart-rending screams of Graf in Psychonaut 4, the soft voice of Audrey Sylvain meeting the tortured and hoarse voice of Spellbound under a background of ethereal guitars in Asphodèle, or the hallucinating flights of the last Blut Aus Nord, I could cite many examples.

However, I wouldn't see myself making this kind of music because I love the simplicity, spontaneity and pure violence tinged with darkness expressed in the original Black Metal, this absolutely raw and dirty Punk side. 

How did you get that clear and downright old-school sound? 

For the demo, we placed a zoom mic in the middle of the rehearsal room, one mic to the drums, another one to the amps and then we played the songs in one go (drums + two guitars). The bass and vocals were recorded separately.

For EFTP, this required a lot more work and investment but we will keep the process for ourselves.

Do you plan to do live shows or, to be more in the "true black" line, to remain a studio project?

We've already done two shows.

Our first was at the BloodySkulls MC venue in Limoges, unfortunately closed to date, and the second at the Grillen in Colmar with Sale Freux and Karne.

We could have done others but we preferred to concentrate on EFTP quietly, we then received proposals but our incomplete line-up did not allow us to respond favourably.

In any case, it is indeed on stage that Azgarath is best able to reveal its true essence.

How did you end up with a double album? Aren't you afraid of throwing so much material to an audience that's drunk on youtube or bandcamp zapping? For my part, as an elder, I'm attached to the album format and double albums are part of my culture, but I'm not sure about the younger generation?

Cryptic : I don't have Soundcloud, Deezer or anything. A good collection of CDs and YouTube that helps sometimes.

We simply opted for a double album when we realized that our ideas didn't fit on a single CD. We had to turn the page on these tracks to focus on future work, it's not meant to stir up any pretensions.

Maeror : It was all supposed to come out in one block.

As we were saying, it's the end of an era and we couldn't separate these tracks. 

We made this album for us first, we didn't ask ourselves all these questions, in all honesty, people will listen if they want to, it won't change anything in our lives.

We'll never make a penny with a Black Metal band anyway, at least if it stays authentic.

If we were to give you a compliment, what would you like to hear?

Maeror: That we're sincere in our approach, that's good enough. 

Cryptic: For now, whether we are recognized in our influences, we want to recall the brand of the old ones.

Can you tell us about the lyrics of the album? What are they about ?

Our music and lyrics are meant to be authentic, deep and brutal. Azgarath is inspired by darkness and human fears and draws its source from the depths of time and darkness.

Each piece has its theme, EFTP is not a concept album.

There is a metaphor of darkness, of the dark side of humans that leads them to do atrocious things, a description of what it would feel like to be buried alive, old European folklore, a personification of depression, the development of a form of nihilism, nostalgia for a primitive past, fantasized but unknown, blasphemy, putrefaction, madness, death.

Black Metal is a catharsis in which our darkest and most disgusting impulses are expressed. EFTP smells of death, blood and ruins.

A quick word for readers of The Scribe?

EFTP  is not the only output planned.

Soon to come, a re-release of our demo will be coming out in cassette format with on the B-side, our first concert recorded in full.

We take advantage of this last answer to thank Dunkel from France of Oïl Productions for all he has done for us. 

In addition, Strix has recently joined the band as a bassist but we are actively looking for a lead guitarist, either as a session only for concerts or as a permanent member to participate in future compositions.


You can contact us at this address: azgarath@outlook.fr


Thank you to the readers and to you.

Thank you!

www.francedunord.com/azgarath

FRANCE D'OIL PRODUCTIONS





Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés