Accéder au contenu principal

Sélection

Review - Endless Funeral - Le Grand Silence - Epictural Production - 2021 - DSBM - French + English Text

  ENDLESS FUNERAL Le Grand Silence 2021 Epictural Production Depressive Black Metal Après la grosse claque que je me suis pris avec le dernier Ferriterium ( Calvaire dont vous pouvez lire la chronique ICI  et dont je ne peux qu'à nouveau recommander l'absolue nécessité de vous le procurer) je ne pouvais que m'intéresser de près a la nouvelle sortie du label Epictural Production, qui a sorti Ferriterium (et est géré par Raido, de Ferriterium, la boucle est bouclée. Quand ce dernier m'a appris qu'en plus la sortie en question serait un groupe de DSBM composé de membres prestigieux comme Apathy (de Karne), Psycho (Hats Barn, Lord Ketil) au chant partagé, entourés par le compositeur et auteur des textes Thomas Allam (que l'on retrouve aussi à la lead guitar et a la batterie), accompagnés par John Monier (basse, claviers, enregistrement et mix) et Visceral Vince à la guitare solo, je ne pouvais que m'enthousiasmer. Voici donc venir le premier album d'Endless

THE RETURN OF THE BLACK ARTS - FR + ENGLISH - INTERVIEW WITH ALCIDE VAN ZAN ABOUT V.I.T.R.I.O.L ZINE

Interview Alcide Van Zan

“Allez vous en !  Il y a d’autres mondes » Le Pistolero/La Tour Sombre de Stephen King"
Je dédie l'interview qui suit a celles et ceux qui savent que le black metal ne s'est jamais limité à de la musique. Celles et ceux qui savent, au moment ou tous s'écharpent pour des idioties politiciennes, que le black metal est spirituel ou n'est pas ! Que le black metal est occulte ou n'est pas...Rencontre avec Alcide Van Zan, entité se cachant derrière la magnifique revue d'occultisme black metal "V.I.T.R.I.O.L" dont le volume II est en vente (dépêchez-vous y'en aura pas pour tout le monde !). Un "Bardo Methodology" dédié aux arts noirs ? Eh bien oui !

ALCIDE VAN ZAN


Bonjour Maître Alcide, pourrais tu te présenter à nos lecteurs ?

Salutations, alors on va procéder par trois étapes qui sont liées à ma présence ici : c’est-à-dire le Metal Extrême, le fanzinat et la magie. La troisième sera traitée dans la question suivante.

Pour le Metal Extrême, c’est un format original à savoir le jeu vidéo qui m’y amené : la bande son du jeu NIGHTMARE CREATURES en 1997… Je préparais le terrain inconsciemment car avant j’écoutais de la techno hardcore au collège, les trucs les plus rapides possibles… Je me souviens encore d’ailleurs de l’émotion ressentie en entendant pour la première fois de la double pédale et des blast beats en live… Je m’y suis donc mis à fond du jour au lendemain, au niveau du look tant que des idées, tissant vite des liens avec les metalleux de la ville morte où j’habitais… En même temps ces derniers devaient se compter sur les doigts d’une main à l’époque… Parcours classique heavy et thrash avant de vite tomber dans le metal extrême et surtout le Black Metal, y trouver une magie que je ne décelais pas ailleurs… En même temps je traînais avec des gars qui pouvaient parfois débarquer au lycée en corpse paints, c’est dire… Il y avait une fille de Hard’n Heavy si je ne m’abuse qui organisait quelques concerts via sa radio metal dans le coin (le plus gros et mémorable étant celui de MORBID ANGEL, ZYKLON  et CADAVER INC, dont on a cru jusqu’au bout que c’était un canular tant on ne pouvait croire que Morbid débarquait dans notre ville de ploucs…), plus une cave mythique paumée à la cambrousse, qui organisait de manière chaotique des concerts restés gravés dans ma mémoire, l’underground de l’underground…

Quelques années plus tard, c’est devenu plus sérieux niveau Black Metal quand j’ai changé de ville et me suis retrouvé à rejoindre le crew de RESISTANCIA UNDERGROUND puis PROJEKT’ILL plus tard car nous vivions tous dans la même ville. Là on baignait vraiment dans le Black Metal à tous les niveaux au niveau look, idéologie et énergies. Mémoires mémorables et des sorties cultes… J’avais débarqué en pleine vague sympho ultra kitsch lors de mon « initiation » au Metal Noir via les samplers de Metallian et me voilà à baigner dans le tape trading du raw de chez raw, à découvrir tous les labels obscurs français alors que je pensais que DRAKKAR PROD était le plus underground en France jusque là…

Et que THRASHING RAGE était l’unique fanzine en France, ce qui nous amène donc à la seconde étape à savoir le fanzinat… Là c’est plus nébuleux mais je crois qu’avec un camarade plus jeune qui traînait aussi avec le RU, nous avons décidés un jour bourrés sous un pont de créer notre propre zine, appelé REAL LIFE EVIL DREAM, pour la simple et bonne raison que nous en avions marre de la dichotomie entre ce qui était promu dans les interviews où tout le monde jouait les gros méchants evil et la vraie vie quand on causait avec les gars après les concerts…

En fait nous nous voulions les ayatollah de la scène, nous souhaitions éviter le léchage de boule à tout prix et cela nous conduisait parfois à ne pas hésiter à rentrer dans le lard de certains groupes (enfin ça c’était surtout la plume de mon camarade) en désirant traquer la moindre contradiction… Dans le premier opus, il y avait même des messages en très grosses lettre sur toute une page pour infliger nos idées aux pauvres lecteurs qui n’avaient pas encore compris… Nous avons sorti trois numéros en tout, le graphisme des deux derniers (cut and paste dégueulasse bien sûr…) était assuré par le couple ayant monté PROJEKT’ILL quand RESISTANCIA UNDERGROUND a commencé à battre de l’aile…

La dernière interview avec ACHERONTAS sur le troisième, annonçait la couleur de ma « conversion » à ésotérisme, qui allait devenir V.I.T.R.I.O.L ZINE, que j’allais faire tout seul cette fois ci…

J'ai découvert ton travail dans le dernier numéro de la revue « V.I.T.R.I.O.L » qui est d'ailleurs d'une beauté rare ! Tu t'y consacres à parler de l'aspect ésotérique et occulte des arts noirs...Comment t'es tu retrouvé à aborder ces thématiques ?

Alors je ne me suis souvenu que récemment, lors d’un voyage en Belgique, que ma toute première découverte de l’occulte venait en fait de la lecture des bande dessinées de DIDIER COMES que possédait mon père… J’étais mi fasciné mi flippé à la lecture d’œuvres comme SILENCE, LA BELETTE, EVA, L’ARBRE CŒUR et IRIS qui parlaient clairement de sorcellerie, paganisme et chamanisme… Et évidemment dans le dernier zine, je parle de mon passage de quelques jours dans les Ardennes, à participer à une sorte de bootcamp ésotérique en groupe… Ardennes où Comes a situé la plupart de ses histoires… Pas de hasard.

Je suis originaire du Berry terre sorcière par excellence, et je me suis également rendu compte il y a peu qu’au moins un sorcier avait officié dans les coins où j’allais me beurrer la gueule en brave metalleux qui se respecte dans mon adolescence… Ma ville natale abrite sous terre un endroit TRÈS intéressant dont une partie semble avoir été consacrée à la magie (et l’autre à organiser des concerts de RAC, bref…) et où je me rendais en pèlerinage dès que je pouvais avant que tout le coin soit privatisé, comme d’habitude (soupir…)…

Bon, BEAUCOUP plus tard, la première connexion metal et ésotérisme s’est faite avec les interviews de Proscriptor d’ABSU… Je ne comprenais rien à ce qu’il racontait mais je trouvais ça fascinant…sans aller plus loin pour autant… J’étais d’ailleurs bien parti pour avoir ABSU interviewé dans le second zine (bah oui à ton avis ça vient d’où le nom VITRIOL ?) mais c’est tombé à l’eau pour des raisons de « soucis de communication » on va dire. Un peu décevant car l’interview aurait été dantesque…

VITRIOL ZINE SUMMARY


Et donc encore plus tard, après une soirée arrosée chez des amis je me retrouve à dormir dans leur librairie, pile à côté de tous leurs bouquins sur l’éso, je feuillette et là, énorme révélation quasi atavique, cela réveille des choses inconnues, l’impression d’être déjà passé par là, de déjà connaître certains des noms sacrés employés… Le reste de la nuit est très flou, impliquant toujours plus d’alcool, de l’écriture frénétique et quasi automatique, sur fond de BO de REQUIEM FOR A DREAM… Je me suis réveillé avec des feuilles noircies de trucs plus ou moins lisibles, dont un sceau que j’utilise plus ou moins encore à ce jour, et j’étais….différent, je voyais tout différemment…

La magie est une suite d’éveils et de prises de conscience, et je n’ai jamais regardé en arrière depuis, m’y consacrant à fond (et n’importe comment bien sûr au début…) dès lors…

V.I.T.R.I.O.L Zine a donc commencé comme la volonté de faire parler les groupes pratiquant RÉELLEMENT la magie de ce qu’ils en retiraient, tout en continuant à "magiquer" de mon côté, ce qui alimentait également mes questions… Chaque interview est minutieusement préparée au point d’avoir sa propre bibliographie à côté, même si je suis parfois tombé dans l’excès à ce niveau… Le premier numéro, sold out maintenant (mais PEUT ETRE que nous allons le rééditer s’il y a de la demande) bénéficiait aussi de live reports (pour la plupart assez blasés ah ah ah…) et d’un évènement spécial co organisé avec les gens de PROJEKT’ILL et d’autres, mélangeant concerts, banquet et rituel tout au long de la soirée, le tout paumé dans un troglodyte au fin fond de la campagne et avec une promo totalement à l’ancienne… Résultat : il n’y a quasiment eu personne mais ce n’est pas grave car c’était une soirée mémorable, ma compagne et moi avons toujours le souhait de ressusciter l’ambiance qui régnait alors, un jour…

Et donc je parle d’elle et il faut évidemment la citer car c’est elle qui est principalement responsable de la « beauté » du zine comme tu dis… Je ne pourrais rien faire sans elle, étant légèrement technophobe sur les bords (je n’ai même pas de smartphone et ne suis pas sûr de savoir comment ça marche…). Pour le premier VITRIOL nous avions le talentueux BONE DIVINATIONS qui m’a fait l’artwork basé sur des concepts ésotériques assez pétés que j’avais développé dans une période difficile mais mémorable de ma vie…

Pour le second ça a été BIEN plus compliqué : on devait avoir deux illustrations basées sur des expériences ésotériques très intenses que j’avais eues, une illustration devait être assez old school, genre vieilles pochettes de BM, faite par le mec du groupe WYRMS avec TEDD LUGER ARTWORKS… Malheureusement on n’a pas pu la garder car cela jurait trop avec le design de l’intérieur du zine…

La couverture devait être faite par ARTEM GRIGORYEV, dont j’admirais le style…sauf que…sauf que l’expérience a été un CALVAIRE total, jusqu’au quatrième de couverture même pas vraiment fini que nous avons obtenu, mais que nous avons laissé quand même en l’arrangeant à notre sauce… Que dire sinon que cela a été une déception totale et que j’invite tous les gens voulant bosser avec ce mec à BIEN se renseigner avant, à me contacter et surtout à contacter les groupes avec qui il a bossé avant, ce que j’aurais dû faire au préalable… Le talent n’excuse pas tout…

Heureusement nous avons eu une solution de secours avec le talentueux JOSE ALEGRIA SABOGAL, bien connu du Black metal également, qui lui a bossé vite et bien…

Pour les prochains zines, je songe quand même à m’éloigner totalement du milieu du « top 10 » des artistes liés au Black metal, pour éviter une standardisation régnant par trop dans ce milieu…

VITRIOL ZINE VOLUME II


Dans ce deuxième volume de ta revue on trouve un Cd enregistré par toi et l'excellent Napharion de Markab Project et Aryos...Peux tu nous parler de ce cd, s'agit il d'un vrai rituel ? Quel est son but, son propos ?

Alors là on entre dans le domaine bien connu de la synchronicité en magie, et des rencontres qui en découlent… Quand je faisais la promo du premier zine sur Facebook (et que je faisais mes tout débuts sur les réseaux sociaux en fait, truc qui me repoussait jusque là…), une des personnes m’ayant contacté était NAPHARION d’ARYOS… Jusque là pour moi Aryos c’était de l’expérimental qui ne me disait pas grand-chose, mais j’avais lu des interviews et j’appréciais le ton du mec, bien loin de celui, poli, dédaigneux, hautain et un peu prout prout du Blackeux censément dans la magie de l’époque… Là c’était beaucoup plus punk mais tu sentais que le gars savait de quoi il parlait…

Et cette rencontre m’a ouvert des portes inattendues avec globalement…bah tout le gotha de l’ésotérisme francophone, et pas forcément voire pas du tout lié au metal… Jusque là j’étais essentiellement influencé par l’ésotérisme anglo-saxon et j’ai découvert tout ce qui se passait en France, surtout au niveau de la Chaos Magic… Beaucoup de rencontres mémorables ont suivi… Et donc aujourd’hui on se parle quasiment tous les jours, nous voilà avec ma compagne (qui fait également de l’art via différents médiums sous l’appellation LA CONSOLATION DES OMBRES au passage) à réaliser des artworks pour un de ses projets MARKAB PROJECT, de même que pour une réédition d’ARYOS à venir en vinyle…



Et donc, le fameux CD que nous sortons avec le zine, qui consiste en un procédé tout bête : je laisse un enregistreur allumé pendant certains de mes rituels, je l’envoie à Napharion qui le met en musique via MARKAB PROJECT et le résultat est de la bonne vieille magie sonore DIY…fait pour être écouté tout en lisant le zine…



J’utilise moi-même la musique ambiant voire même Black Metal des autres pendant mes rituels, donc l’idée vient de là…

Oh et Napharion est également présent dans le zine via un de ses rituels qu’il a mis en mots et que j’ai traduit… A la base je voulais qu’il participe à l’édito et je voulais inviter des ésotéristes francophones dans mes contacts à publier des tribunes dans le zine… ca ne s’est pas fait au final du moins pas dans ma public mais on va y revenir plus tard…

BLAZE OF PERDITION VITRIOL FANZINE
BLAZE OF PERDITION ON V.I.T.R.I.O.L ZINE


Qui sont les lecteurs de VITRIOL ?

Si je m’attendais à cette question… Well, des gens intéressés par le Metal Extrême ET l’ésotérisme, qui n’ont pas peur d’entretiens traitant de philosophie, de métaphysique, et de concepts ésotériques absolument pas explicites… Disons le aussi, je m’attends à perdre certains satanistes « hardcore » avec ce second opus (et encore plus avec le prochain dont j’ai déjà achevé deux interviews…) car de plus en plus il semble que je m’éloigne du Black Metal pur et dur, de même que du satanisme et même du LHP (au sens moderne du terme), du moins en ce moment… En fait à ce stade je ne m’interdis plus rien tant que la personne est une véritable pratiquante dans quelque tradition ou courant que ce soit…

On va donc se situer de plus en plus vers une sorte de BARDO METHODOLOGY version éso plutôt qu’un ABOMINATIO DESOLATIONIS ou un SINISTER FLAME pour citer les meilleurs zines actuels…

VITRIOL ZINE II
CHAOS INVOCATION IN V.I.T.R.I.O.L ZINE


Même s'il ne s'agit pas d'une revue musicale à proprement parler, on retrouve dans ces pages des groupes de black metal qui nous parlent notamment de leurs pratiques spirituelles et magiques. Y'a t'il autant de pratiquants des arts noirs dans ce milieu que dans les 90's ?

Effectivement, je ne fais aucune chronique musicale et plus du tout de live report dans le second opus, le zine devient de moins en moins metal et de plus en plus éso en général, ce qui réduit un peu le public visé mais le rend plus qualitatif à mon avis… Alors c’est un vaste débat, et récemment j’étais dans un groupe de travail magique, avec un mec plus jeune que moi, plus ou moins ancien metalleux qui me posait les mêmes questions… On était récemment dans la fameuse période «cloak and dagger » du Black Metal où tous les mecs étaient habillés comme des mages noirs sur scène, et s’exprimaient dans leurs interviews comme s’ils étaient des praticiens de longue date ayant plusieurs fois fait sortir la pierre philosophale de leur auguste fessier…

La pratique magique était là dans le Black Metal dès le début mais les mecs ne s’étalaient pas là-dessus, on pense bien sûr à DRAGON ROUGE qui a globalement été monté par une bande de metalleux, mais aussi à l’influence de l’ONA, plus tard la popularisation du 218 avec Jon Nodveidt, et globalement toute l’influence du LHP moderne avec l’œuvre de Kenneth Grant, sans compter la Chaos Magic version Dark…

Donc niveau statistiques aucune idée, la pratique à l’époque devait être plus confidentielle et sauvage, l’accès aux livres était beaucoup plus compliqué que maintenant où je peux avoir tout ce que je veux en PDF plus tomber sur des livres rares à la médiathèque du coin voire même aux boîtes à livres de mon bled…mais il y a eu des bases de crées…

On se pose beaucoup de questions sur les piliers du BM et leur pratique ou absence de pratique, il y a un an j’étais dans un autre groupe magique avec des gens venus de tout horizon et pays et il y avait le mec qui a fait l’artwork de la tournée anniversaire DE MYSTERIIS DOM SATHANAS de Mayhem, et qui est un praticien chaote très sympa… Il a eu accès à des archives privées de Dead, et apparemment ce dernier fricotait bien avec l’éso, peut être de manière un poil primitive (et suicidaire, bref…) donc il doit y avoir pas mal de choses cachées à ce sujet…

Maintenant tu as l’impression que le moindre Blackmétalleux est à fond dans l’éso mais en vérité, à l’heure des réseaux sociaux et du divertissement ( au sens du détournement d’un but…) difficile d’imaginer que tous ces types là se plient à la discipline magique, qui inclut quand même de comprendre (par des éveils) les mécanismes derrière la pratique, et surtout de se plier à un entraînement contraignant et quotidien, à part si tu bénéficies de compétences médiumniques depuis l’enfance, et encore faut il apprendre à maîtriser ces dernières pour ne pas devenir une éponge à merde astrale…


As tu d'autres projets en vue ?

Alors à ce jour avec ma compagne nous venons juste de boucler le tournage du clip/teaser que nous allons sortir en même temps que le zine… Le CD est l’accompagnement sonore et le clip sera l’accompagnement visuel…et pour ceux qui disent que c’est gna gna gna moderne et opportuniste de sortir un clip pour accompagner la sortie d’un zine, je leur répondrais que le clip est aussi là pour des buts personnels occultes, ainsi que tout simplement renforcer l’égrégore derrière ce dernier… Certains comprendront…

Pour les autres projets, hé bien disons que l’exotérique et l’ésotérique se rejoignent de plus en plus dans ma vie même si j’utilise à ce jour toujours différents pseudos pour d’autres projets liés à diverses tentatives artistiques… Je ne peux évidemment pas en dire plus…

Ah si tiens à côté je fais le blog de chros de films THE MOVIE MADE ME DO IT, que j’avais commencé sous RESISTANCIA UNDERGROUND… J’avais débuté cela comme une pure provoc très en phase avec l’esprit de RU, en chroniquant les films les plus trash possible, et évidemment le ton s’est calmé depuis avec l’âge… Je dois avoir plusieurs centaines de chros de faites sur le site, d’autres qui attendent dans mes archives, et surtout le projet de transformer tout cela en chaîne youtube un jour ou l’autre avec les chros les plus récentes… On est dans un ton beaucoup plus direct que dans le zine en tout cas même si j’aborde certains films sous un angle ésotérique également…

http://www.themoviemmdi.fr/

Peux tu nous donner un aperçu de ta vision de la spiritualité, des pratiques rituelles et magiques ?

Alors je viens essentiellement de la Chaos Magic, magie moderne voire post moderne que je serais bien à mal de définir à l’instant présent car je n’ai plus vraiment de recul et ma définition est en évolution constante… Un jour j’étais en Angleterre dans leurs grosses boutiques éso pas encore pourries par le New Age contrairement à la France, et j’ai passé des heures à tout feuilleter, étant attiré à l’époque par les courants les plus dark….et la Chaos, que j’ai largement eu le temps d’approfondir depuis, surtout que Napharion m’a ouvert les portes d’une communauté virtuelle chaote très sympathique dont j’ai rencontré les membres en physique depuis, aimant me déplacer un partout en France et en Belgique pour causer et pratiquer la magie… Je laisse les lecteurs découvrir la Chaos d’eux même, c’est essentiellement anglais mais en français il y a l’excellent site KAOSPHORUS et un reportage qui a été fait sur youtube, de même que l’anthologie sortie chez Trajectoires… Pour les bouquins anglais on verra à la question suivante…

Pour ma part, la spiritualité est surtout la prise de conscience que tout est lié que nous ne sommes pas séparés de la Nature comme la société voudrait nous le faire croire, qu’il y a d’autres mondes à explorer et plein d’entités et de lieux avec lesquels interagir, et que les pouvoirs de l’esprit sont infinis, quand on voit comment les dernières découvertes en physique quantique ne font que corroborer des trucs vécus et compris par les magiciens depuis  l’aube de l’humanité…

Pour ma part, à l’heure actuelle, je bosse sur l’élaboration de mon propre système magique (assez tradi sur le fond mais bien moderne et pété sur la forme), je pratique en groupe de temps à autre, je me repose l’éternelle question de rejoindre un ou deux groupes magiques établis depuis longtemps, je rencontre beaucoup de gens, j’étudie auprès de certains, et quand j’ai un doute au sujet de ce que je fais, que les portes tardent à s’ouvrir, je consulte mon grimoire, regarde ce que je faisais il y a un an, rigole un bon coup et m’y remets…

CHAOS MAGICK


Tes derniers coups de cœur en matière de musique, livres, arts ?

Alors je vais un peu détourner la question pour recommander certains bouquins pour les gens qui voudraient découvrir la magie, je vais citer des récents car pour moi à l’époque actuelle il vaut mieux partir des contemporains plus abordables et remonter vers du plus vieux et compliqué après :

En français :

Eléments d’occultisme occidental (Hierosolis)

Les Sigils (Spartakus Freeman et Soror DS)

Devenez voyant (Lysianne)

La voie du mage (Arnaud Thuly)

La magie des égrégores (Vincent Lauvergne)

La chaos magic pratique (Andrieh Vitimus)

In English (mais des traductions doivent exister sur Kaosphorus) :

Abracadabra (Rodney Orpheus)

Liber Null/Psychonaut/Liber Kaos   (Peter J Carroll)

Condensed Chaos (Phil Hine)

Sex secrets of the Black Magicians exposed (Ramsey Dukes)

Prometheus Rising (Robert Anton Wilson)

Qabalah qliphoth and goetic magic (Thomas Karlsson)

En philo éso :

TAZ (Hakim Bey)

Carbonisé  (A.R Königstein)

Humour Chaote:

L’homme Dé/The Dice Man   (Luke Rhinehart)

Plus un peu de musique avec quelques albums de metal parfois obscurs mais qui ont beaucoup compté pour moi, je mets volontairement des références moins connues que la moyenne :

SUPPLICIUM : « Magna Atra Missa »

FORBIDDEN SITE : « Sturm Und Drang”

OCTINOMOS: “Welcome to my planet”

NIGHT CONQUERS DAY: “Rebellion is the art of survival”

STRAPPING YOUNG LAD: “City”

EROS NECROPSIQUE: “Charnelle Transcendance/Pathos »

EBONYLAKE : « On the eve of the grimy inventive”

elements d'occultisme occidental


Une citation, un proverbe que tu aimes ?

« Convictions breed convicts » Robert Anton Wilson

“Allez vous en !  Il y a d’autres mondes » Le Pistolero/La Tour Sombre de Stephen King

A toi de conclure comme tu le souhaites :

Merci de m’avoir laissé m’étaler sur ton site web, j’espère sait-on jamais amener des gens/metalleux à la magie en général (vous allez voir ça change la vie, bon ça rend fou aussi un peu et ça fait de toi un mauvais citoyen/consommateur qui va dès lors avoir de plus en plus de mal à fonctionner dans la Matrice). Remerciements à Napharion pour la connexion et à ma compagne Léa (LA CONSOLATION DES OMBRES) sans qui je n’aurais jamais pu accomplir tout ça…

Petit conseil chaote à l’attention des moldus, athées etc… : si vous ne croyez pas en la magie, est ce parce qu’empiriquement vous avez pu prouver au cours de votre vie qu’elle n’existait pas, ou est-ce que parce que quelqu’un vous a dit un jour qu’elle n’existait pas et que vous avez cru en cette personne (par confiance ou fainéantise) jusqu’à adopter son système de croyance ? Réfléchissez y cinq minutes, puis posez vous la même question pour TOUTES vos pensées… Remon tez le fil et faites péter les barrières du « réel »… Hail Eris, le Chaos n’est jamais mort…

Merci Alcide


I dedicate the following interview to those who know that black metal has never been limited to music. Those who know, at a time when everyone is scrambling for political nonsense, that black metal is spiritual or not! That black metal is occult or is not... Meeting with Alcide Van Zan, entity hiding behind the magnificent magazine "V.I.T.R.I.O.L" whose volume II is on sale (hurry up, there won't be enough for everybody !). A "Bardo Methodology" dedicated to black arts? Well yes!

"Go away!  There are other worlds " The Gunslinger/The Dark Tower by Stephen King"


Interview with Alcide Van Zan

ALCIDE VAN ZAN

Hello Master Alcide, could you introduce yourself to our readers?


Greetings, so we're going to proceed by three steps that are related to my presence here: that is Extreme Metal, fanzines and magic. The third one will be dealt with in the next question.


For Extreme Metal, it's an original format, namely the video game that brought me here: the soundtrack of the game NIGHTMARE CREATURES in 1997... I was preparing the ground unconsciously because I used to listen to hardcore techno in college, the fastest stuff possible... I still remember the emotion I felt when I first heard the double pedal and blast beats live for the first time... So I got into it from one day to the next, in terms of looks as well as ideas, quickly forging links with the metalheads of the sleepy city I lived in... At the same time, these metalheads had to be counted on the fingers of one hand ... Classic heavy and thrash course before quickly falling into extreme metal and especially Black Metal, At the same time I was hanging out with guys who could sometimes come to school in corpse paints, that is to say... There was a girl from Hard 'n Heavy magazine If I'm not mistaken who organized a few concerts via her metal radio in the area (the biggest and most memorable one being the one of MORBID ANGEL, ZYKLON and CADAVER INC, of which we believed until the end that it was a hoax so much we couldn't believe that Morbid landed in our hillbilly city...), plus a mythical cave lost in the countryside, which organized in a chaotic way concerts that remained engraved in my memory, the underground of the underground...


A few years later, it became more serious about Black Metal when I moved to another city and found myself who also hung out with the RESISTANCIA UNDERGROUND CREW then PROJEKT'ILL later because we all lived in the same city. There we were really immersed in Black Metal at all levels in terms of look, ideology and energies. Memorable memories and cult outings... I had landed in the middle of a symphonic ultra kitsch wave during my "initiation" to Black Metal via Metallian's samplers and here I am, bathing in the tape trading of the rawest of the raw, discovering all the obscure French labels while I thought that DRAKKAR PROD was the most underground in France so far...


And that THRASHING RAGE was the only fanzine in France, so that brings us to the second step which is the fanzinat... It's more nebulous here but I think that with a younger comrade who also hung out with the UK, we decided one day drunk under a bridge to create our own zine, called REAL LIFE EVIL DREAM, for the simple reason that we were fed up with the dichotomy between what was promoted in the interviews where everybody played the big bad guys and the real life when we chatted with the guys after the gigs...


In fact we wanted to be the "ayatollahs"  of the scene, we wanted to avoid licking the balls at all costs and that sometimes led us Not hesitate to push the buttons of certain bands(well that was mainlymy comrade's trademark) by wanting to track down the slightest contradiction ... In the first opus, there were even messages in very big letters on a whole page to inflict our ideas on poor readers who hadn't understood yet... We published three issues in all, the graphics of the last two (disgusting cut and paste  of course...) were provided by the couple who set up PROJEKT'ILL when RESISTANCIA UNDERGROUND started to go under...


The last interview with ACHERONTAS on the third one, announced the color of my "conversion" to esotericism, which became V.I.T.R.I.O.L ZINE, which I was going to do alone this time...


I discovered your work in the last issue of the magazine " V.I.T.R.I.O.L " which is moreover of a rare beauty! You devote yourself to talking about the esoteric and occult aspect of the black arts... How did you come to tackle these themes?


Then I only remembered recently, during a trip to Belgium, that my very first discovery of the occult came in fact from reading the comic strips of DIDIER COMES that my father owned... I was half fascinated half freaked out by reading works like SILENCE, LA BELETTE, EVA, L'ARBRE CŒUR and IRIS who were clearly talking about witchcraft, paganism and shamanism... And of course in the last zine, I talk about my few days in the Ardennes, taking part in a kind of esoteric group bootcamp... Ardennes where Comes located most of his stories... No coincidence.

VITRIOL ZINE SUMMARY

I'm from Berry, the witchy land, and I also realized recently that at least one wizard had been officiating in the corners where I was going to butter my face as a typically good old metalhead in my teendom who respects himself in my adolescence... My hometown has a VERY interesting place underground, of which a part seems to have been dedicated to magic (and the other one to organize RAC concerts...), in short ...) and where I went on pilgrimage as soon as I could before the whole area was privatized, as usual (sigh ...) ...


Well, MUCH later, the first connection between metal and esotericism for me was made with the interviews of ABSU's Proscriptor... I didn't understand anything he was saying but I found it fascinating... without going further... I was well on my way to have ABSU interviewed in the second zine (well, yes, in your opinion, where does the name VITRIOL come from?). ) but it fell through because of "communication problems" we'll say. A little disappointing because the interview would have been so great...


And so even later, after a drunken evening at a friend's house, I find myself sleeping in their bookstore, right next to all their books on my back, I leaf through them and there, a huge revelation almost atavistic, it awakens unknown things, the impression of having already been there, to already know some of the sacred names used... The rest of the night is very fuzzy, involving more and more alcohol, frenetic and almost automatic writing, with background of Requiem For A Dream Soundtrack... I woke up with blackened sheets of more or less legible stuff, including a seal that I use more or less to this day, and I was.... different, I saw everything differently...


Magic is a series of awakenings and realizations, and I've never looked back since, devoting myself to it thoroughly (and anyhow of course at the beginning...) from then on...


V.I.T.R.I.O.L Zine thus started as the will to make the bands practicing for real talk about the magic of what they were getting out of it, while continuing to magick on my side, which also fed my questions... Each interview is meticulously prepared to the point of having its own bibliography beside it, even if I sometimes fell into excess at this level... The first issue, sold out now (but MAY BE that we'll reissue it if there's a demand) also benefited from live reports (most of them were quite disapointing ah ah ah...) and a special event co-organized with the people from PROJEKT'ILL and others, mixing concerts, banquet and rituals throughout the evening, all lost in a troglodyte at the far end of the countryside and with a totally old fashioned promotion... Result : there was almost nobody but it doesn't matter because it was a memorable evening, my companion and I still have the wish to resurrect the atmosphere that reigned then, one day...


And so I'm talking about her and you obviously have to mention her because she's mainly responsible for the "beauty" of the zine as you say... I couldn't do anything without her, being slightly technophobic on the edges (I don't even have a smartphone and I'm not sure I know how it works...). For the first VITRIOL we had the talented BONE DIVINATIONS who did the artwork based on some pretty fucked up esoteric concepts I had developed in a difficult but memorable period of my life...


For the second one it was WAY more complicated : we had to have two illustrations based on very intense esoteric experiences I had had, one illustration had to be pretty old school, like old BM covers, made by the guy from the band WYRMS with TEDD LUGER ARTWORKS... Unfortunately we couldn't keep it because it was too muchin opposition with the design of the zine's interior...


The cover was to be made by ARTEM GRIGORYEV, whose style I admired ... except that ... except that the experience was a total NIGHTMARE, up to the fourth cover even not really finished that we got, but that we left anyway by arranging it to our sauce ... What can I say except that it was a disappointment and that I invite all the people who want to work with this guy to get WELL informed before, to contact me and especially to contact the bands he worked with before, which I should have done beforehand. Talent doesn't excuse everything...


Luckily we had a back-up with the talented JOSE ALEGRIA SABOGAL, also well known in Black metal, who worked fast and well...


For the next zines, I'm still thinking about moving away from the "top 10" artists linked to Black metal, to avoid a standardization reigning too much in this field...

VITRIOL ZINE VOLUME II

In this second volume of your review we find a CD recorded by you and the excellent Napharion from Markab Project and Aryos...Can you tell us about this CD, is it a real ritual ? What is its goal, its purpose ?

So here we enter the well known field of synchronicity in magic, and the encounters that result from it... When I was promoting the first zine on Facebook (and that I was doing my very debut on social networks in fact, something that was pushing me away until then...), one of the people who contacted me was NAPHARION from ARYOS... Until then for me Aryos was experimental and didn't mean much to me, but I had read some interviews and I liked the tone of the guy, far from the polite, disdainful, haughty and a bit pedantic of the Black Metalhead supposedly in the magic of the time... It was much more punk but you felt that the guy knew what he was talking about...

And this meeting opened unexpected doors for me with globally...well, all the gotha of French esotericism, and not necessarily or not at all related to metal... Until then I was mainly influenced by Anglo-Saxon esotericism and I discovered everything that was going on in France, And so today we talk to each other almost every day, here we are with my partner (who also makes art through different mediums under the name LA CONSOLATION DES OMBRES by the way) to realize artworks for one of her MARKAB PROJECT projects, as well as for a reissue of ARYOS to come in vinyl...


And so, the famous CD we release with the zine, which consists of a very simple process: I leave a recorder on during some of my rituals, I send it to Napharion who puts it to music via MARKAB PROJECT and the result is good old DIY sound magic... made to be listened to while reading the zine.

I myself use ambient music or even Black Metal from others during my rituals, so the idea comes from there...


Oh and Napharion is also present in the zine via one of his rituals that he put into words and that I translated... Basically I wanted him to participate in the editorial and I wanted to invite French-speaking esotericists in my contacts to publish tributes in the zine... it did not happen in the end at least not in my audience but we'll come back to that later....

BLAZE OF PERDITION VITRIOL FANZINE
BLAZE OF PERDITION ON V.I.T.R.I.O.L ZINE


Who are the readers of VITRIOL ?


If I was expecting this question... Well, people interested in Extreme Metal AND esotericism, who are not afraid of interviews dealing with philosophy, metaphysics, and esoteric concepts that are not at all explicit... Let's say that too, I expect to lose some "hardcore" satanists with this second opus (and even more so with the next one of which I have already completed two interviews...) because it seems more and more that I am moving away from pure Black Metal, as well as from satanism and even LHP (in the modern sense of the term), at least at this moment... In fact at this stage I am no longer forbidding myself as long as the person is a true practitioner in any tradition or current.


We will thus be situated more and more towards a kind of esoteric version of BARDO METHODOLOGY rather than an  or a SINISTER FLAME to quote  the best current zines ...

VITRIOL ZINE II
CHAOS INVOCATION IN V.I.T.R.I.O.L ZINE

Even if this is not a musical review, we find in these pages some black metal bands who talk to us about their spiritual and magical practices. Are there as many black arts practitioners in this scene as in the 90's ?


Indeed, I don't do any music review and no more live report at all in the second opus, the zine becomes less and less metal and more and more esoterical in general, which reduces a little bit the target audience but makes it more qualitative in my opinion... So it's a big debate, and recently I was in a magical work group, with a guy younger than me, more or less former metalhead who asked me the same questions... We were recently in the famous "cloak and dagger" period of Black Metal where all the guys were dressed like black magicians on stage, and expressed themselves in their interviews as if they were long time practitioners who had several times brought out the philosopher's stone from their august buttocks...


The magic practice was there in Black Metal from the beginning but the guys didn't spread out on it, we think of course about DRAGON ROUGE which was globally edited by a bunch of metalheads, but also of the influence of ONA, later the popularization of 218 with Jon Nodveidt, and globally all the influence of modern LHP with the work of Kenneth Grant, without counting the Chaos Magic version Dark...


So statistically no idea, the practice at the time had to be more confidential and wild, access to books was much more complicated than now where I can have everything I want in PDF plus fall on rare books at the local media library or even book boxes in my town ... but there have been some basic creations....


We ask ourselves a lot of questions about the pillars of the BM and their practice or lack of practice, a year ago I was in another magical group with people from all walks of life and countries and there was the guy who did the artwork for the anniversary tour of DE MYSTERIIS DOM SATHANAS of Mayhem, and who is a very nice chaotic practitioner... He had access to Dead's private archives, and apparently the latter had a good deal to do with the eso, maybe in a primitive (and suicidal, in short...) way, so there must be a lot of hidden things about it...


Now you have the impression that the slighest blackmetalhead is up his ass into magick is all in the back of your mind, but the truth is, in this age of social networks and entertainment (in the sense of diverting you from a goal...) it's hard to imagine that all these guys are bending to the magic discipline, which still includes understanding (through awakenings) the mechanisms behind the practice, and above all to bend to a constraining and daily training, unless you benefit from mediumistic skills since childhood, and still you have to learn to master them in order not to become an astral shit sponge...

CHAOS MAGICK


Do you have other projects in mind?

So so far with my girlfriend we've just finished shooting the clip/teaser that we're going to release at the same time as the zine... The CD is the soundtrack and the clip will be the visual accompaniment... and for those who say that it's modern and opportunistic gna gna to release a clip to accompany the release of a zine, I would answer them that the clip is also there for occult personal goals, as well as simply to reinforce the egregore behind it... Some will understand...

As for the other projects, well let's say that the exoteric and the esoteric are more and more joined in my life even if I still use to this day different pseudonyms for other projects related to various artistic attempts... I obviously can't say more...

Ah so here I am blogging chros from THE MOVIE MADE ME DO IT films, which I started under RESISTANCIA UNDERGROUND... I started this as a pure provocation, very much in line with the spirit of RU, by reviewing the most trashy films possible, and of course the tone has calmed down with age... I must have several hundred chros made on the site, others waiting in my archives, and especially the project to turn all this into a youtube channel one day or another with the most recent chros... We're in a much more direct tone than in the zine in any case even if I approach some films from an esoteric angle as well...


Can you give us an overview of your vision of spirituality, ritual and magical practices?

So I essentially come from Chaos Magic, modern or even post-modern magic that I would be hard to define at the moment because I don't really have any distance anymore and my definition is in constant evolution... One day I was in England in their big stores not yet rotten by New Age unlike France, and I spent hours browsing through everything, being attracted at the time by the darkest trends.... and Chaos, which I've had plenty of time to explore since then, especially since Napharion opened the doors of a very nice Chaot virtual community, whose members I've met physically  since then, loving to travel all over France and Belgium to talk and practice magic... I let the readers discover Chaos by themselves, it's essentially English but in French there is the excellent KAOSPHORUS site and a report that was made on youtube, as well as the anthology released by Trajectoires... For the English books we'll see at the next question...

For my part, spirituality is above all the realization that everything is linked, that we are not separated from Nature as society would have us believe, that there are other worlds to explore and full of entities and places to interact with, and that the powers of the mind are infinite, when we see how the latest discoveries in quantum physics only corroborate tricks experienced and understood by magicians since the dawn of humanity...

For my part, at the moment, I am working on the elaboration of my own magical system (quite traditional on the substance but very modern and fucked up appearance-wise), I practice in groups from time to time, I muse about the eternal question of joining one or two magical groups established for a long time, I meet a lot of people, I study with some of them, and when I'm in doubt about what I do, when the doors are slow to open, I consult my grimoire, look at what I was doing a year ago, have a good laugh and get back to it...


Your latest favorites in music, books, arts?

Then I will divert the question a little to recommend some books for people who would like to discover magic, I will quote some recent ones because for me at the present time it is better to start from the more affordable contemporaries and go back to the older and more complicated ones afterwards:

In French:

Eléments d’occultisme occidental (Hierosolis)

Les Sigils (Spartakus Freeman et Soror DS)

Devenez voyant (Lysianne)

La voie du mage (Arnaud Thuly)

La magie des égrégores (Vincent Lauvergne)

La chaos magic pratique (Andrieh Vitimus)


In English (but translations must exist on Kaosphorus) :

Abracadabra (Rodney Orpheus)

Liber Null/Psychonaut/Liber Kaos (Peter J Carroll)

Condensed Chaos (Phil Hine)

Sex secrets of the Black Magicians exposed (Ramsey Dukes)

Prometheus Rising (Robert Anton Wilson)

Qabalah qliphoth and goetic magic (Thomas Karlsson)

In philosophy :

TAZ (Hakim Bey)

Carbonized (A.R Königstein)

Humor Chaote:

The De/The Dice Man (Luke Rhinehart)

Plus some music with a few metal albums that are sometimes obscure but that have meant a lot to me, I deliberately put less known references than the average:

SUPPLICIUM : " Magna Atra Missa "

FORBIDDEN SITE: " Sturm Und Drang

OCTINOMOS: "Welcome to my planet

NIGHT CONQUERS DAY: "Rebellion is the art of survival

STRAPPING YOUNG LAD: "City

EROS NECROPSIQUE : "Charnelle Transcendance/Pathos".

EBONYLAKE: "On the eve of the inventive grimy

elements d'occultisme occidental

A quote, a proverb you like?

"Convictions breed convicts " Robert Anton Wilson

"Go away!  There are other worlds " The Gunslinger/The Dark Tower by Stephen King

It's up to you to conclude as you wish :

Thank you for letting me spread my message on your website, I hope, you never knowv  to bring people/metalheads to magic in general (you'll see it's life changing, well it makes you crazy a little bit too and it makes you a bad citizen/consumer who's going to have more and more difficulty to function in the Matrix). Thanks to Napharion for the connection and to my companion Léa (LA CONSOLATION DES OMBRES) without whom I would never have been able to accomplish all this ...

SOME PIECE OF CHAOTE ADVICE FOR MUGGLES etc...: if you don't believe in magic, is it because you have empirically proved during your life that it doesn't exist, or is it because someone once told you that it did not exist and you believed in this person (out of trust or laziness) until you adopted his belief system? Think about it for five minutes, then ask yourself the same question for ALL your thoughts... Pull up the thread and break down the barriers of the "real"... Hail Eris, Chaos Never Died...

Thank you Alcide



VITRIOL ZINE II ALDRAHN


Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés