LES CROCS DU SCRIBE SPECIAL FEU FOLLET PRODUCTIONS - FR + ENGLISH - TRUE BLACK METAL - NECROHORIZON + DEGENERESCENCE




LES CROCS DU SCRIBE SPECIAL FEU FOLLET PRODUCTIONS

AVEC 

NECROHORIZON 

ET 

DEGENERESCENCE

Bienvenue dans ce nouveau volet estival des Crocs Du Scribe ! Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps je privilégie les numéros "spéciaux", dédiés a un label ou à un groupe particulier. Cela me paraît intéressant et cohérent. Cela me permet aussi de mettre en lumière les partenaires du Scribe, ceux qui mouillent le maillot pour l'underground. Et Feu Follet, bien que de naissance encore récente, fait bien partie non seulement des partenaires fidèles du Scribe (et je les en remercie !) mais aussi des vrais activistes de l'under, qui font ça uniquement pour le coeur, par passion, parce qu'ils découvrent des groupes qui les font flasher et veulent absolument partager cette découverte avec le public. A l'ancienne, quoi, aussi décalés que Le Scribe, que l'on peut considérer comme le dernier des enthousiastes (un des derniers on va dire), de ceux qui ne parlent que des groupes, labels ou artistes qui les éclatent, et ne trouvent pas de plaisir particulier a démolir des gars qui ont passé deux ans de leur vie sur un skeud. Quand je n'aime pas, je n'en parle pas, c'est simple. Si cela ne te convient pas, il y a pléthore de webzines qui cassent du sucre, tu n'auras pas de mal à les trouver : chacun son job !
Pour ce qui est de ce numéro spécial, sont mis à l'honneur deux jeunes formations qui méritent toute notre attention : Necrohorizon, que j'avais découvert via la tape qu'ils avaient sorti il y a quelques mois, et Dégénérescence, que je ne connaissais pas. Si tu aimes le VRAI Black Metal, enregistré par des passionnés, sans gros moyens mais avec du coeur, ce qui suit va t'intéresser, indéniablement ! Bisous !
Pierre, Le Scribe, 20 Juillet 2020


True Raw Black Metal

Voici ce que je disais de la première démo de Necrohorizon sortie en cassette en Novembre 2019 :

"Tu veux du Raw ? Tu aimes la crudité sonore la plus spartiate ? Alors Necrohorizon est pour toi : enregistré sur Audacity avec un dictaphone et le logiciel Audacity, ce one-man band produit un Black Metal souvent acoustique qui n'est pas pour autant le prétexte pour masquer une ineptie musicale derrière un mur du son, car les titres ici présentés en ont dans le slip, et qui respectent aisément le cahier des charges atmosphérique du Black Metal le plus sombre : Necro, oui, tout est dans le nom du groupe : cet infâme rejeton de Darkthrone pousse au bout la logique du dénuement et d'un Black Metal sans atours, sans effets, ici seuls la guitare folk, le chant rauque et un fond de boite à rythmes vont suffire pour créer cette fameuse atmosphère méphitique que l'on aime tant."

Voici maintenant venu le temps de l'album, avec Legion...

Et Legion, c'est aussi le nom du mec qui fait tout dans Necrohorizon. Du "True Black Metal Bergeracois" (ben oui, fabriqué à Bergerac, quoi !) qui porte bien son nom : Legion a eu la bonne idée de ne pas modérer son propos ni de lisser le son de son projet sous prétexte de passage à la dimension "album" : tout cela reste très cradingue et saturé au niveau du son, ce qui sied parfaitement à l'ambiance haineuse et noirâtre distillée par Necrohorizon. Ici aucune recherche de beauté facile, aucune envie de séduire le chaland : uniquement du True Black Raw au possible, qui ne plaira qu'aux amateurs de noirceur absolue sans artifices. On peut dire qu'il y a un côté Punk dans tout ça : un gros "fuck off" aux productions de plus en plus hollywoodiennes que l'on peut retrouver dans le Black. 

NECROHORIZON ALBUM

Bref, c'est simple : si tu aimes la noirceur sans fioritures, le Black le plus sale et laid, tu vas être ravi(e). Si tu préfères les grosses productions, il faudra sans doute aller voir ailleurs !

Le Scribe est conquis pour sa part ! Necrohorizon ne sonne pas déjà entendu, ce qui est un petit miracle ! Cet album est de ceux qu'on se passe lorsque la haine du genre humain est si forte qu'il y a besoin d'un remontant urgent ! Seul petit bémol, le dernier morceau, "Le Seigneur des Hauteurs", sorte de BM acoustique à contretemps : j'aurais pas mis la boite à rythmes perso, mais sinon, tout est nickel !

IMMANQUABLE !


This is what I was saying about the first demo of Necrohorizon released on tape in November 2019 :

"You want Raw? Do you like the most spartan crudeness of sound? Then Necrohorizon is for you : recorded on Audacity with a dictaphone and the Audacity software, this one-man band produces an often acoustic Black Metal which is not the pretext to hide a musical ineptitude behind a wall of sound, because the tracks presented here have some in their briefs, and which easily respect the atmospheric specifications of the darkest Black Metal : Necro, yes, it's all in the band's name: this infamous offspring of Darkthrone pushes to the end the logic of destitution and a Black Metal without finery, without effects, here only the folk guitar, the hoarse vocals and a rhythm box background will be enough to create this famous mephitic atmosphere that we like so much. "

It's now time for the album, with Legion...

And Legion is also the name of the guy who does everything in Necrohorizon. True Black Metal Bergeracois" (yes, made in Bergerac!), which bears his name well: Legion had the good idea not to moderate his words nor to smooth the sound of his project under the pretext of moving to the "album" dimension: all this remains very crass and saturated in terms of sound, which fits perfectly with the hateful and blackish atmosphere distilled by Necrohorizon. Here, no search for easy beauty, no desire to seduce the customer: only True Black Raw as possible, which will only please lovers of absolute darkness without artifice. We can say that there's a Punk side in all this: a big "fuck off" to the more and more Hollywood productions that can be found in the Black. 

NECROHORIZON ALBUM

In short, it's simple: if you like unadorned darkness, the dirtiest and ugliest Black, you'll be delighted. If you prefer big productions, you'll probably have to go elsewhere!

The Scribe is conquered for his part! Necrohorizon doesn't sound already heard, which is a small miracle! This album is one of those albums that you get when the hatred of mankind is so strong that you need an urgent pick-me-up! The only downside is the last track, "Le Seigneur des Hauteurs", which is a kind of acoustic BM out of time: I wouldn't have put the rhythm box on, but otherwise, everything's fine!

AMAZING!




DEGENERESCENCE
Hélas ! Je n'étais pas fait pour cette Haine
2020 FEU FOLLET PRODUCTIONS

DSBM Underground


On reste dans l'under le plus pur avec Dégénérescence et son Black Metal mélancolique, poétique et cru à la fois...Un premier album à ne pas rater !

Tout commence par un titre lent et étrange, "Hélas je n'étais pas fait pour cette haine"...Etonnant assortiment de guitares shoegaze/coldwave et de voix sursaturée sur un tempo lent à la Burzum. Une mélodie entêtante, une douleur romantique proche du DSBM, avec lequel Degenerescence flirte souvent. Voici posées les bases du style du groupe : des textes poétiques (fort beaux d'ailleurs et reproduit dans le très beau digipack du cd), une musique lente et mélancolique, un chant arraché et écorché. On pense parfois a certaines prods de Sale Freux, mais sans non plus que ce soit similaire. 

degenerescence black metal

L'oeuvre du sieur Infämie s'inscrit bien dans une veine DSBM bien crade, loin des nouveaux groupes "rockstars" du genre (je ne citerai pas de nom !) et donne à nouveau à ce sous-genre ses atours les plus abrasifs et underground, ce qui ne peut que me rendre heureux, pas vous ? Une mention aussi pour le titre "Oraison Funèbre", balade mélancolique au piano absolument splendide...

Nous voici face à un album brumeux, atmosphérique, profondément dépressif, qui réjouira celles et ceux qui ne courent pas derrière les blast-beats mais préfèrent les atmosphères romantiques noires !


We stay in the purest under with Degeneration and its melancholic, poetic and raw Black Metal at the same time... A first album not to be missed!

It all starts with a slow and strange track, "Alas I wasn't made for this hatred"... Amazing mix of shoegaze/coldwave guitars and supersaturated vocals on a slow Burzum-like tempo. A heady melody, a romantic pain close to the DSBM, with which Degenerescence often flirts. Here are the bases of the band's style: poetic lyrics (very beautiful by the way and reproduced in the very beautiful digipack of the cd), a slow and melancholic music, a torn and flayed vocal. We sometimes think of some Sale Freux's prods, but without it being similar.

degenerescence black metal

Infämie's work fits well in a dirty DSBM vein, far from the new "rockstars" bands of the genre (I won't mention any name!) and gives again to this subgenre its most abrasive and underground finery, which can only make me happy, don't you? A mention also for the track "Oraison Funèbre", a melancholic piano ballad absolutely splendid...

Here we are in front of a foggy, atmospheric, deeply depressive album, which will delight those who don't run after blast-beats but prefer dark romantic atmospheres !




Encore un grand merci à Matt et Feu Follet Productions pour avoir rendu possible ce numéro spécial ! Merci mec ! je soutiens ton label à fond !


Aucune description de photo disponible.

SI VOUS VOULEZ SUPPORTER LE SCRIBE VOUS POUVEZ CLIQUER EN DESSOUS ET ME DONNER UN TIP !

IF YOU WANT TO SUPPORT THE SCRIBE YOU CAN CLICK BELOW AND GIVE ME A TIP!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)

ULTIME ECLAT : GLACIATION - Entretien avec Hreidmarr et Arnhwald - Français/English