Français/English Interview : Noise, Dark ambient with Suffer in April

Croyant fervent, monarchiste et humaniste, Hellbore vous présente son projet Dark/Noise/Ambient Suffer in April, une petite merveille d'univers narratif et onirique nimbé de psychédélisme. Parole donc à un passionné, fiévreux et sensible...

suffer in april noise ambient


Bonjour Hellebore et merci de répondre à mes questions...Peux tu nous présenter Suffer In April ?

C’est moi qui te remercie , c’est pour moi un plaisir de faire découvrir mon projet Suffer in April est avant tous une envie de recréer ce que j’avais pu faire a l’époque avec Axarax qui étais selon moi trop dispersé et pas assez structuré.  Je vois Suffer in April comme un Axarax 2.0 sauf que dans Suffer in April il y’a une dualité entre la lumière et l’obscurité entre mes périodes de tourment et de paix , la ou Axarax n’était souvent que tourment et désolation.



Tu œuvres dans un Ambient/Noise plutôt dark, cosmique et parfois même psychédélique...comment t'es venue l'inspiration pour ce genre de musiques ?

Mes Inspirations sont variées mais disons que les sujets premier de Suffer in April sont le charnel , je ne parle ici que du charnel joli,  pur et passionnel, transcendant même , celui qui unit deux êtres qui s’aiment d’un amour véritable, donc il y a évidemment une part très importante de romantisme dans ma musique, des mélodies subtiles qui s’entremêlent a un bruitisme que je ne souhaite pas envahissant, on trouve aussi une grande place pour ma Foi en dieu , ma Foi m'a beaucoup aidé a un moment de ma vie ou j'étais désespéré, ou je me sentais seul et non écouté , dieu c’est l’ami fidèle qui écoute mais ne juge pas, a qui l’on peu tout confier mais qui ne porte pas la traitrise. J’ai trouvé en mes croyances le réconfort , et en dernier sujet dominent pour Suffer in April : le royalisme, la monarchie en général , je suis un, grand passionné d’histoire depuis tout jeune mais aussi j’aime la sacralité de cette époque disparue. Il y avait a l’époque un raffinement, les rois et même plus généralement les nobles, n’importe,  étaient des passionnés d’art et des plaisirs de la vie qui aimaient festoyer, l’art faisait donc partie intégrante de leur vie.             

Le nom Suffer In April renvoie à quoi ?

Rien de très joyeux en tous cas mais beaucoup de passages sombres de ma vie ce sont passés en avril , ma musique est un exutoire pour moi, il est donc primordial de donner le nom de mes souffrances et de mes peines a mon projet, les chagrins sont toujours moins forts quand on sait les retranscrire et les maitriser. Suffer in April est une œuvre Humaine où mes émotions, de la plus sombre a la plus douce, sont partagées. Suffer in April est mon journal, source expiatoire de tous mes maux.



J'ai beaucoup apprécié ton EP Pomona. Un vrai “trip” musical comme on en trouve peu de nos jours...j'y ai retrouvé certaines sensations Krautrock et Space Rock que j'apprécie beaucoup...Bâtis tu ta musique comme un voyage ?

Si voyage il y a il est avant tout d’ordre spirituel, émotionnel ou même dévotionnel, une fois que j’ai compris d’où venaient mes troubles émotionnels j’ai pu me livrer corps et âme a ma musique qui tient une part majeure dans ma vie, ma maladie qui me ronge mentalement je la combats a coup de médicaments mais le meilleur des remèdes c’est l’accomplissement de créer et de pouvoir vider ce trop plein qui me hante. Le coté Kraut viens certainement du fait que je suis un fan absolu de musique goth (Post-Punk, Batcave, Deathrock de la Musique Industriel aussi) le coté space vient très certainement de mon coté lunaire et rêveur mais aussi encore une fois ce désir de dualité dans ma musique née sous le signe du gémeaux , bipolaire , tout ceci était très certainement ma destinée, il faut toujours de la lumière dans l’obscurité pour évité de se perdre.  



Connais tu le travail de Maquerelle ? Même si vous sonnez très différemment je pense que vous avez des influences communes...

Effectivement je connais , j’apprécie d’ailleurs sont travail. Il est primordial de soutenir la scène underground si ont en fait partie, je fais une musique qui n’est pas forcement accessible pour tout le monde, mais si je peux toucher du monde a travers ma musique alors mon enfantement musical est donc réussi, mais le processus de création doit être honnête et véritable, il doit plaire a sont créateur pour en suite plaire a un public. Il ne faut jamais tricher dans l’art sinon tout est erroné, sans vie, sans émotion véritable, je ne sais pas si nous avons des influences communes je ne veux pas parler en sont nom non plus mais je pense que dans la création l’état d’esprit dois être similaire probablement.

   
Quand tu composes “Ceremonial et liturgie pour l'ordre du serpent à deux têtes” cela correspond il a une réalité objective (un ordre existant) ou une digression artistique ?

Cette création fais avant tous référence a la traitrise, un cérémonial pour les traitres, des gens de peu de morale qui n’hésitent pas a bafouer les valeurs d’amitié et de fraternité. Une liturgie pour l’immoralité, ce sentiment d’être bafoué bien évidemment, il y a beaucoup d’orgueil, de haine, de l’incompréhension aussi. Douloureux, très douloureux, ce sentiment d’impuissance face a ce bourreau de sentiments a qui l’on a pu confier peine, secret, anxiété et quand ce sentiment si douloureux, la trahison bien évidemment, quand il vous heurte ce sentiment il fait alors place au dégout, face a une personne qui a vous a trahi qui a sali cette amitié, vous le voyait alors comme le serpent insidieux qu’il est réellement. Deux visages, deux têtes , c’est donc un titre rempli de métaphores pour des êtres vils.  


Tu écoutes quoi comme musique ?

Beaucoup de choses diverses et variées. En Black Metal mon groupe de prédilection est très certainement Akitsa :  tellement bon,  a la fois fédérateur par ces chants limite guerriers et a la fois lugubre comme je l’aime vraiment. Une grande œuvre, magnifique et puissante et comme j’aime l’expérimentation il n’est pas improbable de voir arriver une sortie Black Metal avec Suffer in April. J’écoute beaucoup de musique Noise et Industriel : Prurient, Cremation Lily ou encore Croatian Amor, qui sont de très grandes influences pour moi, j’aime la techno froide et ambiante notamment WarinD ou encore Samuel Kerridge , pas mal de musique Ambient / Dark Ambient, William Basinski ou encore Harold Budd mais aussi beaucoup de projets des légions Noires. Comme j’ai pu le dire j’aime aussi énormément la musique goth, post-punk , darkwave et coldwave et pour finir la dark folk surtout les travaux de Death in June et Boyd Rice.

Tes lectures, tes influences, ta philosophie d'existence ?

Je li énormément de biopics d’œuvres historiques, Les enfants de la terre de Jean M. Auel, un récit qui m’avait vraiment plu sur l’aube de l’humanité, de l’Heroic Fantasy /Dark Fantasy avec les œuvre de Michael Moorcock et son cycle de Elric, la compagnie noire de Glen Cook ou Burlesque avec les œuvres de Terry Pratchett. En ce moment je suis sur Godefroy de Bouillon par Pierre Aubé, vraiment détaillé sur un personnage imposant de l’histoire. Ma philosophie bien que déjà évoquée est le catholicisme, politiquement je suis royaliste je sens ce lever de l’indignation haha, bien souvent les gens ont une pensée bien trop manichéenne, il n’y a que peu de juste milieu et la grande majorité des gens ne savent pas faire la part des choses. Ils ne savent pas non plus nuancer,  c’est soit tout noir soit tout blanc, c’est très souvent  qui sera l’ennemi de qui et qui sera le grand méchant. Il n’y a pas d’entente cordiale (si je peux jouer sur les mots) et bien souvent on trouve de la mauvaise foi de partout dans le spectre politique. Je pense que la ferveur nationale est une bonne chose qu’il faut nourrir car  il est important de garder intactes nos valeurs et nos traditions, et je vois déjà débouler la cohorte furieuse me traitant d’affreux fasciste, grand bien vous fasse si vous pensez cela de moi. En revanche moi je pense qu’il est tout a fait possible d’aimer sa culture, de la défendre et de la mettre en avant, tous en appréciant celles des autres :  chaque culture du monde a son charme, son histoire, il n’y a pas de bon ou de mauvais, juste des cultures différentes et pour moi c’est en grande partie ce qui fait la beauté de ce monde et sa diversité. Je suis pour la décence de ma culture mais aussi celle de toutes les cultures du monde sans modification ni hybridation.

Tes 20 albums préférés ?

Akitsa – La Grande Infamie et Au Crépuscule de l’espérance
Prurient – Frozen Niagara Falls
Cremation Lily – Lines Of Golden Light
Muslimgauze – Narcotic
Burial Hex – The Hierophant
Les Joyaux de la Princesse – Aux volontaires croix de sang
Brighter Death Now – May All Be Dead
Depressed 040 – D040COMPILATION
Lust For Youth – Solar Flare
Atrax Morgue – Sickness Report
Puce Mary – Rubber Therapy
Croatian Amor – The World
Damien Dubrovnik – First burning Attraction
Silent Servant – Negative Fascination

Carte Blanche : ajoutes ce que tu veux :

Très Prochainement une  Nouvelle sortie de Suffer In April et que l’amour soit avec vous.

Merci Hellebore

*** 
THE ENGLISH VERSION

suffer in april noise ambient

A fervent believer, monarchist and humanist, Hellbore presents his  Dark/Noise/Ambient project Suffer in April, a small wonder of a narrative and dreamlike universe nested in psychedelia. So say to a passionate, feverish and sensitive person....

Hello Hellebore and thank you for answering my questions...Can you introduce us Suffer In April?


I am the one who thanks you, it is for me a pleasure to make discover my project Suffer in April is above all a desire to recreate what I could have done at the time with Axarax which was in my opinion too dispersed and not structured enough I see Suffer in April as an Axarax 2.0 except that in Suffer in April there is a duality between light and darkness between my periods of torment and peace, where Axarax was often only torment and desolation.




You work in a rather dark, cosmic and sometimes even psychedelic Ambient/Noise... how did you get the inspiration for this kind of music?


My Inspiration is varied but let's say that the first subjects of Suffer in April are the carnal, I'm only talking here about the pure and passionate carnal pretty, even transcend, the one who unites two beings who love each other with a true love, so there is obviously a very important part of romanticism in my music subtle melodies that intertwine with a noise that I don't want to invade, we also find a great place for my Foix en dieu, my Foix helped me a lot at a time in my life when I despair or I feel alone and not listened to, God is the faithful friend who listens but does not judge to whom all have been entrusted but who does not bear the betrayal I have found comfort in my beliefs, and lastly subject dominate for Suffer in April royalism the monarchy in general, I am one, great passionate about history since very young but also I love the sacredness of that time disappeared there was at the time a refinement, kings and even more generally nobles no matter what she was passionate about art and the pleasures of life who loved to feast, so art was an integral part of their lives.            

What does the name Suffer In April refer to?



Nothing very joyful in any case but many dark moments of my life have passed in April, my music is an outlet for me so it is essential to give the name of my suffering and sorrows to my project, the sorrows are always less strong when we know how to transcribe and metre them, Suffer in April is a Human work or my emotions from the darkest to the sweetest are shared Suffer in April is my journal, expiatory source of all my words.




I really appreciated your EP Pomona. A real musical "trip" like you can't find nowadays... I found some Krautrock and Space Rock sensations that I really appreciate... Do you build your music like a trip?


If there is a journey there is first of all spiritual, emotional or even devotional, once I have understood where my emotional troubles come from I have been able to give myself body and soul to my music which plays a major part in my life, my illness which gnaws at me mentally I fight it with medication but the best remedy is the achievement of creating and being able to empty this overflow that haunts me, the Kraut side certainly comes from the fact that I am an absolute fan of goth music (Post-Punk, Batcave, Deathrock of Industrial Music too) the space side most certainly comes from my lunar and dreamy side but also once again this desire for duality in my music born under the sign of Gemini, bipolar, all this was certainly my destiny, you always need light in the dark to avoid this loss. 




Do you know the work of Maquerelle? Even if you sound very different, I think you have common influences...



Indeed I know and appreciate  his work. It is essential to support the underground scene if we are part of it, I make  music that is not necessarily accessible for everyone, but if I do not touch the world through my music then my musical birth is successful, but the process of creation must be honest and true it must please its creator to then please an audience it must never be cheated in art otherwise all is wrong without life without true emotion, I do not know if we have common influences I do not want to speak in his name either but I think that in creation the state of mind must be similarly the same probably.

When you compose "Ceremonial and liturgy for the order of the two-headed serpent" it corresponds to an objective reality (an existing order) or an artistic digression?


This creation refers above all to treason, a ceremony for the traitors of people of low morale who do not hesitate to flout the values of friendship and fraternity a liturgy for immorality feels to be flouted obviously there is much pride, hatred, misunderstanding too, painful and very painful this feeling of helplessness in front of this torturer of feeling to whom one could hardly confide, secret, anxiety and when this feeling so painful betrayal obviously when it hurts you this feeling it then gives way to disgust, facing a person who has betrayed you who has soiled this friendship you see it then as the insidious snake that it is really two faces two heads, so it is a title filled with metaphor for vile beings. 


MY INTERVIEW WITH MAQUERELLE


What kind of music do you listen to?



Many diverse and varied things of Black Metal my band of Predilection is certainly Akitsa so good at the same time federator by these warlike borderline songs and at the same time gloomy as I really like a great magnificent and powerful work and as I like the experimentation it is not improbable to see a Black Metal release with Suffer in April, I listen a lot of Noise and Industrial Prurient music, Cremation Lily or Croatian Amor who are very influential for me, I like cold and ambient techno such as WarinD or Samuel Kerridge, a lot of Ambient music / Dark Ambient William Basinski or Harold Budd but also a lot of Black Legion projects as I could say I also love goth, post-punk, darkwave and coldwave music and to finish dark folk especially the works of Death in June and Boyd Rice.

Your readings, your influences, your philosophy of existence?



I read a lot of historical biopic work, Les enfants de la terre by Jean M. Auel a story that really had me more about the dawn of humanity, the Heroic Fantasy /Dark Fantasy with the works of Michael Moorcock and are shekel of Elric, the black company of Glen Cook or Burlesque with the works of Terry Pratchett, at this moment I am sure Godefroy de Bouillon by Pierre Aubé really detailed on an imposing character in the story, My philosophy although already mentioned and Catholicism, politically I am royalist I feel this lifting of indignity haha, very often people have a much too manichean thought there is only a few middle ground and the vast majority of people do not know how to make the difference either do not know how to nuance it is either all black or all white it is very often to who will be the enemy of whom and who will be the big villain, there is no cordial agreement (if I can play with words) and very often we find bad times from everywhere in the political spectrum I think that national fervor is a good thing to nurture it is important to keep our values and traditions intact, and I already see the furious cohort come out calling me a horrible fascist, well you face it if you think that of me, On the other hand, I think it is possible for everyone to love their culture to defend it and put it in advent, everyone appreciates those of others, each culture in the world has its own charm, its history there is no good or bad just different cultures and for me it is largely what makes this world beautiful and diverse. I am for the decency of my culture but also that of all the cultures of the world without modification or hybridization.

Your 20 favorite albums?


Akitsa - The Great Infamy and the Twilight of Hope

Prurient - Frozen Niagara Falls

Cremation Lily - Lines Of Golden Light

Muslimgauze - Narcotic

Burial Hex - The Hierophant

Les Joyaux de la Princesse - To the blood cross volunteers

Brighter Death Now - May All All Be Dead

Depressed 040 - D040COMPILATION

Lust For Youth - Solar Flare

Atrax Morgue - Sickness Report

Mary Flea - Rubber Therapy

Croatian Amor - The World

Damien Dubrovnik - First burning Attraction

Silent Servant - Negative Fascination


Carte Blanche: add what you want:


Very soon Suffer In April will be released again and may love be with you.


Thank you Hellebore




SUFFER IN APRIL AND ASSAILLANT ON FACEBOOK 

HELLEBORE'S YOUTUBE CHANNEL


Les plus lus / the most read

Opus Luciferi in Concilium : Interview des légendaires BLESSED IN SIN

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

(Fr/Eng) Un Sacrifice Expiatoire pour le Black Metal : Interview avec Sühnopfer

Violence et raffinement : interview avec Plebeian Grandstand

FR/ENG INTERVIEW : ALICIA FIORUCCI : punk rockeuse, Journaliste, égérie, voix de radio : une femme qui en a !

FR/ENG REVIEW - SETH - LES BLESSURES DE L'AME XX ANS DE BLASPHEME

Anthropologie, Metal Chinois, Atmosphère dans le Black Metal ? INTERVIEW DE WILLIAM SPOK (SCHOLOMANCE WEBZINE)

FR/ENG INTERVIEW : L'art de la Fugue en mode Black Metal : MOONREICH /The art of the fugue in Black Metal : MOONREICH

Eng/Rev SIGILLUM DIABOLICUM Monotheisme + Ordo Repugnant / Black Metal

FR/ENG EXTREME METAL REVIEWS : LES CROCS DU SCRIBE 32 : AKSAYA/BOVARY/OAK/MADRYAL/MORTUARY/MITHRIDATIC/NUMEN/MAIEUTISTE