INDEPENDANT, FOU ET SANS LIMITES : INTERVIEW DE JEAN-LOUIS COSTES

jean-louis costes artiste fou


PUTAIN DE BORDEL DE MERDE 
VIVE JEAN LOUIS COSTES !!!


Bonjour jean louis. Tu es aujourd'hui un performeur, musicien, écrivain, réalisateur et dessinateur reconnu du milieu artistique français. Peux tu nous parler de tes débuts dans les années 80, quand tu as lâché ton métier d'architecte pour celui de musicien « fou » ?

Quand je travaillais encore dans des agences d’architecture, la musique était juste un hobby. Un peu par hazard, j’ai eu de plus en plus de dates pour mes spectacle et donc suis allé de moins en moins souvent au travail. Et finalement je me suis retrouvé a faire que de la musique.

COSTES SORCIERE

Quelles ont été tes principales influences ?

Tout m’influence. tous les types de musique, et aussi la litterature ou les films ont pu influencer ma musique et mes textes. Ce sont des ambiances, des feelings plus que des styles qui m’influencent.j’ai ainsi été influencé par le free jazz, le punk, la techno, le rap hard-core américain, l’électro, et aussi les musiques africaines et asiatiques entendues lors de mes voyages.



Entre les disques, les films, les livres, tu as déjà lâché une œuvre considérable et importante, aussi bien en quantité qu'en qualité. Quel serait ton conseil pour guider un jeune dans ton œuvre ? Y'a t'il des incontournables ?

Parmi les romans, je conseillerais pour commencer « Guerriers amoureux » car il synthétise un peu tous mes autres romans. Pour les films « I love snuff ». Pour les albums de chansons c’est plus compliqué car il y en a plus d’une centaine !

COSTES GUERRIERS AMOUREUX

As tu ressenti l'influence du mouvement punk ? Si  oui comment ? Qu'en as tu gardé ?

On me dit souvent « punk » mais je n’ai jamais été punk ni membre d’aucun autre mouvement. j’ai toujours été solitaire, asocial et hors des modes - mais j’ai été influencé par le son punk, le coté direct, ramassé, percutant, sans fioritures.




Ton œuvre a souvent été mal comprise, voire pas du tout, t'offrant à l'occasion des démêlés avec la justice. Regrettes tu quelque chose ?

Je regrette de ne pas avoir été une star de variété. De ne pas avoir su produire des albums impeccables au niveau son qui auraient pu rivaliser avec les grosses productions mais avec mon feeling intact.



La mise en scène de ton corps poussée à l'extrême a pu choquer. Quelle est pour toi l'utilité artistique de la provocation ?

Je ne fais pas de provocation; Je suis seul chez moi, je cherche des idées pour des chansons ou des spectacles, et fait ce qui me plait, ce qui me touche, et me parait correct. Apres certaines choses « choquent » certaines personnes. mais enfin, dans un monde aussi brutal et cruel que e notre je crois pas qu’un chansonnette puisse traumatiser. Les soi-disant « choqués » sont des emmerdeurs moralistes et des censeurs.

jean louis costes artiste

Peux tu nous parler de ton dernier roman, "la dernière croisade" et de tes disques les plus récents L'aznavore de l'underground et Robot Bonobo ?

« La dernière croisade » parle d’un mec qui a perdu sa fille dans un attentat et veut la venger. Et finalement il se retrouve pris dans un engrenage de violences bien pires que ce qu’il avait en tête au depart, et ne contrôle plus rien du tout.

COSTES LA DERNIERE CROISADE

Tu as aujourd'hui 64 ans. Quel regard rétrospectif portes tu sur ton travail ? Quelles sont les prochaines étapes ?

Quand j’écoute des vieux trucs de moi que j’avais oublié je suis surpris par l’extreme inventivité de mes premières musiques et textes. Mais je ne peux pas avoir un regard extérieur sur moi-même. C’est a d’autres que moi de dire ce que mon oeuvre apporte ou pas.
Ma prochaine étape : je suis en train de finir un nouveau roman qui sortira en octobre  2019 et sera bien distribué par une bonne maison d’édition.

Les artistes et performers que tu admires le plus ?

Euh… je ne sors jamais, suis totalement enfermé en moi-même. Ce qui m’influence le plus c’est juste les embrouilles de ma vie privée et les horreurs dans les médias. Ça m’influence mille fois plus que des « artistes » que je trouve pour la plupart insipides et putes.

Au fond, l'art ne sert à rien, est-ce son utilité ?

L’art a certainement une utilité. quand j’étais adolescent, des veuves fortes m’ont aidé a vivre et causé de belle émotions inoubliables. Maintenant c’est sûr que que ce n’est pas indispensable comme la bouffe, l’air et l’eau !



Qui est le vrai jean-louis Costes ?

Glups ???? en tout cas pas dans ma vie quotidienne le forcené de mes oeuvres. Je fabrique des trucs « fous » un peu comme un fonctionnaire ! Je me lève tôt, bosse toute la journée, et recommence le lendemain, … jusqu’a la mort

COSTES ET SUCKDOG



En guise de conclusion provisoire ?

Il faut que j’arrête cette interview car je dois aller nourrir les poules !

Jean Louis Costes artiste

LE SITE DE JEAN LOUIS COSTES 



eretic-art


Robot Bonobo - CDr 2019

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

Du Porno, du Grind et de la déconne ? Interview de GRONIBARD !!!

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

Du Porno, du Grind et de la déconne ? Interview de GRONIBARD !!!

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)

INTERVIEW AVEC VINDSVAL (BLUT AUS NORD, YERUSELEM)

Interview with Extreme Noise Terror, kings of Crust / Interview avec Extreme Noise Terror, rois du Crust !

Black Metal ist Krieg : NARGAROTH on interview ! (ENGLISH WITH LINK TO FRENCH VERSION)

RAW BLACK METAL BAND FROM BRAZIL : INTERVIEW WITH ECHOES (IN ENGLISH)

FATHERS OF GRIND ! INTERVIEW WITH NAPALM DEATH (Mark "Barney" Greenway)