Black Metal Meets Punk/HxCx/Crust ! Interview avec Nuisible

Nuisible est un groupe réellement hallucinant. Leur Black/Punk est d'une violence sincère et rare, et d'une noirceur authentique. Entretien avec Alex et Julien, meneurs du combo, où l'on cause Punk, Black Metal, époque, politique et plein d'autres choses encore !


nuisible punk black metal

Nuisible est né en 2014 après que vous (Alex et Julien) ayez quitté votre groupe précédent, As We Bleed qui pratiquait un mélange de Death et de Hardcore...Comment est né Nuisible ?


Alex :Nuisible est né un peu plus d'un an après la fin d'AWB qui venait d'occuper presque 15 ans de nos vies.L'idée était de mélanger tout ce qu'on aime,du hardcore aux différents styles de black,du death au punk en passant par le thrash,et tant d'autres influences.Quand Jul est venu me voir avec ces riffs,j'ai du dire « go !! » au bout de 15 secondes hehe. Le but avoué était de faire uniquement du son,pas de scène.

Julien : Je venais de passer un an sans faire aucune musique, sans jouer dans aucun groupe et ça m’a fait un bien fou, permis de retrouver l’envie tout simplement donc le truc au départ c’était vraiment de se faire plaisir, sans aucune pression. Et puis aussi de revenir à nos sources, à ce qui nous a réellement influencé quand on était ado et avide de musique, pas forcément de s’inscrire dans une mouvance actuelle, à laquelle on appartient par la force des choses mais dans laquelle on ne se retrouve pas forcement. Donc on est revenu à nos premiers frissons, soit au début des 90s, et on a pioché dedans pour essayer d’en ressortir une mixture cohérente.


nuisible hellfest 2019


En 2015 vous sortez votre première démo deux titres dans laquelle vous donnez naissance à votre style, hybride de Black Metal, de Death Metal et de Crust. Vous avez quelques souvenirs de cette époque ?

Alex :Les retours furent bons,ce qui nous a régénéré on va dire.

Julien : On ajoute aussi à tout ça pas mal de hxc 90s, particulièrement du H8000, du edge metal et quelques plans un peu plus beatdown sale, façon Xibalba. Bref c’était une très bonne période car assez insouciante. On a fait les choses bien, mais sans pression, et au final ça a pris comme ça, avec de bons retours sur la demo puis des demandes de live etc.

En 2016 va venir le premier EP, inter feces et urinam nascimur, ce qui signifie a peu de choses prés « Nous sommes nés entre les matières fécales et de l'urine ». Belle entrée en matière ! Cet EP fort réussi donne a entendre une parfaite hybridation de Crust/core et de Black/death, ça envoie et c'est très sombre ! Souvenirs, anecdotes ?

Alex:La chose la plus important à mes yeux est que nous sommes devenus un « vrai » groupe puisque les deux Damien nous ont rejoins. Puis les premiers concerts,la signature chez Deadlight,et beaucoup de concerts,tous plus épiques les uns que les autres.

Julien : En effet, l’évolution du projet studio vers un vrai groupe est l’étape la plus marquante de cette période. A la base on voulait ce projet ainsi, à la Darkthrone, pour pouvoir faire les choses à notre rythme, sans impératif, sans deadline, sans contrainte, pas de répète toutes les semaines etc. Mais il est vrai que les très bons retours sur la demo et le clip, les premières rapides demandes pour du live, et surtout l’intérêt que des gens ont manifestés pour rejoindre le groupe nous ont vite obligé à reconsidérer les choses. Ça nous a un peu bousculé mais avec plaisir et consentement. Ensuite ça s’est fait très naturellement avec Damish et Furet, pour pleins de raisons ; l’envie évidemment mais aussi la disponibilité, le matériel spécifique (guitare 8 cordes), l’expérience mais surtout et avant tout l’amitié, ancienne ou naissante et une vision commune sur la manière de vivre les choses. Il était d’abord uniquement question de live mais ces liens entre nous et tout le temps passé ensemble en répètes, en concerts, after mongols, sur la route etc ont vite forgés quelque chose de plus fort. Les gars ont peu à peu pris leur place et assumé leurs rôles et nous sommes devenus une bête à quatre têtes. C’est un parcours atypique qui apporte un vrai plus au groupe je pense.
Sinon, comme souvenirs, l’enregistrement à la cool dans mon garage, entre potes.
Un premier vrai label pour nous après tant de temps à jouer. Et ouais une période assez débridée en effet avec tout ce qu’il faut, des excès, des fractures etc comme au Unity hxc fest à Nantes en 2016 où je me suis fait pété le pouce net et j’ai réduit la fracture moi même pensant qu’il était juste déboîté. J’ai fini la soirée avec juste quelques glaçons dessus. Je me dis que j’ai tenu juste parce que j’étais sous ***** (ceci n’engage que moi). On avait trois ou quatre dates à assurer derrière donc un pote nous a dépanné à la gratte à l’arrache. Ça résume bien l’ambiance de l’époque je trouve.


nuisible black punk hc

Comment vous situez vous musicalement ? Vous sentez vous plus proche du Punk ou du Metal ?

Alex : Du punk je pense, pour le coté « immédiat » de notre musique,et de notre façon d'être sur scène.

Julien : Oui, même si on a une culture de base plutôt metal, on évolue depuis le début en majorité dans la scène hxc/Punk.



Et philosophiquement parlant ?

Julien : Pareil, plutôt punk. De par les thématiques abordées et notre manière de faire. On vient du D.I.Y, on a appris à tout faire tout seul, on a appris de nos erreurs, on a un réseau qui fonctionne essentiellement par amitié ou avec des gens qu’on respecte du moins. Sans être un groupe politisé, je pense que tes choix, tes actions, définissent une forme de politique par essence. Donc oui plus proche du punk/hxc par son coté social, réel, débrouillard que du metal qui est souvent plus pro et avec des thèmes plus éloignés de la réalité.

Alex : Punk.Essayer de rester intègre.Ne jamais renier quelque chose ou quelqu'un pour réussir,que ce soit musicalement ou socialement parlant...

Je pense souvent à un groupe que j'adore quand je vous entends, Iskra. Est ce dû au hasard ?

Alex:Totalement pour ma part  !! En toute honnêteté,je ne connais que quelques morceaux du combo.Mais je vais approfondir le sujet du coup haha

Julien : Complètement, je ne connais pas ce groupe.

2018 voit la sortie de l'album Slaves & Snakes (que j'ai chroniqué dans mon blog). Un condensé de violence musicale ! Qu'est ce qui vous met autant en colère ?

Alex : Notre quotidien.Alors nous ne sommes pas malheureux hein, mais tout ce qui nous entoure nous inspire.L'asservissement par le travail (perso,je n'arrive plus à enfiler le costume du bon employé tous les jours…), la politique, les coups de vices, le milieu de la musique qui est je pense un des plus beaux paniers de crabes qui soit...Pour revenir à l'album,tu n'as pas idée comme il a été composé dans l'urgence.On se retrouvait après nos journées de taf pour composer,complètement claquez mais ça nous faisait avancer,et ça nous aidait à tenir le coup moralement.

Julien : Difficile à dire. Bien sur il suffit de regarder un peu autour de nous mais il y a autre chose je pense, plus viscérale, on est comme ça, écorchés vifs.On est intéressés et sensibles donc ça ressort comme ça, c’est pas calculé. Après c’est aussi un condensé d’une époque d’où le fait qu’il sonne assez compact comme ça, mais le prochain pourrait être différent, pas forcément moins violent mais moins frontal peut être. Les thèmes de la dépression, des addictions, de la perte d’êtres chers sont aussi abordés car ce sont simplement des choses qui nous touchent et font partie de notre vie.


nuisible HC CRUST BLACK

Cette interview sera reproduite dans un livre que j'écris sur le Black Metal et ses sous-courants. Pour vous que représentent les sous-courants suivants :

1)  Blackened Crust     Alex:mélange parfait :)
                                  Jul : Un mélange assez naturel en fait, malheureusement une scène bien saturée, surtout par des mecs qui ont découvert le BM il y a deux ans.

2)  BlackGaze              Alex:non
                                   Jul : Une niche dans une niche. Trop restrictif et édulcoré. Le BM se vide de son essence misanthrope.

3)  Post-Black              Alex:ça dépend
                                  Jul : Là par contre le thème est large, ça peut ratisser loin. Donc des choses me plaisent, d’autres non. Mais ça a le mérite de repousser les limites de cette musique, de casser le dogme initial tout en en gardant l’essence.

4) DSBM                     Alex :OUI
                               Jul : Très restrictif aussi. Mais les premiers Shining, Lifelover, ou Suicidal madness plus proche de chez nous oui. Mais il faut avouer qu’on est pas des experts dans ce genre.

5) NSBM                     Alex :NON
                               Jul : Est ce réellement une scène ou un sous-genre ? Musicalement ça ne veut rien dire, ça regroupe plutôt des mecs qui pensent la même chose. L’éternel débat doit on séparer l’artiste de l’homme ? Mais de là à se proclamer carrément nazi ca sent un peu la connerie quand même. Pourquoi pas simplement misanthrope, asocial et nihiliste ? Sûrement une belle bande de golmons donc je ne peux pas te dire ce que j’en pense musicalement.

6) War Metal               Alex:OUI
                               Jul : Je ne vois pas ce que c’est.

Quelle est la suite pour Nuisible ? Travaillez vous sur quelque chose ?

Alex:On travaille sur un projet spécial actuellement^^

Julien : Oui, une collaboration en quelque sorte mais pas au sens où on l’entend habituellement. En tout cas un beau projet qui nous motive et qui devrait nous permettre de nous transcender en tant que groupe.

Que vous inspirent les « batailles » politiques actuelles dans la scène Black Metal entre des antifas remontés comme des ressorts  et des blackeux de plus en plus réacs ?

Alex: Ceci n'engage que moi,mais j'adhère plus aux textes qui parlent du quotidien,de la souffrance humaine,animale etc qu'aux textes traitant de la politique avec un grand P.Bien sur,je n'adhère pas aux idéaux puants.

Julien : On vit une période confuse et les gens ont tendance à se retrancher derrière leurs idées ou à se regrouper en communautés, ce qui crée beaucoup de tension. Ce qui se passe dans la société se retrouve à micro échelle dans le black. Je trouve ça dommage qu’on perde en dialogue, en échange. Chacun dans son camp se fait le censeur de l’autre tout en se proclamant chantre de la liberté. Ça m’inspire donc du ridicule et de l’ennui.

Damien : il faut justement redéfinir c’est qu’est la notion de la politique au delà de la base partisane à telles ou telles idées. Les textes abordant l’anxiété sociale, le spectre de la domination quelle qu’elle soit, le rapport à ce que nous entendons et définissons comme souffrance actuelle qu’elle soit humaine ou non humaine, le thème de l’urgence écologique … Ce sont des textes politiques donc Nuisible est par essence un groupe politique et bien sur nos lyrics ne vont pas dans le sens de certains réacs fachos blackeux (heureusement non représentatif de toute la scène). Ça ne ferait pas de mal de tirer ce courant musical vers le haut avec des idées progressistes plutôt que de rester dans cette imagerie vieillissante de fignolage grotesque. Quitte à dire que ce style est punk par essence autant le vivre



Espace libre anarchiste : dites ce que vous voulez !

Alex:Merci à toi de nous avoir contacté.
Il y a tellement à dire sur le black.Cette musique est tellement inspirante.Certes il faut faire gaffe à ce qu'on écoute,mais bordel ce style véhicule tellement d'émotions...J'écoute un très grand nombre de styles musicaux,mais quand les idées noires sont là…

Julien : Profitez d’internet pour découvrir mais continuez de soutenir, achetez du physique, allez voir des concerts. Ne consommez pas la musique comme du McDo, il y a de l’émotion derrière.


Merci Nuisible


Les plus lus / the most read

FR/ENG INTERVIEW : ALICIA FIORUCCI : punk rockeuse, Journaliste, égérie, voix de radio : une femme qui en a !

Opus Luciferi in Concilium : Interview des légendaires BLESSED IN SIN

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

(Fr/Eng) Un Sacrifice Expiatoire pour le Black Metal : Interview avec Sühnopfer

FR/ENG INTERVIEW : L'art de la Fugue en mode Black Metal : MOONREICH /The art of the fugue in Black Metal : MOONREICH

Violence et raffinement : interview avec Plebeian Grandstand

Anthropologie, Metal Chinois, Atmosphère dans le Black Metal ? INTERVIEW DE WILLIAM SPOK (SCHOLOMANCE WEBZINE)

FR/ENG EXTREME METAL REVIEWS : LES CROCS DU SCRIBE 32 : AKSAYA/BOVARY/OAK/MADRYAL/MORTUARY/MITHRIDATIC/NUMEN/MAIEUTISTE

Eng/Rev SIGILLUM DIABOLICUM Monotheisme + Ordo Repugnant / Black Metal

FR/ENG Underground Black Metal Forever : Interview avec Totale Angoisse