CA VA CHIER DES GLAIRES !!! INTERVIEW AVEC DEFECAL OF GERBE (GOREGRIND/BRUTAL DEATH DE FRANCE)



Quand ils 'agit de faire dans le Goregrind débilos et farouchement comique, comment faire mieux que nos déglingos de Gronibard ? Comment exister dans l'ombre d'une bande de zozos aussi barrés du bulbe ? Defecal Of Gerbe, dans toute la poésie que leur nom suggère, ont un élément de réponse : plutôt que de marcher sur les plate-bandes de leurs glorieux aînés, ces messieurs qui font caca du vomis nous proposent une Goregrind moderne, dans lequel les influences Brutal Death ne manquent pas. Leur concept peut sembler d'abord "fun" mais ça joue a mort ! De plus, avec le soutien de leur label Xenokorp, le groupe a sorti un objet sublime avec ce digipack regroupant rien de moins que l'entière discographie du groupe depuis leurs débuts. Un achat INDISPENSABLE pour tout fan de Goregrind ! Parole aux artistes !





Salut à vous les DOG ! Pouvez-vous nous raconter un peu l’histoire du groupe ? D’où viennent les divers membres ? (sans jeux de mots () Qui sont les groupes qui vont ont influencés à vos débuts ?

Dave: Salut Pierre, merci pour cette interview.

Le groupe a été formé en 2005 par Poussin, qui était bassiste/chanteur de notre autre groupe Savage Annihilation, suivi par ses 2 potes d'enfance Nico et Aurel, de gros fans de grind qui voulaient s'éclater et Hervé, qui jouait avec Pachyderme, un groupe de death metal de l'Yonne.
Ils ne trouvaient pas de bassiste et de guitariste pour joué du grindcore, on est dans une région assez pauvre en musicien de metal et le grind n est vraiment pas rependu dans le Loiret et l'Yonne, Poussin est donc venu nous proposé a Mike et moi de rejoindre le groupe en 2006.
Au départ, c'était juste pour dépanner,  le temps qu'ils trouvent des mecs dans leur délire mais au final je crois que c'était nous, on est jamais reparti haha
Il y a eu beaucoup de groupes et de styles différents qui nous ont influencé et nous influence toujours, il y en a un qui voulait faire du Napalm Death, 2 qui voulaient entendre disco brutal, 1 autre qui du moment que la batterie fait "tupatupa" pour faire "grrrrgrrr" ça lui convenait et les 2 derniers, Mike et moi, qui arrivent sans idées précise de ce qu'ils foutent là ni de ce que les autres veulent vraiment entendre et jouer, étant donné que c'était leur groupe mais la volonté de faire du grind était là et y sera toujours.
Tout ce dont je me souviens c'est que ça a marché d'entrée, on a composé 2 titres dès la première répète, donc on a continué.
Hervé: Pour ma part les groupes qui mon influencé c'est les groupes de death en premier, Morbid Angel, Incantation, Immolation... puis Dying Fetus ou Cryptopsy pour la transition vers le grind, ensuite Extreme Noise Terror, Gronibard, Necrophiliacs, Ahumado Granujo, ...



Vous existez depuis 2005 et aviez déjà sorti une démo, deux splits et un compilation, qu’est ce qui a fait que vous attendiez douze ans pour nous sortir un premier album ?

Dave: pas mal de facteurs sont entrés en ligne de compte, déjà nos vies personnelles, pour ma part ça a été un peu le merdier et mon frère a eu son lot aussi. On est aussi loin de chez Hervé (1h20 de route) qui est devenu papa, donc pas évident avec le temps de se voir autant qu'on le voudrait. Savage Annihilation nous a prit énormément de temps, entre l'album, les concerts et tournées de ces 3 dernières années, les weekends étaient pris et l'enregistrement de Mothershit a été long, on avait choisi une façon de l'enregistrer et on voulait s'y tenir, du coup ça retarde tout en années malheureusement mais il est là maintenant grâce à Nico et Xenokorp et on est très contents.

Venons-en au Grindcore : ce livre ne parle QUE de ça ! (cette interview sera reproduite dans le livre "Scum : une histoire du Grindcore" que je suis en train d'écrire NdS) Qu’est ce que c’est le Grind pour vous ? et le Goregrind ?

Dave: Je ne sais pas si je suis le mieux placé pour t'en parler mais ce que j'en pense, c'est que malgré l'imagerie funny/gore/hardcore que tu peux voir, on est totalement conscient de ce qu'il se passe dans le monde et la folie qui s'y exprime, et le grind dans toutes sa globalité c'est renvoyer cette folie dans la gueule de tout le monde et c'est marrant de voir des gens te parler de choses horribles, comme si ils voulaient te réveiller et quand tu leur exprime ton dégoût pour ces choses horribles en musique, certains n'essayent même pas de l'écouter.
Si il y a des animaux morts sur certaines pochettes, c'est pour montrer la folie de l'industrie alimentaire, la vérité peut choquer mais pourquoi mentir, surtout si ça te fout les boules.
Enfin voilà, le grindcore c'est ce que la majorité ne veut pas voir ni entendre de ce monde craché en plein dans leur gueule.

Hervé: Le grindcore pour moi c'est très simple c'est le rock n roll de notre époque, tout comme Elvis dans les années 50, les Who dans les années 60, Led Zeppelin pour les 70'.
On remarque que ça vient toujours d’Angleterre. Le goregrind c'est la même chose poussé à l’extrême.


Votre premier album, Mothershit, vient de sortir chez Xenokorp dans une version Digipack grand luxe contenant deux cds et un « artwork » des plus réjouissants. Qui a eu l’idée de la parodie de Led Zeppelin pour la pochette ? (c’est la pochette du siècle !)


Dave: Oui, il contient l'album Mothershit avec 17 titres et un cd bonus avec notre mini cd "Discolacauste", les 6 titres du split " Grind your life", 2 reprises et un titre paru sur des compil'.
Il y a toute notre discographie dans ce superbe digipack avec un livret 16 pages, grand luxe c'est carrément le mot.
On était déjà super heureux qu'il sorte, mais dans une édition comme ça, c'est carrément noël et merci à Nico et Xeno Korp d'être passé par là avec son traîneau spatial!
hahaha bah merci, c'est Mike qui avait l'idée dans la tête depuis un moment, quand il nous l'a montré, on a adoré direct! Hervé est un grand fan de Led Zeppelin et Mike s'est inspiré de ça.

xenokorp death metal label france


Niveau musical et conceptuel on pense forcément à Gronibard. Que représentent-ils pour vous ?


Dave: Bah, c'est le groupe qui a inspiré le nom de Defecal Of Gerbe, musicalement aussi, on se connait un peu et ça les a bien fait marrer, ça devait faire un moment qu'ils n'étaient pas tombés sur un truc aussi con haha.
Hervé: Gronibard c'est pour moi ceux qui mon éveillé au fait que c'était aussi très drôle de faire du métal extrême. Ils ont révélé ma personnalité en la matière, en suite en creusant j'ai pu construire ma propre personnalité. On peut dire qu'ils ont été ma porte d'entrée.


Qui fait quoi dans le groupe ?

Dave: On fait un peu tout, Mike s'est surtout les artworks, le booking aussi, après pour la composition, on s'y met tous selon les idées et les titres aussi

Hervé: La plupart du temps je dirais que ça marche comme ça: Dave apporte des riffs, moi j'essaie de trouver des cohérences pour qu'ils prennent un sens, et Mike gère tout ce qui est promo concert,...aussi je pense qu'il valide ce qu'on a bricolé avec Dave.

Vous avez des sonorités relativement « modernes » pour un groupe de Grind, avec des passages limite « slam », vous écoutez ce genre de trucs ? Je pense notamment à un groupe que j’ai interviewé récemment, les luxembourgeois de Mike Litoris Complot (le meilleur nom de groupe de la décennie !). Vous les connaissez ? Ils mélangent Grind et Slamming Death…


Dave: Alors personnellement, je ne suis pas fan de la nouvelle scène slam mais j'adore les groupes de brutal death qui ont amener a ce style comme Devourment, Digested Flesh, Dying Fetus, Lust of Decay, Corpse Carving, Mortician, Carnivore Diprosopus et beaucoup de groupes de cette époque et j'écoute pas mal de Hardcore, d'où cette touche slamming je pense.
Non pas du tout mais le nom déglingue!
Hervé: Oui j'en ai écouté beaucoup pendant un moment mais on se lasse vite c'est comme le reggae, le mieux c'est de trouver un compromis pour ne pas abuser des passages "slam". Le meilleur exemple est pour moi Destroy The Opposition de Dying Fetus, c'est un album ultime qui doit faire partie de votre collection.


D’où vient cette tendance française à faire du Grind « rigolo » ? On en trouve aussi à l’étranger mais on dirait que chez nous c’est une spécialité, non ?
Dave: Ouais c'est vrai, le comique est en France depuis de nombreuses décennies entre les films de Bourvil/De Funes, la troupe du Splendid, Coluche et les nombreux comiques qu'on peut voir tout le temps, on aime ça se marrer, je ne sais pas pourquoi mais on aime ça.
Et je pense que certains groupes ont fait marrer des mecs qui les ont parodiés, quand j'ai écouté Anal Cunt ça m'a fait marré, ça doit pas être plus con que ça hahah


Hervé: je pense que c'est propre à notre culture je ne sais pas d’où ça vient mais des films comme la soupe aux choux ou la cité de la peur proviennent du même endroit.

Question sérieuse : Abbath aime t’il vraiment les Friskies ?

Dave: Si il s'alimente comme le chat de Mike, je pense que ouais.
J'ai vu qu'ils allaient sortir une édition spécial Sons of Northern Croquettes, aux saumon......

Hervé: Bien-sur, il a même été jusqu'à plagier le maquillage du chat de Mike. Je crois aussi qu'il chie dans une caisse et qu'il a une préférence pour la litière agglomérante.




Le côté « Brutal Death » de votre son vous vient d’où ? Des groupes dans ce créneau que vous appréciez particulièrement ?

Dave: Ouais comme je le disais plus haut, je suis fan de brutal death ainsi que Mike et Hervé, donc ça ressort beaucoup dans nos riffs, des groupes comme Brodequin ont énormément tourné sur nos platines.
Et d'avoir un groupe de brutal death a côté, ça joue je pense, comme j'utilise le même matos et accordage dans Savage Annihilation et DxOxG, ça ne doit être étranger à l'affaire, mmmmhhhvoyez?


Ca joue vraiment bien sur l’album. N’avez-vous pas parfois la frustration de n’être vus que comme un groupe de Goregrind/Death marrant et que l’on passe à côté de votre musicalité ?

Dave: ha merci, on a vraiment bossé dur sur notre jeu ces dernières années, content que ça s'entende.
Non, après on l'a choisi ce côté marrant, on ne peut pas se plaindre que certains ne cherchent pas plus loin.
Ceux qui l'entendent, tant mieux c'est qu'ils ont bien écouté et ça nous fait plaisir, sinon ce n'est pas grave.
La partie de travailler son jeu n'est pas obligatoire, c'est très personnelle, personne ne nous oblige, il y a des musiciens qui ne travaille jamais leur instruments ni leur jeu et ça claque quand même.
Pour ma part, je suis fan de heavy metal et de guitar heroes, donc je passe pas mal de temps sur ma gratte a bosser des techniques de Marty Friedman, des trucs de shredder, j'adore! Mais c'est personnelle, tu n'es pas obligé d'être Eddie Van Halen pour faire de la musique qui défonce et pleins de groupes l'ont prouver ces quarantes dernières années.

Hervé: C'est vrai qu'on s'est pris la tête pour notre album, peut être trop. En tout cas pas de frustration car quand on fait un bon live, les gens qui ne comprennent pas cette musique sont en général très surpris, en fait ils n'entendaient pas.
Le grind fait partie des musiques qui se vivent en live. Je rajoute aussi que le jour ou le grind passe sur tf1 par exemple, j’arrête d'en jouer car ça doit rester revendicatif et dérangeant.( poil au gland)


A la base, plutôt Punk ou Metal ?

Dave: Au tout début quand j'avais 7/8 ans (années 92/93) c'était Pink Floyd, The Offspring, Sex Pistols, The Exploited, Nirvana et je commençais a découvrir AC/DC, Deep Purple, Metallica.
Donc à la base, Punk, j'ai vite dévié sur le Metal mais le Punk reste ma base, pour sûr. Et Pink Floyd restera toujours mon groupe préféré.

Et pour Mike, c'est Metal, il n'y a qu'a l'âge de 8/9 ans qu'il a apprécié le Metal avec Iron Maiden, A Real Live One, qui est naze en fait comme Live de Maiden, c'est pas leur meilleur avec le temps mais c'est comme ça qu'on a découvert.
Back to the future, c'est des putains de souvenirs. 

Hervé: Plutôt rock n roll. De toute façon le punk et le métal sont du rock n roll.


Si D.O.G était une couleur, serait-ce le marron ?


Dave: Non plutôt rose, avec un peu de marron mais surtout rose! Bien flashy le rose.

Hervé: Plutôt rose. Un rose bien gay.


DEFECAL OF GERBE GOREGRIND FRANCE


Qu’est ce qui a poussé les jeunes musiciens que vous étiez dans ce « trip » musical ?



Dave: AC/DC Live at Donnington en vidéo, j'avais 11 ans.
Quand j'ai vu arriver Angus jouer ces magnifique notes de l'intro de Thunderstruck a une main, j'ai dis "je veux une guitare". Je connaissais AC/DC mais que sur cassettes audio qu'on me copiait, c'était la première fois que je voyais ce qu'était vraiment un groupe sur scène, je n'avais jamais vu ça de ma vie, ça m'a mit une claque.
Pour Mike, c'est quand il a touché une batterie pour la première fois, il jouait de la guitare à la base mais ça ne le passionnait pas tant que ça mais le jour où il est passé derrière une batterie, il ne l'a plus lâché et en joue toujours dans nos autres groupes. Il s'est mit à la basse spécialement pour jouer avec Defecal, il y est plus à l'aise qu'a la guitare et s'éclate bien, ça le change de la batterie.


Hervé: L'esprit rock n roll. (je sais ça revient souvent mais c'est ça le rock.)


Votre TOP 15 de vos albums préférés de tous les temps dans tous les styles ? (vous pouvez répondre en groupe ou séparément ou un seul répond, c’est comme vous voulez)



Dave: whooaaa, trop dur comme question, il y en a tellement..........


-AD/DC: Live At Donnington

-Pink Floyd: Atom Heart Mother

-Morbid Angel: Formulas Fatal To The Flesh

-Morbid Angel: Heretic

-Happy Face: Le Tigre

-Metallica: Master Of Puppets

-Megadeth: Rust in Peace

-Deep Purple: In Rock

-Sepultura: Beneath The Remains

-Sepultura: Arise

-Biohazard: State Of The World Address

-Iron Maiden: Powerslave

-Iron Maiden: Seventh Son of a Seventh Son

-Jamiroquaï: Emergency On The Planet Earth

-Last days of Humanity: Hymns of Indigestible Suppuration

Il y a tellement plus mais on aurait pas assez de place haha.



Hervé: Alors....

-Led Zeppelin 2 et 4

-Black Sabbath: Master Of Reality

-King Crimson: In The Court Of The Crimson King

-Magma: Attahk

-The Doors: L A Woman

-Scat Opera: Four Gone Confusion

-Ten Years After: Ssssh

-Le premier Rage Against The Machine

-Metallica: kill 'em All

-Morbid Angel: Covenant

-Morbid Angel: Formulas Fatal To The Flesh

-Morbid Angel: Domination

-Dying Fetus: Destroy The Opposition

-Status Quo: Pile Driver


Des projets pour la suite ?


Dave: Oui toujours, on a quelques dates prévu qui devraient être annoncé très bientôt et on est sur de nouveaux morceaux, la suite au prochain épisode comme on dit.

Hervé: Un deuxième album et des clips.



 Page blanche : que voulez-vous dire à nos lecteurs ?



Hervé: Le dormeur doit se réveiller.

Dave: Vous n'avez rien d'autres à foutre que de lire la vie pleine de trou d'un mec qui gerbe dans un micro??!!?!
Non, merci à toi pour cette interview ainsi qu'a tous ceux qui nous suivent depuis plus ou moins longtemps, on se retrouvre sur scène en quête de tupatu disco touffe genre au bal masqué oé oé avec Patrick Juvette en spécial gay sur le dance gore pailleté de machiasse bien grasse des Gypsy gouines olé olé!


A la prochaine!!!



XENORKORP


DEFECAL OF GERBE SUR FACEBOOK 


DEFECAL OF GERBE SUR BANDCAMP















Les plus lus / the most read

FR/ENG INTERVIEW : ALICIA FIORUCCI : punk rockeuse, Journaliste, égérie, voix de radio : une femme qui en a !

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

[ENG/FRENCH METAL REVIEWS] LES CROCS DU SCRIBE N°28 : BLUT AUS NORD/INFAMY/SOUPIR ASTRAL/WORHS/FROM THE VASTLAND/ + SPECIAL DUNGEON SYNTH WITH : BALROG/ELFFOR/NEIGE ET NOIRCEUR+WERWOLFSBLUT SPLIT/ELIXIR/ARSULE

Français/English INTERVIEW CULTE : SANGDRAGON-AKHENATON-DAEMONIUM : LA TRILOGIE INFERNALE 16/10/2019

INTERVIEW AVEC VINDSVAL (BLUT AUS NORD, YERUSELEM)

[FR/ENG UNDERGROUND BLACK METAL/PUNK REVIEWS ]LES CROCS DU SCRIBE N°31 : SPECIAL MALTKROSS LABEL/MALTKROSS LABEL SPECIAL ISSUE

[ENG/FR] DEVIANT BLACK METAL OR POST-BLACK METAL ? interview with White Ward, from Ukraine

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)

Français/English Interview : Sentier des Morts (Black Metal)

FR/ENG BLACK METAL UNDERGROUND REVIEWS : LES CROCS DU SCRIBE N°30 + HORS SERIE SPECIAL THE RITUAL PRODUCTIONS PART II : /UNOLYATH/BLACK SEPTEMBER-RAVENLORD DARKSTORM/THE PARENTS OF OUDE PEKALA/GOLIARD/DARKSTORM/BURIAL MIST