BLACK SYNTH RAVE ? INTERVIEW AVEC MCCLANE ! GRINDCORE TECHNO PUNK BLACK METAL SYNTH !


MC CLANE BLACK SYNTH RAVE

mc clane black synth rave


Salut McClane et merci de répondre à mes questions ! Tout d'abord peux tu présenter ton projet à nos lecteurs ?

Yo Pierre, McClane c’est de la musique électronique composée par la partie la plus sombre et auto-destructice de ma personne. Niveau étiquette ou genre musical, j’ai créé le terme « Black Synth Rave » histoire de… Je ne sais pas trop ce que c’est de toute façon. Des riffs Metal joués par le biais d’arpégiateurs mixés dans une sonorité Rave, des lames de rasoir dans une Mixtape hyper brute. Trop Electro pour le métallique et trop Metal pour l’électronique, je continue d’être un virus entre ces scènes. Une chose est sure, c’est un état d’esprit avant d’être de la musique donc hors de question d’être un « For Fans of ». Je veux créer une expérience dérangeante. Une nécessité pour moi, de partager ma bande originale du goût de sang et de rouille dans la gorge en permanence.

Pourquoi ce nom « McClane » c'est une référence cinématographique ?

Pas plus que ça… ça ne peut être un hommage parce qu’il est keuf, 1312 United. En fait, ça remonte à l’époque de mes DJset techno, il y a une dizaine d’années. Il me fallait un blaze pour une date. Le côté totalement à l’arrache et bas du front me plaisait. J’ai gardé ce nom depuis et pour être honnête, je ne pensais pas aller jusque là.

Tu produis un mélange étonnant de techno, black metal, Grindcore dans un esprit punk. Comment t'es venue cette inspiration ?

Il y a toujours eu cette dualité musicale entre metal extrême et techno. Ce sont des sonorités, des tempos, des fréquences relativement proches à mes yeux. Egalement le son de la production, j’aime le coté sec et froid du son qui saigne. Ce que l’on retrouve principalement dans le Grind/Crust et le Black Metal. Avec McClane, jamais je ne ferais de l’électronique avec un son propre de type mainstream. Ce n’est pas mon but, ni ma vision du projet, comme tu le dis, il y a un esprit punk. Je continue à faire ce que je veux en DIY le tout en continuant de faire des doigts aux personnes qui me disent « tu devrais faire ça à la un tel ou un tel» et surtout à ceux qui me suivent de trop près.
Il y a quelques années j’enregistrais des mixtapes appelées « Manure ». (Voici une des rares mixtapes encore disponible sur Mixcloud : https://www.mixcloud.com/jonathanmcclane/mc-clane-manure-ii/ )
Le but pour moi était de proposer un voyage à travers un mix mélangeant mes écoutes du moment sur une plateforme de stream (pour une moyenne de 15 personnes par soirs et des problèmes techniques). Ma musique est la suite logique de tout ça.

MC CLANE BLACK SYNTH RAVE


Tes principales influences ?


Ma collection de disques, la sincérité et l’intégrité.


Ton premier méfait est sorti en 2018 sous le nom Pas De Veine. Les sonorités techno Hardcore se heurtent à d'autres plus industrielles et plus sombres. Peux tu nous dire ce que tu souhaitais faire avec ce premier EP ?

Sur ma démo La Fête Triste, il y a 4 morceaux très différents les uns des autres. Les premiers retours ont été très utiles car j’ai choisi de prendre le chemin de tout ce que n’aimaient pas mes potes.
Et ce, à chaque sorties jusqu’à maintenant. Faire l’inverse, retourner les choses c’est aussi un but de McClane.
Donc Pas De Veine, suit le même schéma, m’axer sur ce qui dérange, en essayant d’être le plus cohérent possible. Ces trois premières sorties m’ont aidé à poser un certain décor et dessiner mon univers. Je veux que dès la première seconde que tu saches que c’est ma musique et que tu es chez moi.

Ensuite est venu The Cavern Of Noise. Toujours plus sombre, tu arrives à faire danser les black métalleux avec ça, non ? Tu te sens rattaché au courant Synthwave ?

« Qu’ils dansent pourvu qu’ils me craignent ! »
Je pense que si j’étais rattaché à un courant en particulier, ça serait game over pour moi. Ma démarche est de sortir les gens de leur zone de confort et de proposer un mélange d’influences, j’espère donc qu’il y a des blackeux, des gothiques, des voyous… qui dansent et surtout qui comprennent le tout !
Pour la Synthwave, comme je l’ai expliqué auparavant : j’ai de plus en plus l’impression que ça devient un fourre tout en ce qui concerne les musiques electroniques. C’est pour ça que je me suis retrouvé là.
Après la sortie de Pas De Veine, quelques protagonistes m’ont approché pour des dates etc. Absolument pas familier au mouvement, j’ai écouté ce que proposaient ces labels et organisations de soirées et non ce n’est pas du tout pour moi. Je préfère laisser la place à une personne qui rêve d’être dans un Human Centipede sonore ahahahah.
Justement, The Cavern Of Noise, est volontairement plus sombre et encore plus connoté talmé pour m’éloigner de tout ça… mais certains insistaient. Grâce à TAMERLAPÜTH je pense que c’est réussi, j’ai eu le droit à des censures et pas mal d’insultes suite à mon mailing promo. Ça me plaît, ça prouve que tout fonctionne comme prévu.

TAMERLAPÜTH, candidat sérieux au meilleur nom de disque de tous les temps, est ta dernière sortie. La formule reste la même mais tu as fait mûrir ta fusion. Un mot sur ce disque en particulier ?

Je pense que le nom parle de lui même.


A quand l'album ? Le format physique ?

Peut être un petit tirage pour le prochain prévu en fin d’année, mais je pense qu’il y a déjà assez de plastique sur la planète pour continuer le physique.

MC CLANE BLACK SYNTH RAVE

Tes 20 albums préférés de tous les temps dans tous les styles ?

C’est tellement dur de choisir et mes préférés je les gardes pour moi, mais voici ce que j’ai certainement le plus écouté ces derniers temps :

Funeral Mist - Maranatha
Alkpote - Sucez moi avant l’album
Mütiilation - Vampire of Black Imperial Blood
Deicide - Once Upon the Cross
Cradle Of Filth - Cruelty and The Beast
Fuck The Facts - Disgorge Mexico
Micropoint - Remontées
Silencer - Death Pierce Me
Ulver - Perdition City
Black Dementia - Hyperborean Call
Grems - AirMax
Mayhem - Live in Leipzig
Butter Bullets - Memento Mori
Dying Fetus - Destroy The Opposition
Perc - The Power and Glory
Venetian Snare - Rossz Csillag Alatt Született 
Rotten Sound - Exit
Satyricon - Dark Medieval Times
The Accüsed - Grinning Like an Undertaker
Belphegor - Lucifer Incestus

Espace libre : dis ce que tu veux !

« I AM NOT NUMBER, I AM A FREE MAN ! »


Merci pour l’interview et du nouveau arrive vite.
Merci également à Olsak, Brice, JF et aux vampires qui suivent et soutiennent. 

 

LE BANDCAMP DE MCCLANE 

LE YOUTUBE DE MCCLANE 

LE FACEBOOK DE MCCLANE

Les plus lus / the most read

FR/ENG INTERVIEW : ALICIA FIORUCCI : punk rockeuse, Journaliste, égérie, voix de radio : une femme qui en a !

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

[ENG/FRENCH METAL REVIEWS] LES CROCS DU SCRIBE N°28 : BLUT AUS NORD/INFAMY/SOUPIR ASTRAL/WORHS/FROM THE VASTLAND/ + SPECIAL DUNGEON SYNTH WITH : BALROG/ELFFOR/NEIGE ET NOIRCEUR+WERWOLFSBLUT SPLIT/ELIXIR/ARSULE

Français/English INTERVIEW CULTE : SANGDRAGON-AKHENATON-DAEMONIUM : LA TRILOGIE INFERNALE 16/10/2019

INTERVIEW AVEC VINDSVAL (BLUT AUS NORD, YERUSELEM)

[FR/ENG UNDERGROUND BLACK METAL/PUNK REVIEWS ]LES CROCS DU SCRIBE N°31 : SPECIAL MALTKROSS LABEL/MALTKROSS LABEL SPECIAL ISSUE

[ENG/FR] DEVIANT BLACK METAL OR POST-BLACK METAL ? interview with White Ward, from Ukraine

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)

Français/English Interview : Sentier des Morts (Black Metal)

FR/ENG INTERVIEW : L'art de la Fugue en mode Black Metal : MOONREICH /The art of the fugue in Black Metal : MOONREICH