Accéder au contenu principal

Sélection

Review - Mur - Truth - 2021- French and English Text - Les Acteurs de L'ombre - Agence Singularités - Post-Post Blackcore

Truth by Mur   MUR Truth 2021 Les Acteurs de L'ombre Productions/Agence Singularités Post-Post Blackcore Et si le black metal était bel et bien mort et enterré ? Vous me direz, on se pose ce genre de questions masturbatoires (moi j'aime bien la mas...euh les questions) sur le rock'n'roll depuis au moins l'époque du punk, c'est à dire depuis plus de quarante ans. Et on n'a toujours pas de réponse. Et si, dans un autre ordre d'idées, de nouveaux genres étaient en train de naître sous nos yeux atteints de presbytie avancée (ben ouais quoi j'ai quasiment cinquante ans !) et que nous fassions fausse route en les comparant sempiternellement avec le black metal ou le hardcore ou je ne sais quoi d'autre ? Vous voyez que j'aime bien me mast...me poser des questions ! Allez, une p'tite dernière pour la route : et si Mur était un des représentants du futur des musiques extrêmes ? Un indice ? Plus que probant ! l'incroyable EP Truth dont nous al

Et le Marquis de Sade inventa la fuck off attitude


PAS DE PANIQUE A BORD ! Cessez de vous arracher le cuir chevelu à essayer de comprendre qui des Beatles ou des Stones étaient de vrais bad boys !!! 2 siècles avant, un saugrenu individu de Provence issu leur mettait la pâtée !

Donatien de Sade, roi des punks

Le marquis de Sade n'était pas un marquis. Il était comte. Ce qui est marrant, parce qu'un comte est au dessus d'un marquis dans la hiérarchie aristocrate. Sans doute que ce littérateur trouvait que ça sonnait mieux en vrai rock star qu'il fut. 
Bien avant Johnny Rotten, ce sale gosse issu d'une famille de petite noblesse provençale foutait bien sa merde dans le landernau d'un 18ème siècle d'une hypocrisie crasseuse, un temps où les plus libertins étaient sagement dissimulés dans les rangs de la monarchie mais également du côté des ecclésiastiques. C'est  sans doute la mise en scène de personnages issus de ses couches irréprochables dans ses romans les plus cruels (exemple : les 120 journées de Sodome) en tant que pires vilains que la littérature ait jamais produit avant ou après lui qui a fait que Sade ait passé les deux tiers de sa vie en prison.
Au temps des lumières, on n'était pas encore prêt à subir la déflagration hardcore du divin marquis, qui tapait à boulets rouges sur ce que la bonne société avait de plus précieux. 
Je ne ferai pas ici le descriptif de ses livres, faites l'effort de les lire, mais sachez qu'on n'a pas fait mieux en matière de violence extrême.
Ce qui a eu la peau de Sade a été de parler de personnes réelles, à peine dissimulées derrière des acronymes. Chacun a du se reconnaître, et les balances n'ont pas commencé à sévir du temps du Maréchal Pétain.

Français, encore un effort...

Trop républicain pour les monarchistes, mais aussi victime des révolutionnaires obtus qui ne virent en lui qu'un résidu de la monarchie fraichement rasée de frais, Sade est né trop tôt. Deux siècles après il aurait fondé les Sex Pistols et aurait fait beaucoup plus de dégâts qu'eux.
Le monde n'était pas près pour ce fervent adepte de la fuck off attitude, et pas plus aujourd'hui. 
Il restera, au moins pour ceux qui l'ont lu (comme moi) l'exemple de la liberté absolue, avec tout ce qu'elle peut comporter de condamnable et de dangereux. Sade ne cherchait pas à plaire, et s'en battait les steaks de votre avis.

Allez Donatien, un petit dernier pour la route : FUCK OFF !!! 

Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés