Review - Saturnales - Splendor Solis - 2021 - French & English Text - Forebears Productions - Ambient/Dungeon Synth/Dungeon Folk

Image
  SATURNALES Splendor Solis 2021 Forebears Productions Ambient/Dungeon Folk/Dungeon Synth Celles et ceux qui me lisent régulièrement le savent : je suis un grand amateur de Dungeon Synth, Dark Folk, Ambient et leurs dérivés. C'est donc avec grand plaisir que je vous présente aujourd'hui l'album de Saturnales Splendor Solis (les splendeurs du Soleil ou les Splendeurs de L'âme selon les sources étymologiques, apparemment en référence à un manuscrit allemand du 16ème siècle traitant d'alchimie). Saturnales, donc, première sortie du label Forebears Productions, spécialisé dans le genre... Splendor Solis by Saturnales Voici en traduction maison ce que l'on peut lire sur le bandcamp de ce one-man band venu de Vence (Alpes Maritimes, quasiment un voisin à moi !) : " La musique de Saturnales est un hymne aux saisons, à l'humus, à la glace et aux vents, conçu pour les rituels de dévotion et les connexions avec les anciennes divinités européennes." On peut p

PARLOR : You got a comment ! Interview avec/with Guillaume et/and Boris - French + English Text - Chaotic Hardcore/Noise Rock - Source Atone Records - Agence Singularités


parlor hardcore interview le scribe du rock



“La mort c’est un coup de feu,
La vie c’est un coup de rein,
Si tu poucaves on te retrouve dans la fosse à purin”
Seth Gueko, “Les fils de Jack Mes”.

Parlor c'est un groupe de Paris qui nous bastonne avec un hardcore chaotique vicié de noise rock depuis 2016. Guillaume et Boris ont eu la gentillesse de nous parler de leur EP "Comments" paru en Octobre chez Source Atone Records en partenariat avec l'Agence Singularités (bises à Romain, Elodie et Krys si vous lisez ces lignes). Si vous voulez savoir ce que j'ai pensé de l'EP c'est par là : REVIEW PARLOR COMMENTS. Les deux acolytes, non sans humour, nous racontent la naissance de ce combo noir charbon mais aussi leur vision de ce monde numérique et artificiel qui nous envahit de plus en plus et qui est le thème de leur EP...


Bonjour Parlor! Vous êtes un groupe parisien qui sévit depuis 2016 dans un Hardcore chaotique mêlé de post Hardcore et de passages noise...Pouvez vous nous en dire un peu plus sur vous ?

Guillaume : Salut le scribe du rock! Merci de prendre du temps pour nous, ça fait super plaisir!
On est un groupe d’amis qui se sont rencontrés il y a cinq ans autour d’une passion partagée pour Breach ou Converge. Yann (Guitare) et Boris (basse) jouent dans SaaR, et Arthur (chant) et moi officiions à l’époque dans un groupe de post-Metal, Observer. On jouait ensemble, et on a eu vite l’envie de monter un side-project plus bagarre qui s’est vite avéré devenir plus sérieux.

Comments, votre nouvel EP, propose un ensemble de six titres parfois oppressants, très lourds, d'une noire urbanité, avec des moments plus apaisés...comment en êtes vous arrivés à cette synthèse ? Quels éléments ont pesé dans la composition et l'enregistrement ?

Guillaume : On a commencé sur notre premier EP et notre album “Softly” à évoluer dans un registre “chaotique”, avec des métriques asymétriques, des riffs alambiqués, des larsens dans tous les sens… Avec “Comments”, on a eu une approche un peu plus “in your face”, on a voulu gagner en efficacité et le travail de Francis Caste, chez qui on a enregistré, a été primordial dans cette évolution. Il nous a aiguillé vers des structures, des breaks plus efficaces nous a fait bosser notre son. Il nous a apporté une autre approche sur des textures notamment sur “Q&A” qui est une forme de respiration dans cette succession de violences.

parlor comments interview le scribe du rock



Pouvez vous nous parler de vos influences et de ce qui vous a poussé à jouer cette musique ?

Guillaume: Je pense que Breach, avec son post hardcore noir et super torturé nous a grandement influencé! Botch ou Converge avec la complexité de leurs compositions ont aussi eu un impact important pour nous. Il y avait à nos débuts une volonté de tendre vers des aspects plus techniques, ce qui est plutôt motivant en tant que musicien mais je pense qu’on atteint une forme de maturité pour aller droit à l’essentiel et simplifier notre musique en quelque sorte pour frapper directement là où ça fait mouche! ou mal. Moulche (😄)
Boris: En plus des influences “chaotic” citées par Guillaume, on pourrait ajouter la scène noise-rock des 90’s, les grooves poisseux de The Jesus Lizard, Unwound ou Unsane par exemple, qui ont pas mal inspiré les premiers basse-bat de PARLOR… Bien qu’on s'en éloigne sensiblement sur le nouvel EP, bien plus direct!

Vous dénoncez avec humour notre addiction aux likes et aux écrans, mais qu'en pensez vous vraiment ? Que pensez vous d'un monde qui va de plus en plus vers les « metavers » (univers virtuels) et semble délaisser le réel ?

Guillaume : On est une escroquerie, on est complètement accros à ces merdes 😄
Non je déconne, je pense qu’on est personne pour “dénoncer” ou nous placer en juge de quoi que ce soit. C’est simplement un constat du monde qui nous entoure, de la manière dont ces technologies changent complètement nos rapports sociaux ou l’organisation de nos sociétés.
J’enfonce un peu des portes ouvertes en disant ça mais c’est vrai que c’est assez terrifiant de voir à quel point Black Mirror avait déjà prophétisé ce genre de metavers. C’est plutôt terrifiant à mon goût, on perd une vraie vision du réel, du palpable, à l'image des NFT et du prix que certains affichent pour… une image en ligne.
Autant prendre ça avec de la dérision et essayer de rester un peu dans la vraie vie, loin des likes et de nos égos numériques… Mais ce n’est que mon avis, je veux pas donner des leçons à qui que ce soit!
Boris: Pareil, je reste pour le moment assez circonspect quant à la positivité qu’un “Meta” univers serait censée apporter à nos vies, déjà assez “digitalisées”à l’heure actuelle. Après si les gens sont prêts à mettre le prix fort pour s’acheter un sac à main YSL qui n’aura d’existence que dans leurs stories, ou suivre un concert d’Ariana Grande sur Fortnite en s’imaginant avoir réellement vécu une expérience intense de musique live, alors je suis assez pessimiste concernant l’avenir des rapports humains à l’aune de l’évolution d’une “meta-réalité” dans les années qui viennent... Ce qui ne m’empêche pas, à titre personnel, de poster des stories de mon chat en train de faire des conneries de temps à autre sur mon compte perso (ce pour quoi Internet a été inventé). Personne n’est parfait…

Comment vivez vous la période actuelle, qui dure maintenant depuis mars 2020 ? Avez vous « mis a profit » les confinements pour écrire et enregistrer ? Aujourd'hui ça se profile comment au niveau des concerts ?

Guillaume : On a pas à se plaindre! “Comments” vient de sortir le 15 octobre dernier et on a déjà pu jouer à Nantes, au Klub à Paris pour sa réouverture, à Lille, on va jouer en Belgique et à Lyon…. On s’estime très chanceux de pouvoir jouer et défendre notre EP sur scène, ce qui n’était pas forcément imaginable il y a quelques mois!
En effet ces périodes de confinement et couvre-feu à répétition ont été bénéfiques pour nous, on a pu prendre le temps nécessaire pour bosser les
morceaux, les retravailler, prendre du recul, au final le timing s’est avéré parfait!

Si Parlor devait être un proverbe ou une citation ça donnerait quoi ?

Guillaume:
“La mort c’est un coup de feu,
La vie c’est un coup de rein,
Si tu poucaves on te retrouve dans la fosse à purin”
Seth Gueko, “Les fils de Jack Mes”.
Ça me semble élégant.

Boris: “Et vous savez quoi? Ce matin, j’ai vraiment la gniaque…. J’ai la pêche!
Comme tous les matins d’ailleurs… Je sais pas pourquoi, peut-être parce qu’au fond de moi je suis un winner... Quand j’arrive le matin sur les coups de 7h00, 7h02, je suis comme un fou… Je m’éclate… C’est ce que j’appelle ma symbiose corporate. Je suis dans ma boite et ma boite est à l’intérieur de moi.”
(Message à caractère informatif)
Parce que dans PARLOR on a la niaque, finalement on est des winners.

Vos albums préférés de tous les temps ?

Guillaume: Ouh elle est dure celle là!!
Alors je vais essayer de juste en sortir cinq!
Leeway - “Born to Expire”
Timber Timbre - Timber Timbre
Frank Zappa - “Sheik Yerbouti”
Death - “Symbolic”
Young Widows - “Old Wounds”
Boris: Allez c’est parti, je vais même t’en sortir 6 parce que je suis bien plus culturé que mon batteur:
Blonde Redhead - Misery is a Butterfly
My Bloody Valentine - Loveless
Shellac - At Action Park
Fugazi - The Argument
Godspeed You! Black Emperor - Lift Your Skinny Fists Like Antennas To Heaven
Cult Of Luna - Salvation

Comment avez vous été amenés à signer chez Source Atone et à collaborer avec l'agence singularités ?

Guillaume: J’avais déjà contacté Agence Singularités, et j’avais beaucoup échangé avec Elodie et on s’était mis d’accord pour bosser ensemble!
Source Atone, qui travaille avec Agence Singularités a été un des premiers labels que j’ai contacté.
Ils se sont rapidement montrés intéressés et on a signé assez vite.
Ils font un super travail pour nous et on est ravis de l’opportunité qu’ils nous ont offerte. Ça nous fait très plaisir qu’une structure sérieuse croit en nous et nous soutienne, il nous ont permis en seulement quelques mois d’évoluer énormément...
De même avec Agence Singularités qui fait un travail de promotion exceptionnel pour nous, on peut dire qu’on est super bien entourés!
Boris: Chris et Arnaud sont des chics types en effet. Guillaume leur a envoyé l’EP, ils nous ont très vite répondu qu’ils kiffaient le son, et nous ont signé dans la foulée. Tout s’est fait très simplement. On est l’un des plus jeunes groupes de leur catalogue, ils ont donc dû voir en nous, à tort ou à raison, une esthétique ou une démarche différente, qui semblait matcher avec la diversité qu’ils souhaitaient insuffler au rooster de Source Atone. Quoi qu’il en soit, ils sont hyper impliqués sur la sortie de l’EP, tout comme l’équipe de Singularités qui nous suit depuis le départ, big up à eux pour leur travail monstre!

Que peut on vous souhaiter pour l'année qui vient ?

Guillaume: On vous prépare un nouvel album pour 2022 sur lequel on bosse déjà. On espère jouer le plus possible et dans un max de lieux, et on espère caler quelques apparitions en festivals cet été!

Le mot de la fin pour les lectrices/lecteurs du scribe ?

Guillaume: Merci d’avoir pris le temps de nous lire, on espère vous rencontrer en concert bientôt!
N'hésitez pas à soutenir les groupes, vous rendre en concert, soutenir les salles, disquaires, orgas pour faire vivre notre scène mise à mal après ces deux années difficiles pour le milieu de la culture!
Boris: Merci Scribe ainsi qu’aux lecteurs qui prendront le temps de nous lire et d’écouter notre musique… ça nous touche beaucoup! A bientôt en concert!

Merci Parlor !

Guillaume : Merci à vous le Scribe du Rock!
Boris: Merci Scribe!








parlor hardcore interview le scribe du rock

"Death is a shot,
Life is a kidney shot,
If you poop you'll be found in the cesspool".
Seth Gueko, "Les fils de Jack Mes".

Parlor is a band from Paris that has been beating us up with chaotic hardcore contaminated with noise rock since 2016. Guillaume and Boris were kind enough to talk to us about their EP "Comments" released in October on Source Atone Records in partnership with Agence Singularités (kisses to Romain, Elodie and Krys if you're reading these lines). If you want to know what I thought of the EP, it's here: REVIEW PARLOR COMMENTS. The two acolytes, not without humour, tell us about the birth of this black coal combo but also about their vision of this digital and artificial world which invades us more and more and which is the theme of their EP...


Hello Parlor! You're a Parisian band that has been playing chaotic hardcore mixed with post-hardcore and noise since 2016...Can you tell us a bit more about you?

Guillaume : Hi rock scribe! Thank you for taking the time for us, it's a pleasure!
We are a group of friends who met five years ago around a shared passion for Breach or Converge.Yann (guitar) and Boris (bass) play in SaaR, and Arthur (vocals) and I were in a post-metal band called Observer at that time. We were playing together, and we soon got the urge to set up a side-project with more fight in it, which soon turned out to be more serious.

Comments, your new EP, offers a set of six tracks, sometimes oppressive, very heavy, with a black urbanity, with more peaceful moments... how did you come to this synthesis? How did you come to this synthesis? What elements weighed in the composition and recording?

Guillaume: On our first EP and our album "Softly", we started to evolve in a "chaotic" register, with asymmetrical meters, convoluted riffs, feedback in all directions... With "Comments", we had a more "in your face" approach, we wanted to gain in efficiency and the work of Francis Caste, at whose place we recorded, was essential in this evolution. He guided us towards more efficient structures and breaks and made us work on our sound. He brought us another approach on textures, especially on "Q&A" which is a kind of breathing in this succession of violence.

parlor comments interview le scribe du rock

Can you tell us about your influences and what pushed you to play this music?

Guillaume: I think Breach, with its black and super tortured post hardcore has greatly influenced us! Botch or Converge with the complexity of their compositions also had a big impact on us. At the beginning, there was a will to tend towards more technical aspects, which is rather motivating as a musician, but I think we reached a kind of maturity to go straight to the essential and simplify our music in a way to hit directly where it hits! or hurts. Moulche (😄)
Boris: In addition to the "chaotic" influences mentioned by Guillaume, we could add the 90's noise-rock scene, the sticky grooves of The Jesus Lizard, Unwound or Unsane for example, which inspired PARLOR's first bass-bat... Although we move away from them on the new EP, which is much more direct!

You denounce with humour our addiction to likes and screens, but what do you really think about it? What do you think of a world that is increasingly moving towards "metaverses" (virtual universes) and seems to be abandoning the real?

Guillaume: We're a scam, we're completely addicted to this shit 😄
No I'm just kidding, I don't think we're anyone to "denounce" or put ourselves on trial for anything. It's just an observation of the world around us, of how these technologies completely change our social relationships or the organization of our societies.
I'm pushing open a few doors by saying this, but it's true that it's quite terrifying to see to what extent Black Mirror had already prophesied this kind of metaverse. It's rather terrifying for my taste, we lose a real vision of reality, of the palpable, just like NFT and the price some people pay for... an online image.
We might as well take it with derision and try to stay in real life, far from the likes and our digital egos... But that's only my opinion, I don't want to give lessons to anyone!
Boris: Same thing, I'm still quite circumspect about the positivity that a "Meta" universe would bring to our lives, which are already quite "digitalized" at the moment. After all, if people are willing to pay a high price to buy a YSL handbag that will only exist in their stories, or to follow an Ariana Grande concert on Fortnite while imagining that they've really had an intense live music experience, then I'm rather pessimistic about the future of human relationships in the light of the evolution of a "meta-reality" in the years to come... Which doesn't stop me, on a personal level, from posting stories of my cat doing stupid things from time to time on my personal account (which is what the internet was invented for). Nobody's perfect...

How are you coping with the current period, which has now lasted since March 2020? Have you "used" the confinements to write and record? How are the concerts shaping up today?

Guillaume: We have nothing to complain about! "Comments" was just released on October 15th and we have already played in Nantes, at the Klub in Paris for its reopening, in Lille, we are going to play in Belgium and in Lyon.... We consider ourselves very lucky to be able to play and defend our EP on stage, which was not necessarily imaginable a few months ago!
Indeed, these periods of confinement and repeated curfews have been beneficial for us, we could take the necessary time to work on the songs, rework them, take the time to
We were able to take the necessary time to work on the tracks, to rework them, to take a step back, in the end the timing turned out to be perfect!

If Parlor were to be a saying or a quote, what would it be?

Guillaume:
"Death is a gunshot,
Life is a kidney shot,
If you poop you'll be found in the cesspool".
Seth Gueko, "Les fils de Jack Mes".
Sounds elegant to me.

Boris: "And you know what? This morning, I'm really in a mood.... I've got a lot of energy!
Like every morning... I don't know why, maybe because deep down I'm a winner... When I arrive in the morning at 7:00, 7:02, I'm like a madman... I'm having a blast... That's what I call my corporate symbiosis. I am in my box and my box is inside me.
(Informative message)
Because in PARLOR we have the drive, in the end we are winners.

Your favourite albums of all time?

Guillaume: That's a tough one!
So I'll try to just pull out five!
Leeway - "Born to Expire
Timber Timbre - Timber Timbre
Frank Zappa - "Sheik Yerbouti
Death - "Symbolic
Young Widows - "Old Wounds
Boris: Here we go, I'll even give you 6 because I'm much more cultured than my drummer:
Blonde Redhead - Misery is a Butterfly
My Bloody Valentine - Loveless
Shellac - At Action Park
Fugazi - The Argument
Godspeed You! Black Emperor - Lift Your Skinny Fists Like Antennas To Heaven
Cult Of Luna - Salvation

How did you come to sign with Source Atone and collaborate with the agency Singularités?

Guillaume: I had already contacted Agence Singularités, and I had talked a lot with Elodie and we agreed to work together!
Source Atone, who works with Agence Singularités was one of the first labels I contacted.
They quickly showed interest and we signed on pretty quickly.
They do a great job for us and we're delighted with the opportunity they've given us. We are very happy that a serious structure believes in us and supports us, they have allowed us to evolve enormously in only a few months...
Also with Agence Singularités who do an exceptional promotion work for us, we can say that we are super well surrounded!
Boris: Chris and Arnaud are really nice guys. Guillaume sent them the EP, they quickly answered that they liked the sound and signed us right away. It was all very simple. We're one of the youngest bands in their catalogue, so they must have seen in us, rightly or wrongly, a different aesthetic or approach, which seemed to fit with the diversity they wanted to bring to the Source Atone rooster. Anyway, they are very involved in the release of the EP, as well as the Singularités team who has been following us since the beginning, big up to them for their hard work!

What can we wish you for the coming year?

Guillaume: We are preparing a new album for 2022 which we are already working on. We hope to play as much as possible and in as many places as possible, and we hope to make some festival appearances this summer!

The last word for the scribe's readers?

Guillaume: Thanks for taking the time to read us, we hope to see you live soon!
Don't hesitate to support bands, go to concerts, support venues, record shops, orgas to keep our scene alive after these two difficult years for the culture scene!
Boris: Thank you Scribe and to the readers who will take the time to read us and listen to our music... it means a lot to us! See you soon in concert!

Thanks Parlor!

Guillaume: Thank you Le Scribe du Rock !
Boris: Thanks Scribe!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW WITH VINDSVAL : THE LAST ONE - FR + ENGLISH TEXT - BLUT AUS NORD/YERUSELEM

Interview avec/with MUDDLES - French + English text - French Alternative/Progressive/Djent/Death Metal & Rock - Klonosphere - Le Scribe Du Rock - 27/06/2021

Interview avec/with REDEMPTION - Family Rock ! - French + English Text - Le Scribe Dur Rock - Metal & Rock - Agence Singularités