Review - Seges Findere - Panzer Crushing Warmachine - War Metal - 2020 - MALTKROSS - Fr + English


Le Style : Black/Death Metal bestial / War Metal

Soit tu connais déjà Seges Findere (par exemple, si en lisant le Scribe du Rock tu es tombé sur ma chronique :


Soit tu ne les connais pas encore, et tu dois te préparer à un déluge de plomb et de souffre qui va s'abattre sur ta pauvre gueule innocente. Seges Findere ne fait pas dans la dentelle, c'est le moins que l'on puisse dire. Et ce nouvel album ne va pas modifier cette appréciation.

Seges Findere est un one-man band brésilien mené de main de maître par Strigoi Warskin (tout un programme !). Prolifique, comme le sont souvent les one-man bands, Seges Findere ne fait pas bouger le cul des cariocas, mais donne davantage dans la bombe atomique version musique. Si tu aimes la tendresse et la délicatesse, oublie tout de suite tes velléités de câlins car ici ça râcle, ça brule, ça hurle, c'est la guerre en mode son. 
Seges Findere, a chaque sortie, semble repousser les limites du déja jusqu'au boutiste War Metal et nous donner à chaque fois une leçon de chaos. Idéologiquement, la nostalgie du sieur Warskin pour les casques à pointe colle assez parfaitement à la virulence et la méchanceté brutale et sans compromis que distille sa musique. 

seges findere 2020

J'avais déjà évoqué le groupe comme une version sous amphètes de Marduk, ma foi, il y a pire comme description. Même volonté guerrière et samples militaires renvoyant inéluctablement à Panzer Division Marduk, mais un Marduk qui aurait atrocement muté en s'accouplant avec Revenge, une tribu de Zombies Goregrind, Blasphemy et les indonésiens de Kapala. Rien d'humain ne subsiste ici : Seges Findere est une machine de guerre impitoyable, de celles qui ne font pas de prisonniers. Ici 16 morceaux avec leur seul numéro pour titre, et une bestialité sans faille, mâtinée de passages franchement noise. Seges Findere vient une fois de plus de  nous mettre une vilaine fessée et le pire c'est qu'on en redemande ! Méchant, brutal, vicieux, monstrueux !

Avec ce nouveau méfait Seges Findere se rappelle a notre mauvais souvenir pour venir à nouveau nous sulfater avec son napalm sonore. A réserver aux amateur(trices)s de sensations fortes !!







Either you already know Seges Findere (for example, if while reading the Rock Scribe you came across my column :


Either you don't know them yet, and you have to prepare yourself for a flood of lead and sulfur that will fall on your poor innocent face. Seges Findere is not made of lace, to say the least. And this new album won't change that.

Seges Findere is a Brazilian one-man band masterfully led by Strigoi Warskin (quite a programme!). Prolific, as one-man bands often are, Seges Findere doesn't make the cariocas' asses move, but gives more in the atomic bomb music version. If you like tenderness and delicacy, forget your desire to cuddle right away because here it scrapes, it burns, it screams, it's war in sound mode. 
Seges Findere, at each release, seems to push the limits of the already existing War Metal and give us each time a lesson of chaos. Ideologically, Mr. Warskin's nostalgia for spiked helmets fits perfectly enough with the virulence and brutal and uncompromising nastiness that his music distills. 

seges findere 2020

I had already mentioned the band as a version of Marduk in a degenerate version, my goodness, there are worse descriptions. Same warlike will and military samples inevitably referring to Panzer Division Marduk, but a Marduk that would have horribly mutated by mating with Revenge, a tribe of Goregrind Zombies, Blasphemy and the Indonesians of Kapala. Nothing human remains here: Seges Findere is a ruthless, prisonerless war machine. Here 16 tracks with their only number for title, and a flawless bestiality, mixed with frankly noisy passages. Seges Findere has just once again spanked us badly and the worst is that we ask for more! Nasty, brutal, vicious, monstrous!

With this new misdeed Seges Findere remembers our bad memory to come again to sully us with his napalm sound. To be reserved to the amateurs of strong sensations !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)

ULTIME ECLAT : GLACIATION - Entretien avec Hreidmarr et Arnhwald - Français/English