Accéder au contenu principal

Sélection

Review - Endless Funeral - Le Grand Silence - Epictural Production - 2021 - DSBM - French + English Text

  ENDLESS FUNERAL Le Grand Silence 2021 Epictural Production Depressive Black Metal Après la grosse claque que je me suis pris avec le dernier Ferriterium ( Calvaire dont vous pouvez lire la chronique ICI  et dont je ne peux qu'à nouveau recommander l'absolue nécessité de vous le procurer) je ne pouvais que m'intéresser de près a la nouvelle sortie du label Epictural Production, qui a sorti Ferriterium (et est géré par Raido, de Ferriterium, la boucle est bouclée. Quand ce dernier m'a appris qu'en plus la sortie en question serait un groupe de DSBM composé de membres prestigieux comme Apathy (de Karne), Psycho (Hats Barn, Lord Ketil) au chant partagé, entourés par le compositeur et auteur des textes Thomas Allam (que l'on retrouve aussi à la lead guitar et a la batterie), accompagnés par John Monier (basse, claviers, enregistrement et mix) et Visceral Vince à la guitare solo, je ne pouvais que m'enthousiasmer. Voici donc venir le premier album d'Endless

RETOUR AUX BLESSURES - INTERVIEW AVEC SETH - FR/ENG




SETH

Vous aimez les groupes cultes ? Avec Seth c'est tout un pan de l'histoire du Black Metal français qui se réveille ! D'autant plus que le groupe a eu la bonne idée de créer une tournée autour de la relecture de leur premier album "Les Blessures de l'Âme" et que, derrière, Les Acteurs de L'ombre ont aussi eu la grande idée de faire un album avec l'un de ces captations ! Attention chef d'oeuvre...On revient avec eux sur cet album, la version originale et leur carrière ! TOP !

Merci Seth d”avoir la gentillesse de répondre aux questions du Scribe depuis le fin fond de sa caverne ! Peut être que, pour commencer, il serait bon que vous nous racontiez un peu les conditions qui vous ont amenés à livrer ce live basé sur Les Blessures de l'âme qui atterrit aujourd'hui dans les bacs chez LADLO

De retour de la précédente édition du Festival de Beltane en Bretagne, Gérald nous a envoyé les pistes d'enregistrement de la prestation. Après écoute il a souhaité nous proposer de le sortir version Cd, chose assez inattendue. On s'est concerté et notre ingé son Phil étant partant pour mixer le live. On a donc dit ok à Gérald et on a pu envoyer le master à LADLO courant Septembre 2019. La couverture du live provient de notre précédent passage à Montréal, quant aux autres photos elles sont issues de nots différentes prestation des Blessures de l'Ame : Throne Fest, Beltane, Messe des Morts etc...
L'idée est donc venue de LADLO et nous sommes satisfaits que cet anniversaire ait pu être immortalisé par cette version CD !

SETH

Je crois savoir que le groupe ne savait pas vraiment que cette captation était aussi bonne ?

Comme je te l'ai dit il y a tout de même eu un mixage, mais en effet les pistes étaient assez propres pour en faire quelque chose.

C'est comme une nouvelle version de l'album avec un son plus moderne et un nouvel équipage non ?

C'est aussi qui m'a poussé à dire oui au projet : pouvoir enfin proposer un son décent à ce vieil album. Je n'ai personnellement jamais apprécié la prod d'origine des Blessures, bien trop compressée, puis on avait eu des soucis de guitare à l'époque ce qui nous avait contraint à supprimer une piste. Là on a ce qu'il faut pour mettre en avant une bonne prod sans être pour autant particulièrement moderne.

Si Les Blessures votre premier album est devenu un grand classique du BM français, on ne peut pas réduire votre parcours à ce seul album sorti en 1998, car vous avez connu beaucoup d'évolutions (et sorti d'autres disques). Qu'est ce qui vous a poussé à y revenir ? Célébrer les 20 ans du disque ?

L'arrivée de Saint Vincent dans le groupe a bousculé certaines choses préalablement établies. Cet album était sorti courant 1998 et plutôt que de se lancer dans un 6ème album il a souhaité pousser pour rendre hommage à cet album. On était parti pour faire un ou deux fests en exclu mais au final on se retrouve à faire un peu durer la chose, les retours sont extrêmement bons. Certains nous disent avoir vu le meilleure concert de leur vie. Je pense que la nostalgie joue pas mal pour certaines personnes. Quand tu connais un album par coeur que tu l'as écoute maintes et maintes fois il y a vingt ans et qu'on ne s'attend pas à pouvoir l'entendre un jour version live, certains ressortent aujourd'hui de ces concerts enchantés.


seth

En 2000 vous sortez The Excellence, votre dernier opus avec Vicomte Vampyr Arkames au chant. Pouvez vous nous parler de cet album ? Qu'est ce qui a poussé a la séparation avec le Vicomte ? Avez vous suivi ses pérégrinations avec Ad Inferna ?

Dans mes souvenirs on partait pour, à nouveau, un autre style de BM lors de la création de notre troisième album Divine-X. Je ne suis pas sûr que tout le line-up adhérait à un nouveau changement d'optique musicale. Je crois qu'il avait écrit les paroles pour ce nouvel opus sans vouloir pour autant les chanter. L'Excellence était notre deuxième album et a marqué un passage d'un black très mélodique des Blessures à un autre beaucoup plus axé guitare, aux riffs typés Dissection ou encore Mayhem. C'est un album qui me semble bien plus créatif que le précédent et nous avions pris le temps pour l'enregistrer mais là encore la prod s'est révélée très faiblarde. Je crois qu'on manquait de maturité et de vision quant au type de son que le groupe souhaitait en réalité. Si la transition entre l'album 1 et l'album 2 à pris quelque mois à être comprise par certains, ce deuxième album s'est par la suite très vite affirmé avec des titres toujours chantés en français comme Die Weihe ou d'autres dont les lyrics avaient été écrites par Fenriz “Let Me Be The Salt In Your Wound.”


Résultat de recherche d'images pour "seth the excellence"

On imagine qu'a vos débuts vous étiez influencés par le BM norvégien (comme tout le monde à l'époque) quels groupes vous ont le plus marqués ?

On écoutait tous les groupes de l'époque : Satyricon, Dark Throne, Bathory, Katatonia, Thy Serpent, At The Gates...Naturellement il n'y avait pas que la Scandivanie, la France commençait aussi à se réveiller...Mais ces groupes là avaient saisi avant les autres que l'esprit de ce genre musical ne tient pas uniquement à la musique, les paroles ou l'image : il s'agissait aussi de retranscrire une atmosphère particulière grâce à un son, une production ambiancée : un fort parti pris au potentiel risqué.

Pour la suite de votre aventure discographique, doit on s'attendre a ce que vous reveniez au son des Blessures en plus moderne ou allez vous poursuivre dans la veine de vos méfaits plus récents comme The Howling Spirit, aux velleités plus contemporaines ?

Il y a aujourd'hui une volonté assumée d'un retour aux sources et ce par tous les membres actuels du groupe : Alsvid, Saitn Vincent, Pierre le Pape ou Drakkian. On est parti sur une sorte de boucle, revenir a ce qui a pu faire  l'essence du groupe dans la fin des années 90's. On réserve donc un sixième album qui sera enraciné dans ce qui a su façonner les origines de Seth.


SETH

St Vincent, parmi tes différents projets quelle place occupe Seth ?

SV : Seth occupe actuellement une place prépondérante, surtout grâce à cette nouvelle flamme issue de l’anniversaire des Blessures. Toutefois, je travaille depuis quelques temps dans l’ombre pour faire resurgir Blacklodge. Des surprises à venir.

Au niveau live, vous nous préparez quoi ?

En ce moment nous terminons les derniers concerts de célébration du premier opus. Nous verrons courant Septembre 2019 où le vent nous mène.

Pouvez vous nous livrer votre top 20 des disques les plus importants pour le groupe, tous styles confondus ?

Sans ordre particulier :
Heimoth :

Thorns – Grymyrk
Ved Buens Ende – Written in Waters

Timat - Wildhoney
Immortal - Pure Holocaust
Dissection – The Somberlane

Samael - Ceremony of The Opposites
Samael - Passage
Katatonia – Dance of December Souls

Abigor – Invoke the Dark Age
Summoning – Minas Morgul
Mortiis – Andem Som Gjorde Oppror

Wongraven - Fjelltronnen
Ulver – Bergtatt
Ulver – Nattens Madrigal

Dark Throne – Goatlord
Dark Throne – Under a Funeral Moon
Burzum – Det Some Engang Var

Dimmu Borgir – Stormblast
Dodheimsgard – Kronet Til Konge
Dodheimsgard – 666 International



A vous de décider comment conclure, je vous laisse la place :

A bientôt pour les dernières représentations des Blessures de l Ame, à Nantes, Helsinki et au Hellfest. Dernières chances de faire revivre le passé….

Merci Seth !


SETH

Do you like cult bands? With Seth it's a whole part of the history of French Black Metal that's waking up! Especially since the band had the good idea to create a tour around the rereading of their first album "Les Blessures de l'Âme" and that, behind it, Les Acteurs de L'ombre also had the great idea to make an album with one of these recordings! Watch out masterpiece...We come back with them on this album, the original version and their career! TOP !

seth

Thank you Seth to have the kindness to answer the Scribe's questions from the bottom of his cave ! Maybe, to start, it would be good if you could tell us a little bit about the conditions that led you to deliver this live based on The Wounds of the Soul that lands today in the bins at LADLO's.

Back from the previous edition of the Beltane Festival in Brittany, Gérald sent us the recording tracks of the performance. After listening to it, he wanted to propose us to release a Cd version, which was quite unexpected. We talked about it and our sound engineer Phil was ready to mix the live. So we said ok to Gérald and we could send the master to LADLO in September 2019. The cover of the live comes from our previous visit in Montreal, as for the other pictures they are from our different performances of Les Blessures de l'Ame : Throne Fest, Beltane, Messe des Morts etc...

The idea came from LADLO and we are happy that this anniversary could be immortalized by this CD version!


SETH


I think  the band didn't really knew that this recording was that good?

As I told you there was a mix, but indeed the tracks were clean enough to make something out of it.

It's like a new version of the album with a more modern sound and a new crew, isn't it?

That's also what pushed me to say yes to the project: to finally be able to offer a decent sound to this old album. Personally, I never appreciated the original production of Les Blessures, which was much too compressed. We had some guitar problems at the time which forced us to cut a track. But we've got what it takes to put forward a good production without being particularly modern.

If Les Blessures, your first album, has become a great classic of the French BM, we can't reduce your career to this one album released in 1998, because you've gone through a lot of evolutions (and released other records). What made you decide to come back to it? Celebrating the 20th anniversary of the album?

The arrival of Saint Vincent in the band has shaken up certain things that had been established beforehand. This album was released in 1998 and rather than launching into a 6th album he wanted to push to pay tribute to this album. We had gone off to do one or two tests on our own, but in the end we ended up making it last a bit, the feedback is extremely good. Some people tell us they've seen the best concert of their lives. I think nostalgia plays a big role for some people. When you know an album by heart that you listened to over and over again twenty years ago and you don't expect to hear a live version of it one day, some people come out of those concerts delighted.

seth

In 2000 you released The Excellence, your last opus with Vicomte Vampyr Arkames on vocals. Can you tell us about this album? What led to the separation with Vicomte? Did you follow his peregrinations with Ad Inferna ?

In my memories we were leaving for another style of BM when we created our third album Divine-X. I'm not sure that the whole line-up adhered to a new musical change of perspective. I think he had written the lyrics for this new opus without wanting to sing them. L'Excellence was our second album and marked a shift from the very melodic black of Les Blessures to a much more guitar-oriented one, with riffs like Dissection or Mayhem. It's an album that I think is much more creative than the previous one and we took the time to record it but again the production was very weak. I think there was a lack of maturity and vision as to what kind of sound the band really wanted. If the transition between album 1 and album 2 took a few months to be understood by some people, this second album was then very quickly affirmed with songs still sung in French like Die Weihe or others whose lyrics had been written by Fenriz "Let Me Be The Salt In Your Wound".


Résultat de recherche d'images pour "seth the excellence"

We can imagine that at your beginnings you were influenced by the Norwegian BM (like everybody else at the time) which bands influenced you the most ?

We listened to all the bands of the time: Satyricon, Dark Throne, Bathory, Katatonia, Thy Serpent, At The Gates...Of course it wasn't only Scandinavia, France was also starting to wake up....But these bands had grasped before the others that the spirit of this musical genre is not only about music, lyrics or image: it was also about transcribing a particular atmosphere thanks to a sound, an ambient production: a strong bias with a risky potential.

For the rest of your recording adventure, should we expect you to return to the more modern sound of Les Blessures or will you continue in the vein of your more recent misdeeds like The Howling Spirit, with more contemporary velleities?

There is today an assumed will to go back to the roots and this by all the current members of the band: Alsvid, Saitn Vincent, Pierre le Pape or Drakkian. We've come full circle, we've come back to what was the essence of the band at the end of the 90s. So we're going to make a sixth album which will be rooted in what shaped Seth's origins.



SETH

St Vincent, what's Seth's place among your different projects?

SV: Seth currently occupies a prominent place, especially thanks to this new flame that came out of the Wounds anniversary. However, I've been working in the background for some time to bring Blacklodge back to life. Surprises to come.

What are you preparing for us live?

At the moment we are finishing the last concerts to celebrate the first opus. We'll see in September 2019 where the wind will take us.

Can you give us your top 20 most important records for the band, all styles included ?

In no particular order:

Heimoth : 



Thorns - Grymyrk

Ved Buens Ende - Written in Waters



Timat - Wildhoney

Immortal - Pure Holocaust

Dissection - The Somberlane



Samael - Ceremony of The Opposites

Samael - Passage

Katatonia - Dance of December Souls



Abigor - Invoke the Dark Age

Summoning - Minas Morgul

Mortiis - Andem Som Gjorde Oppror



Wongraven - Fjelltronnen

Ulver - Bergtatt

Ulver - Nattens Madrigal



Dark Throne - Goatlord

Dark Throne - Under a Funeral Moon

Burzum - Det Some Engang Var



Dimmu Borgir - Stormblast

Dodheimsgard - Kronet Til Konge

Dodheimsgard - 666 International


It's up to you to decide how to end this, so I'll leave it to you:



See you soon for the last performances of Les Blessures de l'Ame, in Nantes, Helsinki and at the Hellfest. Last chances to revive the past...



Thanks Seth!








CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés