LES CROCS DU SCRIBE NUMÉRO 11 FURFUR/IN HELL/BLACK HOLOCAUST

LES CROCS DU SCRIBE NUMÉRO 11 :

 FURFUR/IN HELL/BLACK HOLOCAUST


Ah ça, c'est sûr, j'aimerais tant vous dire "bonne année, mes meilleurs vœux de bonheur pour 2019 et tutti quanti". Je pourrais être hypocrite et vous dire que l'humanité va être moins conne qu'en 2018, que la violence et la débilité crasseuse de l'Homo soi-disant Sapiens vont aller en diminuant et que la félicité est à portée de mains. Eh bien non, je ne vous dirais point tout cela, car la seule bonne résolution que je me suis fixée sera de rester le plus intègre et honnête possible, tout en me protégeant des cons sauvages, comme vous le faites tous, qui ont toutes les convictions du monde, voire parfois n'en n'ont aucune. Alors, pour rester "positif" (ouais, youpi ! soyons positifs ! vive la pensée magique !) je ne dirais qu'une chose, continuons de vénérer la déesse musique, qui, elle, ne fléchit jamais, est toujours fidèle, comme mes chiens. La musique, muse et artiste, qui va nous porter et nous aider à survivre un an de plus. Aujourd'hui retrouvons donc le Black Metal Raw et si pur de FurFur, le Black/Death bien hargneux de In Hell, la démo impitoyable du one-man band de Black Metal  Black Holocaust . Bon voyage, et n’atterrissez pas trop vite !
Bises 
Le Scribe du Rock

FURFUR BLACK METAL FRANCE

_________________________________________________________________________

BLACK HOLOCAUST "Torching Down The Patriarchs Creation !" (2018, Hypogea Invictus prods)

Le Genre ? Dirty Black Metal with Punk and Oï elements

Amateurs de Black Metal bien crado, avec des guitares presque Punk et des vocaux arrachés d'une gorge déjà promise aux enfers, soyez les bienvenus ! 
Amateurs éclairés de Black Sympho hyperproduit vous pouvez déjà passer votre chemin. 
Avec cette deuxième démo, Black Holocaust, One-Man Band français signé sur l'excellent label Hypogea Invictus (pourvoyeur de BM de grande qualité, comme c'est le cas pour Furfur chroniqués un peu plus loin) propose un contenu légèrement différent de celui contenu sur sa première démo, Mort Certaine, toute aussi excellente, mais œuvrant davantage dans un Black Metal certes tout aussi underground, mais moins "punky". Black Holocaust fait clairement partie de ces projets dont le but est de rétablir la suprématie d'un Black Metal très pur et dur, quitte a remonter par moments aux origines du genre (les racines Punk d'un Bathory ou d'un Venom). Deux titres en français ouvrent le bal : "Pan est Mort !" qui rappelle à tous le drame que fut la mort (ou presque) du paganisme, assassiné par les monothéistes intolérants et exclusifs. Suit logiquement "Gangrène du désert" dans laquelle Black Shadow, créature infâme œuvrant dans l'ombre du projet, nous remet dans le contexte d'un monotheïsme perçu comme une maladie mortelle, un virus incurable qui tue le monde à petit feu. 
black holocaust black metal français torching down the patriarchs creation

Une mention spéciale pour "Torching Down the Patriarchs Creation !" et ses riffs Punk pas si loin du Bérurier Noir des tout débuts (période "Nada"), avec un solo complètement dissonant renforçant la folie de l'ensemble. 


Un Black Metal Punk et Oï, crade et noir comme du charbon, Black Holocaust !

L'ensemble est d'une noirceur de suie, inconfortable comme se doit l'être tout projet oeuvrant pour un Black malsain et puriste. La démo se termine sur une cover du "Black Metal Winter" de Goatmoon, qui laisse une trace finale tout aussi ignoble et innommable (comme dirait Lovecraft). 
Alors, à celles et ceux qui croiraient que le Black Metal "Raw" et "True" est mort, que les groupes vraiment underground ne sont que des wannabes qui rêvent secrètement de devenir Behemoth, voici encore une preuve du contraire, une démo d'un groupe décidément à suivre de très prés, dont on se languit déjà le premier méfait sur long format. Et une preuve de plus, que, décidément, le Black français se porte plus que bien ! PS : pour celles et ceux qui voudraient se procurer le cd de la démo, attention ! il est limité à 66 exemplaires !


La Note du Scribe : 8,5/10

LE SITE DE BLACK SHADOW

LE FACEBOOK D'HYPOGEA INVICTUS


_________________________________________________________________________________

IN HELL "Satanica Mundi" (2019, Mystyk prod/Season Of Mist)

Le Genre : Black/Death Satanique
Date de sortie le 25 Janvier 2019

Portés par le label languedocien Mystyk Productions (impliquant notamment un certain Laurent Plainchamp notamment connu pour son excellent projet de "all metal" KOZH DALL DIVISION) mais aussi Valérie Giot, Vince Desca et Gaële Misgayelles, label qui produit également les excellents death métalleux des catacombes FREITOT avec l'ami Arno Strobl.
Voici donc les fous furieux de IN HELL, menés par le sombre guitariste Fab Darkhell. 
Ceci est donc un premier album, qui bénéficie d'une production très aboutie et de la distribution logistique de Season of Mist. Ce groupe venu des Hauts de France (Hénin-Beaumont) nous propose un Black/Death brutal sachant parfois se montrer mélodique, avec en plus des refrains bien accrocheurs (essayez "Origins of Occult" vous verrez vite). Si musicalement le tout verse parfois vers le Brutal Death des familles (gros blasts, guitares bien grasses et souvent jouées dans les graves) il n'en va pas de même en ce qui concerne les thématiques : ici les religions montheistes en prennent pour leur grade sans jaloux ! Oscillant entre Deicide, Morbid Angel pour le côté Death et Dark Funeral et Marduk pour la partie Black, les gars de l'enfer nous déclarent la guerre à grands coups de patates dans les gencives ("George Pell" entre Doom ultra Heavy et Black à 2000 bpm).


Un Black/Death puissant, agressif et possédant une sacrée force de frappe : In Hell !

La batterie est certes programmée mais boudiou ça speede ! (et le reste suit !) 
Autre élément absolument incontournable sur cet album : l'utilisation habile d'une basse étonnamment mélodique et mixée en avant, qui s'autorise même quelques "slaps" à la Faith No More (Billy Gould es-tu là ?) et donne une couleur originale à l'ensemble. Les vocaux, partagés entre grunts bien méchants (70 %) et cris black (le reste) remplissent mieux que correctement leur office (des ténèbres). 
In Hell Satanica Mundi Black/Death Metal France

Alors, bien sûr, les amateurs de Black Metal Raw et Trve comme nous allons l'évoquer avec Furfur risquent d'apprécier moyennement cet opus. Par contre, si vous aimez le Thrash brutal du Slayer de la grande époque, le Death velu et cornu de Morbid Angel et Deicide et le Black Metal en mode Brutal, vous risquez d'être conquis ! Un premier album prometteur pour un groupe qui semble totalement décomplexé et prêt à bouffer le monde. Belle surprise !

La Note du Scribe : 7,5/10

MYSTIK PRODUCTIONS

IN HELL 


_________________________________________________________________________________

FURFUR "Le Silence après la mort" (2018, Hypogea Invictus Productions)

Furfur n'a rien à voir avec la fourrure. Il s'agit à l'origine d'un démon, compte des enfers issu de la Goétie, et le mot viendrait du latin désignant le son. Belle trouvaille bien adaptée à ce jeune groupe, formé en 2017, dont voici le deuxième album.
Ce disque est tout simplement hallucinant. Fait de murmures démoniaques (le feulement derrière le micro de Berith, seul maître à bord) et d'un minimalisme musical quasi-autistique (comme dirait Sakrifiss) qu'il ne me semblait pas avoir entendu depuis un bon moment, l'album nous entraîne dans un True Black bien Raw comme à la grande époque LLN (Mutiilation vient parfois à l'esprit, même si le son est quand même moins cradingue que celui des productions de Meyna'ch). Hypogea Invictus, fier label déjà coupable de la démo de Black Holocaust chroniquée plus avant, met en avant des formations de Metal Noir pur, mais aussi de Folk, de Dark Ambient ou de Drone, en tous cas de productions noires comme la suie et sans compromis aucun, le mot est lâché : underground, et pas la version trendy.
Furfur nous embarque dans un voyage de 15 titres plutôt courts et directs, créant une ambiance de malaise et de toxicité permanente. Nous voici donc en présence d'un de ces objets magiques, d'une noblesse rare, d'un effroi non simulé, que l'on peut ranger dans l'élitiste catégorie de l'art noir. Furfur ne hurle jamais, laissant le soin à l'ambiance de nous glacer, et aux guitares en trémolo mélodique de nous plomber l'âme une bonne fois pour toutes. 

"Dieu n'existe pas. Satan non plus. Un jour un gars s'est réveillé et a partagé sa connerie. " (extrait du livret)

La jeune génération nous prouve avec ce type de groupes qu'ils ne sont pas tous tournés vers le Post-Black (même si, vous le savez, le Scribe est d'un naturel ouvert d'esprit et apprécie certains ressortissants du Black "moderne") mais bien capables de renouer avec la tradition des grands anciens comme Burzum, Mayhem, Darkthrone ou Mutiilation. La preuve. On souhaite donc bon vent à cette jeune formation proposant ici un disque qui tord le cou à nombre d'hypothèses liées au soi-disant déçés du BM originel. Parfois, le minimalisme est si fort ici que l'on se croit devenu fou, isolé dans une chambre capitonnée et prêts à commettre l'irréparable. C'est ça le Black Metal.

Furfur Black Metal France

Merci donc à Hypogea Invictus pour ces deux belles découvertes, creusées dans le roc de l'art le plus sombre, loin de toute considération mercantile, et prêt à en découdre avec la moindre parcelle de lumière. Brillant comme un diamant noir ! 

Un Trve Black Metal minimaliste et envoûtant comme le succube : Furfur !

On en redemande, et je vous conseille de vous isoler dans le noir avec Furfur au casque, vous riquez de voir des choses...mmmh...qui n'existent pas, à priori, mais peut-être existent-elles au fond ? Hahahahahahah.....(rire démoniaque)

La Note du Scribe : 8,5/10

FURFUR SUR FACEBOOK 


HYPOGEA INVICTUS SUR FACEBOOK 


_________________________________________________________________________________

Voila les Scribeuses et les Scribeurs, on se retrouve Vendredi prochain pour de nouvelles chroniques !  Bises ...Et n'oubliez pas mercredi une interview exclusive avec un géant du BM français !



Si vous voulez être de la partie, et que votre groupe ou label (ou les groupes de votre label) soient chroniqués ou interviewés (ou les deux, et pour connaitre les conditions :  contactez moi ici : pieravril@gmail.com

ou Là : https://www.facebook.com/LeScribeDuRock/


TOUTES LES CROCS DU SCRIBE ICI


TOUTES LES INTERVIEWS DU SCRIBE DU ROCK ICI



Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

Du Porno, du Grind et de la déconne ? Interview de GRONIBARD !!!

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

Du Porno, du Grind et de la déconne ? Interview de GRONIBARD !!!

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)

INTERVIEW AVEC VINDSVAL (BLUT AUS NORD, YERUSELEM)

Interview with Extreme Noise Terror, kings of Crust / Interview avec Extreme Noise Terror, rois du Crust !

FRENCH METAL : Interview d'Arno Strobl (Freitot, Carnival in Coal, We All die Laughing, 6:33)

Nasum : Swedish Grindcore legends ! an interview with Anders Jakobson

VOCIFERIAN Black/Death Metal : Interview

Pourquoi William Sheller est-il génial ?